Conclusions du Conseil des Ministres COMIFAC (9-11 septembre 2008 à Bangui)


Plus que jamais, la 5ième session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC, c'est-à-dire la réunion des ministres en charge des forêts des 10 pays membres de la COMIFAC, avait suscité l'intérêt des partenaires au développement dans la région : l'ordre du jour portait sur de nombreux dossiers qui avaient bien été préparés pendant les deux années précédentes, où la présidence fut exercée par la Guinée Equatoriale, mais sur lesquels le Conseil n'avait pas encore délibérés des décisions finales. L'importance capitale attribuée à cette rencontre se traduisait aussi par le nombre de pays représentés: huit sur dix ministres s'étaient déplacés à la capitale centrafricaine, malgré des difficultés de transport qui étaient d'ailleurs à la cause du retard, et dans le cas du Cameroun même de l'empêchement, de plusieurs responsables.

L'acceuil reservé aux délégations par le hôte, la République Centrafricaine, fut chaleureux, et le Facilitateur du PFBC ne manquait pas dans son discours à rendre hommage au dynamisme de Madame la Ministre, Yvonne MBOISSONA, qui s'apprête à prendre le relais de la présidence COMIFAC.

Trouver une position commune pour des négociations post-Kyoto

Afin de profiter pleinement de cette réunion intergouvernementale, les ministres en charge des forêts se sont également échangés avec leurs pairs, les ministres responsables pour l'environnement par rapport à une position commune des pays d'Afrique Centrale en vue des négociations pour un nouveau régime climat post-Kyoto. La Déclaration de Bangui reprend les points les plus pertinents retenu lors de cette discussion. Les résolutions du Conseil des Ministres en tant que tel, induisant un impact direct sur l'avenir de la COMIFAC, ont été délibérees en huit clos et sur la base des résultats d'une réunion d'experts le 9 et 10 septembre. 

Rapport général de la réunion des experts
Communiqué final avec les résolutions du Conseil des Ministres

A lire sur Congo-Site Portail : Une autre synthèse des décisions sur congo-site.biz

Plusieurs résolutions mais aussi des décisions reportées au Conseil extraordinaire

Des décisions tranchantes ont été trouvées par rapport à certains dossiers lourds, tel que le budget et la future structure du Secrétariat Exécutif, la relation entre la COMIFAC et la CEEAC et les activités opérationnelles de la mise en oeuvre du Plan de Convergence. D'autres dossiers seront reéxaminés lors d'une session extraordinaire du Conseil des Ministres le 26 octobre à Brazzaville, la veille au lendemain du Forum Mondial sur le Développement Durable (27-30 octobre 2008). Parmi ces dossiers là nous trouverons notamment le projet concernant les directives sur les produits forestiers non-ligneux (PFNL), le processus de mise en cohérence des politiques forestières, et la contribution des redevances forestières au développement socio-économique.

Photo: Les ministres en charges des forêts des pays d'Afrique Centrale membres de la COMIFAC
Photo de famille Conseil des Ministres COMIFAC


Photo: Yvonne MBOISSONA, Ministre en charge des forêts en RCA, est saluée par le SE COMIFAC

 

Les décisions les plus importantes

1) Les ministres se sont mis d'accord sur un nouvel organigramme pour le Secrétariat Exécutif (sous réserve d'un financement suffisant) et ont reporté toute autre décision au Conseil extraordinaire. Le Secrétariat en place est prié de réviser le bilan 2007-2008 en tenant compte du programme adopté par le Conseil, et de préparer un budget prévisionnel 2009-2010, conformément au format de la CEEAC, qui intègre déjà les activités des institutions partenaires. Les ministres ont mis fin au mandat du Secrétariat Exécutif actuel (Secrétaire Exécutif, Adjoint SE, Directeur Administratif/Financier), les cadres statuaires seront libérés de leurs fonctions après le Conseil extraordinaire en octobre. Ce sera précisement à l'occasion de cette nouvelle réunion que les ministres s'accorderont sur les nouveaux titulaires, sur la base de trois dossiers de candidature maximum, présentés par chaque pays membre.

2) Quant aux mécanismes pour un financement autonome de la COMIFAC, les ministres ont mandaté la Présidente en exercice de se concerter avec les autorités de la CEEAC afin de mettre en place un mode opératoire sécurisé relatif à la mise à disposition et la gestion des ressources affectées à la COMIFAC.

3) Bien que des résolutions concernant la réforme de la CEFDHAC et le Programme d'actions sous-régional dans le cadre de la CDD (PASR-LCD) aient été adoptées, la question concernant la localité du siège CEFDHAC est restée ouverte. 

4) Ils ont approuvé l'organisation d'un 3ème sommet des Chefs d'Etat des pays membres du Bassin du Congo, célébrant le 10ème anniversaire de la déclaration de Yaoundé (Cameroun). La République démocratique du Congo (RDC) qui assure actuellement la présidence de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), abritera ce sommet.

La prochaine session ordinaire du Conseil se tiendra en 2010 en RDC.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

UE - Afrique centrale: Un appui de l'UE pour préserver la biodiversité et renforcer la gestion des écosystèmes forestiers

Le volet Cameroun du "Programme d’Appui à la Préservation de la biodiversité et aux Ecosystèmes Fragiles (ECOFAC)" a été officiellement lancé le 25 octobre 2017 à Douala en marge de la 17ième Réunion des Parties du PFBC. En plus de 25 ans, à travers les programmes ECOFAC, l’Union européenne appuie les efforts de l'Afrique centrale en matière de préservation de leur biodiversité exceptionnelle et de gestion de leurs écosystèmes forestiers. Ainsi, depuis 1992, l’UE a investi plus de 90 milliards de Francs CFA (138 millions d'euro) dans la région à travers les 5 premières phases de ce programme phare.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel Octobre 2017

Le mois dernier, une centaine de pêcheurs sur la rivière Sangha ont reçu une formation par les équipes du Parc sur la construction et l’utilisation des fours Chorkor, faisant ainsi la promotion d'une technique de fumage du poisson optimisant sa conservation et contribuant à la réduction du prélèvement sur les ressources halieutiques. En savoir plus...

En savoir plus...

FSC : Retour sur l'Assemblée Générale du FSC 2017

Faire le lien entre FSC et les Objectifs de Développement Durable. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) offrent aux entreprises une excellente occasion de s'engager à imprimer un changement positif pour les hommes et la planète, de façon claire et structurée. Mais en quoi ces objectifs concernent-ils les entreprises ? Et pourquoi FSC devrait-il jouer un rôle dans l'atteinte de ces objectifs ?...

En savoir plus...

EU : Bassin du Congo : Vers une mutualisation des efforts de lutte contre le commerce illicite du bois l’exploitation illégale des forêts

La ville de Yaoundé a abrité, mi-novembre 2017, une conférence régionale sur l’exploitation illégale du bois. L'événement était soutenu par l’Union européenne, dans le cadre du projet "Voix des Citoyens pour le Changement : Observation Forestière dans le Bassin du Congo", une initiative d’observation indépendante de l'exploitation forestière. Pour la 1ere fois, les autorités chargées de l’application de la loi et des acteurs non étatiques se sont ainsi retrouvés, dans le but de créer une synergie d'action contre l'illégalité qui plombe le développement de ce secteur.

En savoir plus...

Lancement du programme ECOFAC6 (Volet Cameroun) et du projet RIOFAC

Ce 25 octobre s’est tenu marge de la 17ème réunion du Partenariat des Forêts du bassin du Congo à Douala, la réunion de lancement de Volet Cameroun du Programme ECOFAC 6. Ce volet, d’un montant 10 milliards de CFA (12.5 millions d’euros) sur les 40 milliards apportés à l’Afrique Centrale, est destiné au renforcement de la protection des écosystèmes forestiers notamment par l’appui aux parcs du Dja et du Faro, et à l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale ». Pour en savoir plus sur le projet d’appui à l’OFAC.

En savoir plus...

cop23.unfccc : La conférence climat de Bonn, tremplin pour de plus hautes ambitions

Dynamique de nouveaux engagements financiers sur l'assurance et les forêts pour intensifier l’action des gouvernements, villes et entreprises...ONU Changements Climatiques Infos, 18 nov. 2017 - Les pays se sont mis d'accord aujourd'hui pour mettre en œuvre les prochaines étapes en vue d’une plus grande ambition en matière d'action climatique avant 2020, à l'issue de la conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui s'est tenue dans la ville allemande de Bonn.

En savoir plus...

La FAO a mis en avant les avancées de la foresterie participative en Afrique centrale réalisées par trois projets financés par le Fonds pour l’Environnement Mondial et les défis qui restent à relever.

En droite ligne avec les engagements internationaux et politiques des Etats d’Afrique centrale en matière de conservation de la biodiversité et de sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations qui dépendent des produits forestiers pour leurs moyens d’existence, quelques pays d’Afrique centrale se sont engagés dans des tests pilotes pour démontrer que la gestion participative peut être une option viable pour conserver la fonction, l’intégrité et la biodiversité des écosystèmes forestiers dans le bassin du Congo.

En savoir plus...

CV4C Newsletter : Surveillance des forêts dans le Bassin du Congo

« Bienvenue au premier numéro de la Newsletter trimestrielle CV4C. Nous avons été très occupés avec la mise au point ce projet et les évaluations des besoins en capacités, ainsi que dans les activités liées à la phase initiale de la formation, le renforcement des capacités et la surveillance des forêts. Cette correspondance vous propose un aperçu des étapes franchies dans le cadre de cet important projet. Veuillez partager ce message avec vos collègues et contacts. »

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030