Quelle opportunité pour l’Afrique face au changement climatique ?

 

Les document et l’intégralité des actes majeurs de cette conférence peuvent être consulter sur le site : Quelle opportunité pour l’Afrique face au changement climatique ?

 

La Troisième Conférence annuelle sur le changement climatique et le développement en Afrique, s’est tenue à Addis Abeba, Éthiopie du 21 au 23 octobre 2013, a essayé d’apporter des pistes de réponse à cette préoccupation.

 

Organisée par le Programme sur le Climat et le Développement en Afrique (ClimDev-Afrique), cette conférence qui avait pour thème, « L’Afrique en croissance : les opportunités du changement climatique peuvent-elles conduire le continent vers un développement transformatif ? » a mobilisé les participants issus des domaines de la recherche, des acteurs et décideurs politiques et ainsi que la communauté des praticiens. Elle se tient dans un contexte où les progrès économiques réalisés par l’Afrique depuis le début du 21ème siècle ont permis de mettre en avant le fort potentiel dont dispose le continent pour l’amélioration du bien-être de sa population et de la sortir de la pauvreté.

 

Cette rencontre stratégique d’envergure internationale s’est assignée comme objectif majeur, d’engager le débat sur l’utilisation des informations scientifiques et des politiques, sur la façon dont les opportunités liées au changement climatique peuvent encourager la croissance économique transformative de l’Afrique et son programme de développement. A cet effet, pour atteindre de cet objectif, la conférence s’est appuyée sur des sessions plénière et parallèle, marquées par des présentations et des débats.

 

Pour ce qui est de la session plénière qui a constitué le première articulation de la conférence, elle a été marquée dans un premier temps par la rencontre de haut niveau où les participants ont eu droit aux interventions des ministres et d'éminents experts sur les changements climatiques qui ont tenté de répondre à la question de savoir : « Les opportunités du changement climatique peuvent-elles conduire le continent vers un développement transformatif ? », donnant ainsi le ton à la conférence sur les questions épineuses du changement climatique en Afrique.

 

Sous la facilitation de Mme. Uduak Amimo et le panel était constitué de :

 

  • S.E. Mary Robinson, Ancien Président d’Irlande, Foundation Mary Robinson,
  • S.E. Festus Mogae, Ancien Président du Botswana,
  • Ambassadeur Gary Quince, Délégation de l’Union Européenne à l’Union Africaine,
  • Mr. Jeremiah Lengoasa, Secrétaire Général adjoint de l’OMM,
  • Hon. Terezya Hoviza, Ministre d'État et de l'environnement au bureau du vice-président en Tanzanie et Présidente de la CMAE,
  • Hon.Mass Axi Gai, Ministre des Pêches et des Ressources en eau de la Gambie,
  • Hon. Sauveur Kasukuwere, Ministre de l'Environnement, de l’Eau et du Climat du Zimbabwe et président de CMAM.

 

Ce dialogue de haut niveau, a donné aux participants de cerner les enjeux de cette conférence et leur a permis de suivre la série de présentations qui a suivi avec beaucoup d’intérêts.

Les différentes présentations qui ont suivi était sur des thèmes variés et essayaient d’apporter des réponses aux préoccupations suivantes :

 

  • Quelle est la valeur des services climatologiques : sciences, données et informations dans le cadre du développement de l’Afrique ?
  • Comment les politiques en matière de climat peuvent-elles permettre une résilience efficace aux effets du changement climatique en Afrique ?
  • Financement du climat: quelles sont les opportunités non explorées?
  • Economie verte: Quelle option pour l’Afrique?
  • Le cadre mondial en matière de changement climatique peut-il convenir à l’Afrique ?

 

Pour ce qui concerne la session parallèle, cinq thèmes majeurs ont captivé les participants, ils s’agissaient de :

  • Science, données et services climatiques pour l’adaptation et l’atténuation en Afrique,
  • Rôle des politiques dans la résilience aux impacts du changement climatique en Afrique,
  • Financement lié au climat: quelles sont les options non explorées?
  • Économie verte: quel choix pour l’Afrique?
  • Le mécanisme mondial en matière de changements climatiques fonctionne-t-il pour l’Afrique?

 

Dans les deux sessions (plénière et parallèle) les débats est constructifs et riches en expérience, pour la recherches et l’analyses de politiques innovantes et stimulants dans le domaine de l’économie, la politiques et la gouvernance.

 

Au terme de ces trois jours de conférence, du résumé lu par Dr. Fatima Denton à la cérémonie de clôture, a permis de réaliser que cette rencontre a permis :

 

  • Une plus grande compréhension du rôle des données et analyses du système climatique dans le développement de l’Afrique ;
  • Une meilleure compréhension du risque et de la vulnérabilité du continent, et du rôle des politiques dans la prise de mesures innovantes d’adaptation et d’atténuation;
  • Une meilleure compréhension des politiques, stratégies et pratiques pour une transition vers l’économie verte, en mettant l’accent sur l’énergie propre et un développement sobre en carbone ;
  • Le renforcement du réseau professionnel afin d’encourager un débat actif et fournir les bases d’un travail analytique ;
  • De meilleures possibilités d’investissement dans la gestion des données et des informations climatiques, l’analyse et la mise en œuvre de politiques ;
  • un renforcement des capacités des états membres à accéder aux opportunités de financement du climat ;
  • Une meilleure compréhension du cadre mondial en matière de changement climatique et la position clé que doit adopter l’Afrique pour favoriser et renforcer son programme de développement.

 

Les document et l’intégralité des actes majeurs de cette conférence peuvent être consulter sur le site : Quelle opportunité pour l’Afrique face au changement climatique ?

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC