La RdP 30 a adopté 21 décisions portant sur, entre autres: les questions importantes pour l’entrée en vigueur en janvier 2019 de l’Amendement de Kigali sur les hydrofluorocarbones (HFC)

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

enb19145f.pdf

 

La trentième Réunion des Parties au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone (RdP 30) s’est tenue du 5 au 9 novembre 2018, à Quito, en Équateur. Plus de 500 délégués ont participé à la RdP 30, y compris 144 délégués des Parties au Protocole, les membres des organes consultatifs techniques du Protocole, ainsi que les représentants des agences et des programmes des Nations Unies, d’organisations régionales, de l’industrie et des organisations non gouvernementales (ONG).

 

 

La RdP 30 a adopté 21 décisions portant sur, entre autres: les questions importantes pour l’entrée en vigueur en janvier 2019 de l’Amendement de Kigali sur les hydrofluorocarbones (HFC), notamment:

  • Les questions liées à la communication des données, y compris le calendrier et les formulaires de rapport révisés, les procédures de déclaration des mixtures et des mélanges, et l’établissement des valeurs du Potentiel de réchauffement global (PRG) pour le HCFC-123, le HCFC-124, le HCFC-141 et le HCFC-142;
  • Les technologies de destruction approuvées à utiliser pour les HFC;
  • Les progrès accomplis par le Comité exécutif (Com-Ex) du Fonds multilatéral (FML) dans l’élaboration des directives pour le financement de la réduction progressive du HFC; et
  • L’accès des Parties visées à l’article 5 aux technologies d’efficacité énergétique dans les secteurs de la réfrigération, de la climatisation et des pompes à chaleur (RACHP).

D’autres décisions portaient sur:

  • La disponibilité future des halons et de leurs produits de remplacement, en particulier dans des secteurs tels que l’aviation civile;
  • Les demandes de dérogation pour utilisations critiques du bromure de méthyle pour 2019 et 2020;
  • La mise au point et la disponibilité des procédures de laboratoire et d’analyse qui peuvent être appliquées sans recourir à des substances réglementées par le Protocole;
  • Une proposition visant à autoriser des dérogations pour utilisations essentielles d’hydrochlorofluorocarbures (HCFC) destinées à des utilisations spécifiques par certaines Parties;
  • Des émissions inattendues de CFC-11 détectées récemment;
  • Un examen des travaux et des décisions recommandées du Comité de mise en œuvre (Imp-Com); et
  • Un examen du mandat, de la composition et de l’équilibre des organes consultatifs scientifiques et techniques.

 

 

Les décisions sur la communication des données, les technologies de destruction et l’accès à des technologies d’efficacité énergétique ont permis à la RdP 30 de prendre des mesures essentielles pour ouvrir la voie à la mise en œuvre de l’Amendement de Kigali, alors que sa décision sur les lignes directrices du Comité exécutif, relatives aux coûts de la réduction progressive des HFC, permet à toutes les Parties à cet instrument d’envoyer leur contribution avant la finalisation des lignes directrices. La RdP 30 a également pris des mesures pour résoudre les problèmes soulevés par la récente découverte des émissions de CFC-11. En outre, la RdP a entendu les messages clés des groupes techniques relatifs à leurs prochaines évaluations quadriennales et s’est interrogée sur leurs implications pour le fonctionnement et la mise en œuvre future du Protocole.

 

 

Plusieurs autres questions clés ont été abordées à la RdP 30, mais les décisions n’ont pas été adoptées à ce stade car ces questions doivent faire l’objet de consultations et de délibérations supplémentaires en 2019. Il s’agit notamment:

  • De la relation entre les stratégies de gestion de l’ozone stratosphérique et les stratégies de gestion des rayonnements solaires proposées;
  • Des liens entre les HCFC et les HFC dans le cadre de la transition vers des produits de remplacement à faible PRG;
  • Du nouveau mandat du GETE;
  • D’un changement possible dans la composition du Comité exécutif du FML; et
  • Des normes de sécurité.

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Journée internationale des forêts - 21 mars: Apprends à aimer les forêts!

.. Explorer, s'émerveiller et apprendre à aimer les forêts - Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un cahier, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie - et de nombreux autres - sont liés aux forêts, d'une manière ou d'une autre...

En savoir plus...

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Déjeuner de travail de haut niveau entre les Chefs de Missions diplomatiques des pays de l’UE en Guinée Équatoriale et le Facilitateur du PFBC

Le 5 mars 2019, Son Excellence Monsieur Fred CONSTANT, Ambassadeur de France en Guinée Équatoriale a offert un déjeuner de Travail de haut niveau à l’occasion de la visite du Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo à Malabo.

 

En savoir plus...

Les hautes autorités de Malabo (Guinée Équatoriale) mobilisées pour l’organisation de la septième Réunion du Conseil du PFBC en juin 2019

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo a été reçu en audience d’une part par Messieurs Pedro Antonio OLIVEIRA BORUPU et Santiago Francisco ENGONGA OSONO respectivement Secrétaire d’État à l’Agriculture et à l’Élevage et Secrétaire d’État aux Forêts et Environnement. D’autre part, par le Ministre délégué aux Affaires étrangères de la Guinée Équatoriale.

En savoir plus...

Lemonde : En Tanzanie, la « reine de l’ivoire » condamnée à quinze ans de prison

La Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », a été condamnée mardi 19 février à quinze ans de prison par un tribunal tanzanien pour son rôle dans le trafic de 860 défenses d’éléphant entre 2000 et 2014. Agée de 69 ans et présente en Tanzanie depuis les années 1970, elle a été reconnue coupable d’avoir joué, pendant plus de dix ans, le rôle d’intermédiaire entre un réseau de braconnage local et des acheteurs internationaux. 

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Facilitateur rencontre le secteur privé du Gabon

Le Facilitateur du PFBC a eu à échanger avec Mme Jacqueline Van De Pol, représentante de l’ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux) à Libreville et M. Lee White, Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des Parcs nationaux du Gabon.

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Ministre d'état François Xavier de Donnea échange avec les Partenaires Techniques et Financiers

Le Facilitateur du PFBC a eu plusieurs séances de travail entre autres avec : l’Ambassadeur François Fall, Représentant spécial du SG des Nations Unis pour l’Afrique centrale ; la Secrétaire Générale Adjointe de la CEEAC, Mme Marie-Thérèse Mfoula ; l’Ambassadeur Helmut Kulitz, entouré de M. Jean Huchon et Ignacio Sobrino de la DUE et de Mme Muriel Soret de l’Ambassade de France ; des représentants de la BAD, de la Banque Mondiale et de l’UNODC à Libreville.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019