Deuxième accord APV-FLEGT dans le Bassin du Congo

 

Le présidium (de gauche à droite) avec l'Ambassadrice d'Allemagne en 3eme position mais aussi le Ministre du Commerce au milieu, l'Ambassadeur du Cameroun auprès de l'UE et la représentante de UE à Bruxelles @ European Forest InstituteLe paraphe de l’Accord de Partenariat Volontaire FLEGT entre l’Union Européenne et le Cameroun : un « boost » à la gestion durable des forêts tropicales au Cameroun. 

 

Yaoundé (Cameroun), 6 mai 2010 - Le Cameroun a paraphé l’Accord de Partenariat Volontaire « Forest Law Enforcement on Governance and Trade » (APV FLEGT) avec l’Union Européenne (UE). Ce qui permettra désormais de poursuivre et de développer les exportations des bois tropicaux du Cameroun vers l’UE dans un cadre légal. La cérémonie a rassemblé de nombreuses personnalités à savoir: Ministre des Forêts et Faunes, Ministre du Commerce du Cameroun,  l'Ambassadeur du Cameroun auprès de l'UE, Corps diplomatiques représentés  au Cameroun, les représentants de l'UE à Bruxelles, les représentants de la COMIFAC, la Commission techniques de négociations, les représentants des organisations internationales et de la société civile. 

 

Le Cameroun et l’UE se sont engagés depuis septembre 2007 dans les négociations de cet accord ; la partie Camerounaise bénéficiant de l’appui technique de la coopération allemande depuis le premier jour à travers le Programme des Politiques Forestières Internationales (IFP) et le Programme d’appui au Programme Sectoriel Forêts Environnement (ProPSFE). L’accord avec le Cameroun est le troisième accord de partenariat volontaire FLEGT signé par l’UE dans le monde, après celui du Ghana (Septembre 2008) et de la République du Congo (Mai 2009). De plus, cet accord est le deuxième signé par un pays du Bassin du Congo – la plus grande forêt tropicale au monde après l’Amazonie, un « hot spot » de biodiversité d’importance mondiale et un gigantesque réservoir de carbone.

 

Photo @ European Forest InstituteAvec le paraphe de l’accord FLEGT, le Cameroun prends l’engagement d’éradiquer l’exploitation et le commerce illicites des bois de ses forêts – une pratique qui à présent engendre la dégradation forestière, ouvre des pistes aux braconniers, donne lieu à la corruption dans le secteur, et entraine des pertes importantes de revenus étatiques.  En effet, dans le cadre du FLEGT tout bois et produit dérivé exporté du Cameroun vers le marché européen devra désormais avoir une attestation de légalité délivré à travers un système incluant le traçage du bois tout au long de son itinéraire. 

De son côte, l’UE s’engage à travers cet accord commercial à appuyer le renforcement des capacités des acteurs nationaux dans la traçabilité du bois depuis la forêt jusqu’au port. En assurant l’application systématique de la réglementation, la mise en œuvre de l’accord FLEGT fera de la gestion durable des ressources forestières une exigence au Cameroun – deuxième producteur de bois en Afrique Centrale après le Gabon. De plus, le suivi effectif de la production et de la commercialisation du bois permettra au gouvernement de maximiser la contribution à la croissance économique du secteur forestier – représentant 6% du PIB Camerounais et étant la deuxième source de revenus après le pétrole. La mise en place de mécanismes de transparence prévus par l’accord FLEGT engendra des améliorations dans la gouvernance du secteur forestier au Cameroun. Le processus de négociation FLEGT – en ouvrant à la société civile les débats sur le fonctionnement de la filière bois – a déjà fortement contribué à la formulation de reformes nécessaires pour mettre le Cameroun sur la voie d'une exploitation industrielle du bois plus durable qui contribuera à la réduction de la pauvreté des populations locales.  

 

Le Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun pendant son discours @ European Forest InstituteLe ministre des Forêts et de la Faune, S.E. Elvis Ngolle Ngolle est intervenu au cours de la cérémonie de parapher pour souligner que: "Nous sommes convaincus qu'avec le FLEGT -- dont le bénéfice immédiat sera le renforcement de la gouvernance et les gains fiscaux qui en découleront -- le secteur forestier renforcera sa position de troisième secteur économique"

 

Depuis la phase de préparation des négociations, la coopération allemande accompagne le Cameroun dans le processus à travers l’Ambassade d’Allemagne à Yaoundé, le conseiller GTZ affecté à la Délégation de la Commission Européenne, et les conseillers de la GTZ basé au sein du Ministère en charge des forêts. Le rôle pionnier du Cameroun dans la négociation d’un accord sur les critères d’exportation des bois tropicaux vers l’UE est à féliciter ; le Cameroun servira de modèle aux autres pays engagés dans le processus.

 

Le paraphe de cet accord n'est pas un aboutissement mais une étape importante : aujourd’hui commence la difficile mise en œuvre de l’accord FLEGT et la mise en place des mesures assurant l’arrêt effectif de l’exploitation illégale de bois au Cameroun.

 

Dans la presse :


Union européenne/Cameroun: un nouveau cadre pour la commercialisation du bois  (Mutations 11/05/2010)

Gouvernance forestière : le Cameroun et l’Union européenne s’accordent (Cameroon-Tribune 07/05/2010)

Accords UE-Cameroun en matière de lutte contre le trafic du bois (Google News 11/05/2010)

 

 

APV Cameroun Assemblée

Photo de l’assemblée participante lors de la cérémonie du paraphe de l’APV-FLEGT entre le Cameroun et l’UE @ European Forest Institute



Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020