Conférence africaine sur les risques climatiques (ACRC) 2019 : RAPPORT

 

 

Veuillez télécharger les documents PDF ci-après :

enbplus172num47e.pdf (8.4 MiB)

 

 

La Conférence africaine sur les risques climatiques (ACRC) 2019 s'est achevée le mercredi 9 octobre, avec un programme chargé comprenant des sessions plénières, des tables rondes, des ateliers et des séminaires. Dans la matinée, deux séances plénières ont été consacrées à l'état des services d'information climatique pour l'appui au développement en Afrique et à la mobilisation des investissements dans les services climatiques.

 

 

S'agissant de l'état des services d'information sur le climat, Filipe Lúcio, Directeur du Cadre mondial pour les services climatologiques (GFCS), a souligné dans un discours liminaire la nécessité de renforcer les capacités en matière de fourniture de services climatologiques, soulignant l'urgence de l'action en Afrique et la nécessité d’améliorer le suivi et l’évaluation. Stephen Mooney, Department for International Development (DfID), Royaume-Uni, a souligné la nécessité d'une appropriation africaine des services climatologiques, en mettant l'accent sur la coproduction et la « livraison du dernier kilomètre » pour atteindre ceux qui ont vraiment besoin d’informations.

 

 

En ce qui concerne la mobilisation des investissements pour les services climatologiques, Paul Watkiss, du Fonds d'intégration du climat du Département du développement international (DfID), a souligné dans son exposé liminaire la valeur économique des services météorologiques et climatologiques, qui dépasse la valeur financière. Dumisani Chirambo de Seeds of Opportunity, au Malawi, a souligné la possibilité d'utiliser l'innovation sociale et la science communautaire pour fournir des services climatologiques. Daniel Tsegai, de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), a présenté un exposé sur la lutte contre la sécheresse, l'assurance risques et la gestion durable des terres. Tout au long de la journée, les délégués ont participé à :

  • Une session sur les initiatives en matière de services climatologiques en Afrique ;
  • Deux séminaires sur les rapports spéciaux du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) sur les océans et la cryosphère dans un climat en évolution, et sur les changements climatiques et les terres, respectivement ;
  • Deux tables rondes sur les implications et la gouvernance de l'élimination du dioxyde de carbone pour l'adaptation et les ODD, et sur la collaboration des secteurs public, privé et universitaire pour la prochaine génération de l’intelligence météorologique et climatique et
  • Deux ateliers sur la façon de relever les défis urbains en co-créant des connaissances sur le lien entre l'alimentation, l'eau et l'énergie, et sur les concepts de recherche pour un appel conjoint Afrique-Europe sur les services climatologiques innovants pour les régions africaines.

 

 

Lors de la séance plénière de clôture, Ernest Afiesimama, de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), a mis l'accent sur les initiatives visant à éliminer les obstacles et à faciliter une analyse intégrée des risques climatiques en Afrique. Chris Jack, de l'Université du Cap (Afrique du Sud), a souligné les principaux défis et les progrès réalisés dans les domaines suivants : modélisation à haute résolution, compréhension conceptuelle de la performance des modèles pour éclairer l'élaboration des modèles, lien entre la résilience de la gestion des risques et les informations climatiques et renforcement des capacités à l'aide des informations climatiques. Rosalind West, DfID, a souligné les succès remportés dans l'avancement de la science fondamentale et l'utilisation de cette science, soulignant que « la science du climat n'est pas seulement pour les climatologues, elle est pour tous ».

 

En savoir plus...

 

 

Veuillez télécharger les documents PDF ci-après :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le PFBC mobilise à Shanghai, Chine : Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea Facilitateur du PFBC renforce le dialogue du Bassin du Congo avec les principaux acteurs chinois du secteur Forêt-Bois

Du 21 au 15 novembre 2019, Shanghai (Chine), le Ministre d'État Francois-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC, a participé au Forum international sur les chaînes d’approvisionnement vertes des produits de l’industrie forestière., en anglais : “Together towards Global Green Supply Chains - A Forest Products Industry Initiative”. (Flyer disponible en téléchargement). Le Conseil d’Administration et l’Assemblée de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT) se sont tenus en marge du Forum.

En savoir plus...

Forestnews.cifor - Malgré sa taille, le Bassin du Congo attire moins de fonds que les autres grandes zones forestières.

L'étude montre que les forêts d'Afrique centrale ont reçu 2 milliards de dollars de sources bilatérales (52,5 %) et multilatérales (47,5 %), l'Allemagne représentant 25 % du financement, suivie par l'Union européenne et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La plupart des fonds sont allés à la République Démocratique du Congo (40 %), au Tchad (17 %) et au Cameroun (14 %).

En savoir plus...

Woodbois : 115ième membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo !

Bruxelles, Belgique, le 30 septembre 2019 : Woodbois Ltd. rejoint officiellement le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d'adhésion, Woodbois a présenté les documents requis et s'est engagée à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Communique final des travaux de la dixième réunion du SGTAPFS

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la Coopération allemande à travers le projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC, a organisé du 05 au 09 Novembre 2019 à Kigali au Rwanda, la dixième réunion du Sous- Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage (SGTAPFS). Bien vouloir télécharger le communiqué final de la réunion…

En savoir plus...

OIBT - Plus de professionnels forestiers nécessaires dans le Bassin du Congo

Les marchés de consommation exigent de plus en plus la preuve de la légalité du bois, mais les pays du Bassin du Congo manquent encore de personnel qualifié pour mettre en place des mesures de durabilité et de légalité, selon Claude Kachaka Sudi, coordinateur régional du Réseau des institutions de formation forestière et environnementale en Afrique centrale (RIFFEAC).

En savoir plus...

Le FVC rencontre les principaux investisseurs mondiaux pour stimuler le financement du secteur privé dans le domaine du climat

Songdo, 11 octobre 2019 Le Fonds Vert pour le Climat a récemment exploré comment surmonter les obstacles du marché et forger de nouvelles voies de financement du climat dans les pays en développement en tirant parti de l'expérience de certaines des plus grandes sociétés financières du monde.

En savoir plus...

RIFFEAC : Bientôt 7 ans et 13 Editions ! Comme le temps passe vite !!!

Dans l'Editorial de cette édition, le Pr Antoine VIANOU (Chevalier OIPA du CAMES) tire la sonnette d'alarme sur « l'urgence d’actions concrètes et concertées pour la survie des espèces endogènes, la préservation des ressources renouvelables et l’épanouissement des populations environnantes » du Bassin du Congo. Tout en appréciant l'accompagnement du RIFFEAC dans le cadre de la formation "LMD" de ses institutions membres, il encourage les Partenaires et Bailleurs de Fonds à plus d'efforts dans l'accompagnement de la "Formation-Recherche-Communication".

En savoir plus...

Atelier préparatoire de la journée du 18 décembre consacrée au collège de la société civile dans le cadre du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC).

Stop et fin ce samedi, 02 novembre 2019 à Douala (Cameroun) de l'atelier préparatoire de la journée du 18 décembre consacrée au collège de la société civile dans le cadre du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC). Bien vouloir télécharger la note de position des acteurs de la société civile sur la REDD+...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019