Conclusions du Conseil des Ministres COMIFAC (9-11 septembre 2008 à Bangui)


Plus que jamais, la 5ième session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC, c'est-à-dire la réunion des ministres en charge des forêts des 10 pays membres de la COMIFAC, avait suscité l'intérêt des partenaires au développement dans la région : l'ordre du jour portait sur de nombreux dossiers qui avaient bien été préparés pendant les deux années précédentes, où la présidence fut exercée par la Guinée Equatoriale, mais sur lesquels le Conseil n'avait pas encore délibérés des décisions finales. L'importance capitale attribuée à cette rencontre se traduisait aussi par le nombre de pays représentés: huit sur dix ministres s'étaient déplacés à la capitale centrafricaine, malgré des difficultés de transport qui étaient d'ailleurs à la cause du retard, et dans le cas du Cameroun même de l'empêchement, de plusieurs responsables.

L'acceuil reservé aux délégations par le hôte, la République Centrafricaine, fut chaleureux, et le Facilitateur du PFBC ne manquait pas dans son discours à rendre hommage au dynamisme de Madame la Ministre, Yvonne MBOISSONA, qui s'apprête à prendre le relais de la présidence COMIFAC.

Trouver une position commune pour des négociations post-Kyoto

Afin de profiter pleinement de cette réunion intergouvernementale, les ministres en charge des forêts se sont également échangés avec leurs pairs, les ministres responsables pour l'environnement par rapport à une position commune des pays d'Afrique Centrale en vue des négociations pour un nouveau régime climat post-Kyoto. La Déclaration de Bangui reprend les points les plus pertinents retenu lors de cette discussion. Les résolutions du Conseil des Ministres en tant que tel, induisant un impact direct sur l'avenir de la COMIFAC, ont été délibérees en huit clos et sur la base des résultats d'une réunion d'experts le 9 et 10 septembre. 

Rapport général de la réunion des experts
Communiqué final avec les résolutions du Conseil des Ministres

A lire sur Congo-Site Portail : Une autre synthèse des décisions sur congo-site.biz

Plusieurs résolutions mais aussi des décisions reportées au Conseil extraordinaire

Des décisions tranchantes ont été trouvées par rapport à certains dossiers lourds, tel que le budget et la future structure du Secrétariat Exécutif, la relation entre la COMIFAC et la CEEAC et les activités opérationnelles de la mise en oeuvre du Plan de Convergence. D'autres dossiers seront reéxaminés lors d'une session extraordinaire du Conseil des Ministres le 26 octobre à Brazzaville, la veille au lendemain du Forum Mondial sur le Développement Durable (27-30 octobre 2008). Parmi ces dossiers là nous trouverons notamment le projet concernant les directives sur les produits forestiers non-ligneux (PFNL), le processus de mise en cohérence des politiques forestières, et la contribution des redevances forestières au développement socio-économique.

Photo: Les ministres en charges des forêts des pays d'Afrique Centrale membres de la COMIFAC
Photo de famille Conseil des Ministres COMIFAC


Photo: Yvonne MBOISSONA, Ministre en charge des forêts en RCA, est saluée par le SE COMIFAC

 

Les décisions les plus importantes

1) Les ministres se sont mis d'accord sur un nouvel organigramme pour le Secrétariat Exécutif (sous réserve d'un financement suffisant) et ont reporté toute autre décision au Conseil extraordinaire. Le Secrétariat en place est prié de réviser le bilan 2007-2008 en tenant compte du programme adopté par le Conseil, et de préparer un budget prévisionnel 2009-2010, conformément au format de la CEEAC, qui intègre déjà les activités des institutions partenaires. Les ministres ont mis fin au mandat du Secrétariat Exécutif actuel (Secrétaire Exécutif, Adjoint SE, Directeur Administratif/Financier), les cadres statuaires seront libérés de leurs fonctions après le Conseil extraordinaire en octobre. Ce sera précisement à l'occasion de cette nouvelle réunion que les ministres s'accorderont sur les nouveaux titulaires, sur la base de trois dossiers de candidature maximum, présentés par chaque pays membre.

2) Quant aux mécanismes pour un financement autonome de la COMIFAC, les ministres ont mandaté la Présidente en exercice de se concerter avec les autorités de la CEEAC afin de mettre en place un mode opératoire sécurisé relatif à la mise à disposition et la gestion des ressources affectées à la COMIFAC.

3) Bien que des résolutions concernant la réforme de la CEFDHAC et le Programme d'actions sous-régional dans le cadre de la CDD (PASR-LCD) aient été adoptées, la question concernant la localité du siège CEFDHAC est restée ouverte. 

4) Ils ont approuvé l'organisation d'un 3ème sommet des Chefs d'Etat des pays membres du Bassin du Congo, célébrant le 10ème anniversaire de la déclaration de Yaoundé (Cameroun). La République démocratique du Congo (RDC) qui assure actuellement la présidence de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), abritera ce sommet.

La prochaine session ordinaire du Conseil se tiendra en 2010 en RDC.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

OIBT : Il faut s’attaquer à la dégradation des forêts pour faire avancer la REDD+, selon le Directeur exécutif de l’OIBT

En matière de REDD+, il conviendrait de davantage privilégier la lutte contre la dégradation des forêts, qui est aujourd’hui responsable au premier chef des émissions de gaz à effet de serre dans les forêts tropicales, selon le Directeur exécutif de l’OIBT, M. Gerhard Dieterle.

En savoir plus...

IFR : Les concessions forestières en Afrique Centrale : une introduction au numéro thématique

Actuellement, en Afrique, les concessions sont prises en tenaille entre l’augmentation de la densité de population dans les zones rurales et les investisseurs agro-industriels à la recherche de terres. Elles demeurent un instrument controversé de gestion des ressources forestières, bien que la certification ait joué un rôle déterminant dans l’amélioration des pratiques de gestion, en dépit de contextes de mauvaise gouvernance.

En savoir plus...

Ecologiste : Guilaume Pitron. La guerre des métaux rares

La face cachée de la transition énergétique et numérique : écologie, économie, géopolitique, voici une enquête saisissante sur les "métaux rares" devenus indispensables dans notre société actuelle.  Préface d'Hubert Védrine. Paru en janvier 2018.

En savoir plus...

Expertisefrance : Un groupe de travail pour mieux mesurer les progrès faits en matière d’ODD en Afrique

Les 5 et 6 janvier 2018, Expertise France, avec l’appui de l’INSEE et d’AFRISTAT a organisé la première réunion du groupe de travail sur les indicateurs de suivi des Objectifs de développement durable (ODD), dans le cadre du projet d’appui au suivi des ODD en Afrique (SODDA) financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Janvier 2018

Ce mois-ci, le parc a connu une augmentation spectaculaire du braconnage ! Deux événements majeurs ont été détectés. Dix carcasses d'éléphants braconnés ont été découvertes dans le parc et sa périphérie, un nombre qui nous stupéfait tous.

En savoir plus...

cop23: La Semaine Africaine du Climat va façonner les stratégies d'actions climatiques

ONU Changements climatiques Infos, 14 fév. 2018 - Organismes publics et entreprises privées sont conviés à la première Semaine Africaine du Climat du 9 au 13 avril 2018, à Nairobi au Kenya, pour aider à concevoir et mener l'action climatique.

En savoir plus...

JOURNÉE MONDIALE DU PANGOLIN 2018

La célébration de la Journée mondiale du Pangolin 2017 (18 février) est un événement international qui se célèbre chaque année le troisième samedi du mois de février. Elle vise à assurer la sensibilisation à l’échelle mondiale sur les pangolins.

En savoir plus...

UICN : Massacre des éléphants à la RFBL

Le grand braconnage (particulièrement pour les ivoires afin d’alimenter la grande demande sur le marché illicite) frappe en ce début d’année 2018 la Réserve de faune de Binder Léré (RFBL) situé dans le Mayo-Kebbi Ouest (Départements de Léré et Binder) avec un bilan très lourd. Pour l’instant, il fait état de 19 éléphants tués entre le 18 et le 30 janvier 2018 dont les carcasses identifiées.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018