Conclusions du Conseil des Ministres COMIFAC (9-11 septembre 2008 à Bangui)


Plus que jamais, la 5ième session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC, c'est-à-dire la réunion des ministres en charge des forêts des 10 pays membres de la COMIFAC, avait suscité l'intérêt des partenaires au développement dans la région : l'ordre du jour portait sur de nombreux dossiers qui avaient bien été préparés pendant les deux années précédentes, où la présidence fut exercée par la Guinée Equatoriale, mais sur lesquels le Conseil n'avait pas encore délibérés des décisions finales. L'importance capitale attribuée à cette rencontre se traduisait aussi par le nombre de pays représentés: huit sur dix ministres s'étaient déplacés à la capitale centrafricaine, malgré des difficultés de transport qui étaient d'ailleurs à la cause du retard, et dans le cas du Cameroun même de l'empêchement, de plusieurs responsables.

L'acceuil reservé aux délégations par le hôte, la République Centrafricaine, fut chaleureux, et le Facilitateur du PFBC ne manquait pas dans son discours à rendre hommage au dynamisme de Madame la Ministre, Yvonne MBOISSONA, qui s'apprête à prendre le relais de la présidence COMIFAC.

Trouver une position commune pour des négociations post-Kyoto

Afin de profiter pleinement de cette réunion intergouvernementale, les ministres en charge des forêts se sont également échangés avec leurs pairs, les ministres responsables pour l'environnement par rapport à une position commune des pays d'Afrique Centrale en vue des négociations pour un nouveau régime climat post-Kyoto. La Déclaration de Bangui reprend les points les plus pertinents retenu lors de cette discussion. Les résolutions du Conseil des Ministres en tant que tel, induisant un impact direct sur l'avenir de la COMIFAC, ont été délibérees en huit clos et sur la base des résultats d'une réunion d'experts le 9 et 10 septembre. 

Rapport général de la réunion des experts
Communiqué final avec les résolutions du Conseil des Ministres

A lire sur Congo-Site Portail : Une autre synthèse des décisions sur congo-site.biz

Plusieurs résolutions mais aussi des décisions reportées au Conseil extraordinaire

Des décisions tranchantes ont été trouvées par rapport à certains dossiers lourds, tel que le budget et la future structure du Secrétariat Exécutif, la relation entre la COMIFAC et la CEEAC et les activités opérationnelles de la mise en oeuvre du Plan de Convergence. D'autres dossiers seront reéxaminés lors d'une session extraordinaire du Conseil des Ministres le 26 octobre à Brazzaville, la veille au lendemain du Forum Mondial sur le Développement Durable (27-30 octobre 2008). Parmi ces dossiers là nous trouverons notamment le projet concernant les directives sur les produits forestiers non-ligneux (PFNL), le processus de mise en cohérence des politiques forestières, et la contribution des redevances forestières au développement socio-économique.

Photo: Les ministres en charges des forêts des pays d'Afrique Centrale membres de la COMIFAC
Photo de famille Conseil des Ministres COMIFAC


Photo: Yvonne MBOISSONA, Ministre en charge des forêts en RCA, est saluée par le SE COMIFAC

 

Les décisions les plus importantes

1) Les ministres se sont mis d'accord sur un nouvel organigramme pour le Secrétariat Exécutif (sous réserve d'un financement suffisant) et ont reporté toute autre décision au Conseil extraordinaire. Le Secrétariat en place est prié de réviser le bilan 2007-2008 en tenant compte du programme adopté par le Conseil, et de préparer un budget prévisionnel 2009-2010, conformément au format de la CEEAC, qui intègre déjà les activités des institutions partenaires. Les ministres ont mis fin au mandat du Secrétariat Exécutif actuel (Secrétaire Exécutif, Adjoint SE, Directeur Administratif/Financier), les cadres statuaires seront libérés de leurs fonctions après le Conseil extraordinaire en octobre. Ce sera précisement à l'occasion de cette nouvelle réunion que les ministres s'accorderont sur les nouveaux titulaires, sur la base de trois dossiers de candidature maximum, présentés par chaque pays membre.

2) Quant aux mécanismes pour un financement autonome de la COMIFAC, les ministres ont mandaté la Présidente en exercice de se concerter avec les autorités de la CEEAC afin de mettre en place un mode opératoire sécurisé relatif à la mise à disposition et la gestion des ressources affectées à la COMIFAC.

3) Bien que des résolutions concernant la réforme de la CEFDHAC et le Programme d'actions sous-régional dans le cadre de la CDD (PASR-LCD) aient été adoptées, la question concernant la localité du siège CEFDHAC est restée ouverte. 

4) Ils ont approuvé l'organisation d'un 3ème sommet des Chefs d'Etat des pays membres du Bassin du Congo, célébrant le 10ème anniversaire de la déclaration de Yaoundé (Cameroun). La République démocratique du Congo (RDC) qui assure actuellement la présidence de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), abritera ce sommet.

La prochaine session ordinaire du Conseil se tiendra en 2010 en RDC.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

observers.france24 : Dans le nord du Congo-Brazzaville, conflit autour de l’exploitation de l’or et du titanium

Près d'Elogo, village reculé de la région de la Sangha, dans le nord du Congo Brazzaville, une mine d'or et de titanium est exploitée illégalement selon nos Observateurs. Une vidéo, tournée en 2017 par une ONG, l'Observatoire congolais des droits de l'Homme, montre des machines en train de creuser dans la zone forestière proche du village. Aux commandes, des hommes visiblement asiatiques. Selon nos Observateurs, cette exploitation a des répercussions sur l'environnement et les populations locales, et d’autres cas similaires ont été identifiés dans le nord du pays .

En savoir plus...

SEP2D : Lancement de la seconde revue de l'évaluation mondiale de l'IPBES par les gouvernements et les experts

L’IPBES (Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques) lance une revue externe de l’évaluation mondiale de la biodiversité jusqu’au 29 juin 2018 (documents disponibles depuis le 14 mai). Le souhait de l’IPBES est que cette démarche concerne le plus large panel de réviseurs : « experts intéressés et qualifiés, y compris scientifiques, décideurs, praticiens et autres détenteurs de connaissances ».

En savoir plus...

FNUF : Le Forum sur les forêts achève ses travaux en adoptant une stratégie de communication sur la mise en œuvre du Plan stratégique de l’ONU sur les forêts

Pendant une semaine, le Forum a examiné, à titre prioritaire, la mise en œuvre du Plan stratégique sur les forêts qui offre un cadre global d’action pour assurer une gestion durable de tous les types de forêts et d’arbres en général, et pour mettre un terme à la déforestation et à la dégradation des forêts.  La planète perd en moyenne 13 millions d’hectares de couvert forestier par an.

En savoir plus...

Mise en œuvre du Protocole de Nagoya. Les juristes et experts chargés de politiques publiques de l’espace COMIFAC outillés pour l’élaboration des mesures APA

15 juristes et experts chargés de politiques publiques ont été formés sur les connaissances en matière de formulation et d’élaboration de mesures législatives, administratives et de politique générale relative à l’APA.

En savoir plus...

Harmattan : La gouvernance climatique au Cameroun

La multiplication des événements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations) du fait de la hausse de la température mondiale a conduit les États de la planète à mettre la question du changement climatique sur leur agenda politique. Le Cameroun n’en fait pas exception. Traiter de la gouvernance climatique au Cameroun conduit nécessairement à analyser comment se construit l’action publique de lutte contre le changement climatique au Cameroun. Elle apparaît comme une configuration d’action publique multi-niveaux. Ainsi, la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique en constitue l’arène climatique globale.

En savoir plus...

L’Afrique centrale parle aux parties du FNUF sur la mise en œuvre du Plan stratégique des Nations Unies sur les Forêts (2017-2030)

Le Gabon et la République du Congo font des déclarations forte sur le point concernant les discussions générales (point 6) et sur les remarques de clôtures… la COMIFAC rehaussée dans le plaidoyer des Ministres au FNUF 13...

En savoir plus...

Afdb : Afrique de l’Ouest : le 3 ème Forum sur le financement climatique et des énergies propres s’achève à Abidjan sur un succès

La troisième édition du Forum sur le financement climatique et des énergies propres en Afrique de l’Ouest (WAFCCEF-3, sigle en anglais) a eu lieu jeudi 12 avril 2018 à l’auditorium Babacar Ndiaye de la Banque africaine de développement à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en présence de représentants d’institutions internationales, de promoteurs privés, d’experts en énergie ainsi que de nombreux enseignants-chercheurs et étudiants.

En savoir plus...

Entrée diplomatique et politique réussie du Ministre d’Etat François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de la Belgique du PFBC

Du 19 au 20 avril 2018, le Ministre d’Etat François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC a effectué une mission à Yaoundé la capitale politique du Cameroun. Entre autres au programme de cette importante mission, une table ronde des Chefs de Missions des partenaires du PFBC, une visite du Facilitateur au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des réunions avec les partenaires techniques et les représentants des différents collèges du PFBC au tour de la nouvelle vision et orientation stratégique de la Feuille de route de la Facilitation du Royaume de la Belgique du PFBC.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018