Récentes évolutions de la situation et de la dynamique des concessions forestières en Afrique centrale

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

IFR Concessions Afrrica karsenty_and_ferron.pdf (745.8 KiB)

 

 

Les concessions forestières en Afrique centrale sont sujettes à un ensemble de pressions simultanées découlant du développement de l’agrobusiness, de la croissance de la population et l’informalisation croissante de l’exploitation du bois d’œuvre pour alimenter les marchés locaux. Les concessions forestières sont à la croisée des chemins. Malgré REDD+, le secteur forestier n’est pas une priorité politique pour les gouvernements de la région, lesquels visent « l’émergence » rapide de leurs économies.

 

 

Cet article fait le point sur l’état actuel des concessions et les règles de gestion forestières en Afrique centrale, la difficile progression de la certification et les difficultés rencontrées par les processus FLEGT et les Accords de Partenariat Volontaires avec l’UE. Il propose également une première analyse des impacts de la mesure d’interdiction d’exporter des grumes prise par le Gabon. La montée en puissance des compagnies asiatiques et la tendance à la concentration des intérêts commerciaux est mise en évidence. Pour surmonter les défis croissants, le régime concessionnaire doit évoluer pour prendre en compte les droits et usages multiples des ressources et du foncier au sein et hors des concessions. La légitimité des concessions dépend de leur transparence, de leur strict respect des règles légales, et des garanties qu’elles peuvent fournir du point de vue de leur impact écologique et social.

 

 

La certification a constitué un levier pour l’amélioration des pratiques et l’autorégulation des entreprises certifiées. La reconnaissance de la certification comme instrument d’intérêt public pourrait légitimer la mise en place d’incitations, financières ou non, pour que les concessions se certifient, et des transferts internationaux compensatoires pourraient contribuer à cela. Nous proposons ainsi une diminution des redevances annuelles de superficie pour les concessions certifiées (FSC ou équivalent) de 0,63 €/ha, coût spécifique moyen de la certification d’après une récente étude, accompagnée d’un programme international compensant intégralement la baisse des recettes fiscales des États.

 

Karsenty & C. Ferron

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

cop23.unfccc : La conférence climat de Bonn, tremplin pour de plus hautes ambitions

Dynamique de nouveaux engagements financiers sur l'assurance et les forêts pour intensifier l’action des gouvernements, villes et entreprises...ONU Changements Climatiques Infos, 18 nov. 2017 - Les pays se sont mis d'accord aujourd'hui pour mettre en œuvre les prochaines étapes en vue d’une plus grande ambition en matière d'action climatique avant 2020, à l'issue de la conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui s'est tenue dans la ville allemande de Bonn.

En savoir plus...

La FAO a mis en avant les avancées de la foresterie participative en Afrique centrale réalisées par trois projets financés par le Fonds pour l’Environnement Mondial et les défis qui restent à relever.

En droite ligne avec les engagements internationaux et politiques des Etats d’Afrique centrale en matière de conservation de la biodiversité et de sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations qui dépendent des produits forestiers pour leurs moyens d’existence, quelques pays d’Afrique centrale se sont engagés dans des tests pilotes pour démontrer que la gestion participative peut être une option viable pour conserver la fonction, l’intégrité et la biodiversité des écosystèmes forestiers dans le bassin du Congo.

En savoir plus...

CV4C Newsletter : Surveillance des forêts dans le Bassin du Congo

« Bienvenue au premier numéro de la Newsletter trimestrielle CV4C. Nous avons été très occupés avec la mise au point ce projet et les évaluations des besoins en capacités, ainsi que dans les activités liées à la phase initiale de la formation, le renforcement des capacités et la surveillance des forêts. Cette correspondance vous propose un aperçu des étapes franchies dans le cadre de cet important projet. Veuillez partager ce message avec vos collègues et contacts. »

En savoir plus...

Événement de haut – Niveau - COP 23: Qui paierait pour la préservation des forêts du Bassin du Congo pour sa contribution à l'équilibre du système climatique mondial! - Meeting Room de Brum - BULA ZONE 3 - 14 Novembre 2017 à 18 à 19h30

L’objectif de cette session parallèle de haut niveau qui regroupera les ministres des pays membres de la COMIFAC et des autres pays partis, la CEEAC et les représentants des organisations internationales, est de présenter les efforts des pays en matière de conservation, de gestion durable et sa contribution à la lutte contre les changements climatiques.  

En savoir plus...

Le Bassin du Congo mobilise à la COP 23 autour de son Pavillon

Message du Secrétariat Exécutif de la COMIFACLa COMIFAC vous remercie pour votre visite à son stand (D.03 – Zone Bonn) mais aussi à tous ceux qui ont été présents lors des réunions matinales quotidiennes de la COMIFAC qui ont été organisées à la salle Montréal durant la première semaine de la COP23.  Ce fut un plaisir d'échanger avec vous. 

En savoir plus...

Douala (Cameroun) a accueilli le 24 octobre 2017 la 3e Réunion du Conseil du PFBC

Bien vouloir télécharger le Compte Rendu de la troisième Réunion du Conseil du PFBC, tenue à Douala le 24 octobre 2017 (La version anglaise sera disponible sous peu)

En savoir plus...

Facilitation UE du PFBC: Communiqué Final de la 17e Réunion des Parties (RdP) du PFBC

La 17e RdP du PFBC consolide le renforcement de la gouvernance du PFBC engagé sous la Facilitation européenne, adopte les priorités à moyen terme (2018-2022), à titre pilote un système de priorités annuelles du PFBC… Bien vouloir télécharger le communiqué final y compris les recommandations des streams…

En savoir plus...

10 ans du Fonds d’adaptation - Pionnier de la finance d’adaptation et d’actions concrètes

À qui profite le Fonds d’Adaptation ? Quelle est la part de l’Afrique centrale ? L’analyse des pays bénéficiaires du Fonds d’adaptation présente une récolte assez maigre pour l’Afrique centrale. Il est temps de nous questionner sur les goulots d’étranglement de cette absence accrue de la sous-région dans le cadre de la mobilisation de ces ressources. Il ne se fait pas tard et un sursaut est encore possible à travers le Direct Access !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030