La Chine sur les traces de l’APV-FLEGT

 

Du 30 au 31 Octobre 2013, la ville de Beijing-chine a abrité l’atelier international pour la promotion des APV-FLET. la tenue de cette importante rencontre n’a été possible que grâce à l’action conjointe de : EU FLEGT Facility, Center for International Forest Products Trade, State Forestry Administration of China and Research Institute of Forestry Policy & Information, Chinese Academy of Forestry.

 

En organisant cet atelier, les organisateurs visaient les objectifs suivants :

 

♦ partager les expériences sur les négociations et la mise en œuvre de l'APV, et d'accroître la satisfaction de la Chine et de l'APV FLEGT dans chacun des pays signataires de l'APV,

♦  fournir une plate-forme pour renforcer la coopération Afrique-Chine-Europe sur le commerce de bois légal en favorisant le dialogue entre les fournisseurs africains de bois et les commerçants avec les entreprises forestières chinoises et leurs associations de transformation du bois liés au marché européen.

 

Vu le caractère stratégique de cette rencontre, ont répondu présents, les représentants des pays signataires de l’APV-Flegt à savoir : le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, le Ghana, le Libéria et l’Indonésie. Etait aussi présents les représentants des organisations sous-régionale comme la COMIFAC, la CEEAC et des organisations internationales d’Appui comme la GIZ. C’est sous un climat convivial que l’atelier s’est déroulé à travers les présentations suivi des débats autour de cinq sessions thématiques, dont :

 

♦  FLEGT de l'UE plan d'action et les politiques commerciales des forêts de la Chine

♦  Partager l'information des APV FLEGT pays signataires ;

♦  Diner d’affaire ;

♦  Discussion sur l'APV FLEGT UE ;

♦  Développer la coopération régionale.

 

Au terme de ce atelier international riche d’enseignement il ressort que :

 

♦  Les pays APV ont partagés sur des informations relatives aux efforts déployés dans la conception et la mise en œuvre des systèmes de garantie de la légalité des activités du secteur forestier ;

♦  les décideurs chinois ont été encouragés par  les efforts considérables ( y compris la réforme de la loi et des changements institutionnels ) des cinq africaine et le pays d'Asie à mettre fin au commerce illégal du bois et ses produits dérivés, afin d’encourager la gestion durable des forêts dans leurs pays respectifs ;

♦  la Chine a montré son intention de vendre des produits du bois qui sont légales conformément à la législation du pays producteurs ;

♦  la Chine est favorable à l’APV-FLEGT et a exprimé sa reconnaissance pour les efforts des pays de l'APV ;

♦  Les pays participants ont reconnu le soutien et les contributions financières de l'Union européenne dans la mise en œuvre du Plan d'action APV-FLEGT de l'UE pour lutter contre l'exploitation forestière illégale ;

♦  Le gouvernement chinois est prêt a partagé les informations sur ses efforts visant à promouvoir la gestion responsable des forêts à travers les entreprises chinoises à l'étranger et le développement d'un nouveau guide sur “Sustainable Overseas Forest Trade & Investment by Chinese Enterprises” ;

♦  Les industries chinoises s’engagent à répondre aux exigences internationales en matière de bois récolté légalement en adoptant la certification du bois et de subir des vérifications annuelles de vérification.

 

Cette rencontre à permis aux différents acteurs présents, de jeter un regard prospective sur la gestion des ressources forestières. Il s’agit pour eux de :

♦  Encourager davantage les décideurs chinois de reconnaître spécifiquement les efforts des pays engagé dans l’APV-Flegt, et de signer avec eux des accords bilatéraux pour l’application de la réglementation en matière de la gestion forestière,

♦  Encourager l'approche business-to –business qui consiste à mettre en association, les acheteurs et les fournisseurs de réseau avec un support de communication active sur l'importance de l'approvisionnement légal. Pour ce faire,  Il ya un besoin urgent d'améliorer la compréhension des parties prenantes chinoises sur l'évolution APV FLEGT UE, et autres exigences du marché en mettant à leur disposition des informations et des documents;

♦  Encourager les entreprises chinoises à exploiter sur leur pouvoir d'achat à renforcer l'application de FLEGT ;

♦  encourager le  gouvernement chinois à piloter dans les pays où il ya de l'APV,  investissements chinois dominant (RCA, Cameroun, Congo, Libéria) ;

♦  encourager le gouvernement chinois à consulter l’expertise des pays signataires de l'APV, lors de l'élaboration du nouveau guide “ Sustainable Overseas Forest Trade & Investment by Chinese Enterprises”

♦  Encourager le gouvernement chinois à mettre en place la politique chinoise sur les marchés publics favorisant la commercialisation du bois légal,

 

Les actes de cet atelier peuvent être consultés ici

 

 

Disponible en téléchargement :

 

 

Back-to-Office Report: China-Africa workshop in Beijing - Small group photo after opening on 30th October 2013

 

RESTITUTION DE LA REUNION DU MECANISME BILATERAL DE COORDINATION ENTRE LA CHINE ET L’UNION EUROPEENNE - Sur le thème : Promouvoir la compréhension des APV FLEGT Par: NYENGUE BAHANAK Isaac Yves

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

UE - Afrique centrale: Un appui de l'UE pour préserver la biodiversité et renforcer la gestion des écosystèmes forestiers

Le volet Cameroun du "Programme d’Appui à la Préservation de la biodiversité et aux Ecosystèmes Fragiles (ECOFAC)" a été officiellement lancé le 25 octobre 2017 à Douala en marge de la 17ième Réunion des Parties du PFBC. En plus de 25 ans, à travers les programmes ECOFAC, l’Union européenne appuie les efforts de l'Afrique centrale en matière de préservation de leur biodiversité exceptionnelle et de gestion de leurs écosystèmes forestiers. Ainsi, depuis 1992, l’UE a investi plus de 90 milliards de Francs CFA (138 millions d'euro) dans la région à travers les 5 premières phases de ce programme phare.

En savoir plus...

GIZ - Bureau d'appui à la COMIFAC « Bilan de dix ans de partenariat entre la République Fédérale d’Allemagne et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) 2005 – 2015 »

Depuis sa création en 2005, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) a connu des évolutions de plusieurs ordres, ceci entre autres avec l’appui des partenaires techniques et financiers, au rang desquels la coopération allemande à travers la GIZ. Cette alliance scellée tout au début du processus en 2005, est aujourd’hui vieille de plus de 10 ans.

En savoir plus...

UE : L'UE reste le marché le plus important et le plus ouvert aux produits alimentaires et manufacturés africains

Les exportations de l'Afrique vers l'Union européenne (UE) se sont élevées à plus de 116 milliards d'euros en 2016. L'Europe est de loin le plus grand marché d'exportation de l'Afrique (35% des exportations africaines), suivie de l'Afrique (18%), de la Chine (11%), des États-Unis (8%) et de l'Inde (7%).

En savoir plus...

COP23 : L’Italie et l’ONU lancent un programme de bourse pour Pays vulnérables aux changements climatiques

ONU Changements Climatiques Infos, Bonn, 16 nov – Le Gouvernement italien et l’ONU Changements Climatiques ont signé un nouveau protocole d'accord pour le lancement d’un nouveau programme de bourses visant le renforcement des capacités institutionnelles des petits États insulaires en développement (PEID) et des pays les moins avancés (PMA) à répondre aux défis du changement climatique.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel Octobre 2017

Le mois dernier, une centaine de pêcheurs sur la rivière Sangha ont reçu une formation par les équipes du Parc sur la construction et l’utilisation des fours Chorkor, faisant ainsi la promotion d'une technique de fumage du poisson optimisant sa conservation et contribuant à la réduction du prélèvement sur les ressources halieutiques. En savoir plus...

En savoir plus...

FSC : Retour sur l'Assemblée Générale du FSC 2017

Faire le lien entre FSC et les Objectifs de Développement Durable. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) offrent aux entreprises une excellente occasion de s'engager à imprimer un changement positif pour les hommes et la planète, de façon claire et structurée. Mais en quoi ces objectifs concernent-ils les entreprises ? Et pourquoi FSC devrait-il jouer un rôle dans l'atteinte de ces objectifs ?...

En savoir plus...

EU : Bassin du Congo : Vers une mutualisation des efforts de lutte contre le commerce illicite du bois l’exploitation illégale des forêts

La ville de Yaoundé a abrité, mi-novembre 2017, une conférence régionale sur l’exploitation illégale du bois. L'événement était soutenu par l’Union européenne, dans le cadre du projet "Voix des Citoyens pour le Changement : Observation Forestière dans le Bassin du Congo", une initiative d’observation indépendante de l'exploitation forestière. Pour la 1ere fois, les autorités chargées de l’application de la loi et des acteurs non étatiques se sont ainsi retrouvés, dans le but de créer une synergie d'action contre l'illégalité qui plombe le développement de ce secteur.

En savoir plus...

Lancement du programme ECOFAC6 (Volet Cameroun) et du projet RIOFAC

Ce 25 octobre s’est tenu marge de la 17ème réunion du Partenariat des Forêts du bassin du Congo à Douala, la réunion de lancement de Volet Cameroun du Programme ECOFAC 6. Ce volet, d’un montant 10 milliards de CFA (12.5 millions d’euros) sur les 40 milliards apportés à l’Afrique Centrale, est destiné au renforcement de la protection des écosystèmes forestiers notamment par l’appui aux parcs du Dja et du Faro, et à l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale ». Pour en savoir plus sur le projet d’appui à l’OFAC.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030