AfriquEnvironnementPlus-BIODIGESTEUR : une technologie innovante face aux changements climatiques en Afrique

 

Bien vouloir télécharger le Magazine ci-dessous:

MAG AEP JAN-FEV 2019.pdf

 

 

Edito

 

La sauvegarde de notre planète s’avère indispensable pour tout le monde. D’où, la multiplication des conférences, réunions et colloques ainsi que d’autres initiatives dans le seul but de chercher et trouver des solutions adéquates pour lutter contre les changements climatiques causés par le réchauffement climatique. Face aux désastres provoqués par le phénomène des changements climatiques, il est indispensable que les solutions soient trouvées. Le Burkina Faso, pays du sahel a su trouver une solution innovante à plusieurs vertus salutaires, exportée du Rwanda, appelée « le biodigesteur. »

 

 

L’Afrique, un des continents les plus vulnérables à la variabilité et aux changements climatiques à cause des stress multiples qu’il connaît et dont la capacité de réponse et d’adaptation demeure faible se déploie pour mettre des mécanismes de lutte contre les effets néfastes du changement climatique, mais aussi des menaces que sont victimes les espèces animales. C’est la raison de la tenue, à N’Djamena, au Tchad, de la Conférence internationale des Ministres en charge de la défense, de la sécurité et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières, sanctionnée par une Déclaration de N’Djamena.

 

 

En dépit des efforts et combats menés à travers de différentes réunions, conférences et des déclarations par les pays en développement, premières victimes de ce changement climatique causé par l’industrie des pays développés, seul obstacle, la question du financement qui pose problème avec acuité. C’est ce qui a motivé la tenue de la 1ère édition de la conférence sur la mobilisation du financement de la lutte contre le changement climatique, qui a réuni les dirigeants des pays à forte forêt et à faible déforestation (pays HFLD), à Paramaribo (Suriname). Cette dernière a produit un document appelé « Krutu of Paramaribo Joint Déclaration » qui a été adopté par les conférenciers venus de toutes les régions de la planète. Laquelle Déclaration lance un vibrant appel à la communauté internationale de respecter les engagements pris en matière de financement au profit des pays en développement.

 

 

Les questions environnementales et touristiques sont liées et ne peuvent faire l’objet de séparation. D’où, la tenue à Brazzaville, de la 1ère caravane de la Charte africaine du tourisme durable et responsable, afin d’oeuvrer pour le développement d’un tourisme respectueux.

L’Afrique a toujours été au premier plan dans la lutte contre les effets néfastes du changement climatique. Dans cette dynamique, le réseau des Experts africains pour les Forêts, l’agriculture, l’énergie et les changements climatiques (REFACC) organise courant mars, la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques, sous le Thème : Comment réussir les transitions Énergétique et Écologique en Afrique ?

 

 

Toutes ces initiatives concourent pour lutter contre le changement climatique qui dévaste le continent africain. Tous [africains], nous devons prendre conscience de la gravité des effets néfastes.

 

Raoul SIEMENI

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le Magazine ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Planification opérationnelle 2019 du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC

Nkolandom – Sud Cameroun, 27 février au 1er mars 2019-  L’atelier de planification opérationnelle 2019 du Secrétariat Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale( SECOMIFAC) s’est tenu dans la salle de réunions du Centre touristique de Nkolandom.

En savoir plus...

Gabon : Le Vice-Président de la République reçoit une délégation de la COMIFAC

Libreville-Gabon, 07 Mars 2019- Une Délégation de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) conduite par Monsieur Raymond Ndomba Ngoye, Secrétaire Exécutif de cette institution qu’accompagnait le Ministre d’Etat belge, membre honoraire de la Chambre des Représentants, et par ailleurs Facilitateur du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), Monsieur François –Xavier DE DONNEA, a été reçue par le Vice-président de la République Gabonaise, son Excellence Monsieur Pierre-Claver MAGANGA MASSAVOU.

 

En savoir plus...

afrik21-KENYA : les investissements du fonds carbone Livelihoods passent à 8 millions €

Soutenu par des groupes comme Veolia, Danone, Hermes, Schneider…, le Fonds Livelihoods s’engage à doubler sa participation dans le projet de distribution des foyers de cuisson améliorés au Kenya, pour atteindre un total de 8 millions d'euros. Ce projet d’efficacité énergétique vise à améliorer les conditions de vie de 600 000 villageois tout en préservant 2 400 ha de forêt.

En savoir plus...

Journée internationale des forêts - 21 mars: Apprends à aimer les forêts!

.. Explorer, s'émerveiller et apprendre à aimer les forêts - Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un cahier, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie - et de nombreux autres - sont liés aux forêts, d'une manière ou d'une autre...

En savoir plus...

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019