Professeur Wangari Muta Maathai, Ambassadrice itinérante du Bassin du Congo et lauréate du prix Nobel de la paix 2004 est décédée dimanche 25 septembre 2011 dans un hôpital de Nairobi

 

 

Professeur Wangari Maathai, Ambassadrice itinérante du Bassin du Congo et lauréate du prix Nobel de la paix 2004 , Ancienne Vice-Ministre - Pleine de courage et d’inspiration, elle restera toujours gravée dans la mémoire des peuples de l’espace COMIFAC pour sa contribution en faveur de la conservation, la gestion durable et le développement durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale.

 


docs/news/Aout-Septembre 11/Wangari - Cop 17-unfccc.jpg

 

 

Lauréate du prix Nobel de la paix en 2004,  Professeur Wangari Maathai fut élevée au rang d’Ambassadrice itinérante du Bassin du Congo par les chefs d’État et de gouvernements via une résolution du deuxième Sommet des Chefs d’Etat d’Afrique Centrale sur la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers tenue à Brazzaville le 5 février 2005 (Résolution de Brazzaville (2005))- (Photo - Professeur Wangari Maathai, Ambassadrice Itinérante pour le Bassin du Congo lors de l’Évènement parallèle de la COMIFAC à la Cop 15 de l’UNFCCC, 11 décembre 2009)  .

 

 

docs/fotos/CBFF Launch Chair Wangari Maathai(b)(web).jpg 

 

Dans le cadre de la mise en place de financements innovants et durables pour la conservation, la gestion et le développement durable des écosystèmes des pays d’Afrique centrale recommandée par la résolution de Brazzaville 2005, avec l’appui du Professeur Wangari Maathai, le Royaume-Uni s’était engagé en mars 2007 à verser dans un fonds commun multi-donateurs une somme de 50 millions de livres sterling (100 millions de dollars) pour le Bassin du Congo. Le Royaume-Uni a été suivi dans cette initiative par la  Norvège  qui s'était engagée à fournir la même contribution de 50 millions de livres sterling pour ce Fond multi-donneurs. De ce fait, Mme Maathai a travaillé avec le très honorable  Paul Martin ancien Premier ministre du Canada, dans les consultations relatives à la mise en place effective du Fonds qui vit le jour en 2008 sous la dénomination de Fonds pour les Forêts du Bassin du Congo (FFBC) dont elle deviendra la Co-présidente avec le très honorable Paul Martin (  LANCEMENT DU FONDS  POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (FFBC) - Londres, les 16 et 17 juin 2008-Déclaration de soutien au Congo Basin Forest Fund). 


 

 

docs/news/Aout-Septembre 11/Wangari-WWF1.jpg 

Outre son appui aux mécanismes de financement innovants pour le Bassin du Congo, Professeur Wangari Maathai a rehaussé par sa participation, l’importance de plusieurs réunions et rendez-vous sous-régionaux de la COMIFAC et du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), entre autres: sa participation au Sommet de Brazzaville en 2005, aux réunions statutaires du PFBC, à la conférence internationale sur «Les Mécanismes de financement de la gestion durable des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo », la visite des réalisations de Cameroon Ecology à Edea (Cameroun)  et à l'évènement parallèle de la COMIFAC à la Cop 15 de l’UNFCCC de Copenhague avec l’appui de la CEEAC, GAF, la GTZ et de la Facilitation du PFBC sur «les opportunités et défis du REDD dans le Bassin du Congo »  (COP15 UNFCCC: les forêts tropicales au centre des négociations) et aux activités des partenaires du PFBC.  (Photo: Visite des membres du Comité de Direction du FFBC au WWF –CARPO- 27 novembre 2009 @ François MAKOLOH PEMBE-WWF ).

  

Par ailleurs, elle s'était jointe à la Facilitation du PFBC dans le plaidoyer en faveur de la mise en œuvre du mécanisme de financement autonome par les États membres de la COMIFAC. Cette activité est parmi les activités prioritaires en date qu’elle réalisait  vigoureusement juste avant son décès.


docs/news/Aout-Septembre 11/Wangari - Cbff CD.jpg

 

De plus, le soutien au renforcement de la coordination et du dialogue au sein du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC) et l’appui à  la COMIFAC et ses institutions partenaires sous-régionales dans la mise en œuvre de leurs activités dans le cadre du "Plan de convergence" font aussi partie des contributions remarquables du Professeur Wangari Maathai -


 La Facilitation du PFBC veut inscrire dans la mémoire de ses membres toutes ces contributions du Professeur Wangari Maatha Ambassadrice de bonne volonté des Forêts du Bassin du Congo. (Photo - Visite sur le Terrain du Conseil de Direction du Fonds pour les forêts du Bassin du Congo (FFBC):  le très honorable Paul Martin ; Professeur Wangari Maathai et l’ex-facilitateur du PFBC, Dr Hans Schipulle,  juste après le Conseil du FFBC tenu du 26 au 27 novembre 2009 à Yaoundé).

 

 La Facilitation du PFBC et ses partenaires présentent leurs plus sincères condoléances aux membres de sa famille et aux membres du « Mouvement de la Ceinture Verte ».


Dans la presse :

LExpress.fr: Wangari Maathai, prix Nobel de la paix 2004, est décédée 

Reuters : Wangari Maathai, prix Nobel de la paix 2004, est décédée  

Humanité.fr : Wangari Maathai, Prix Nobel de la paix 2004 est décédée 

Voanews : Wangari Maathai, prix Nobel de la paix 2004, est morte

Parismatch : Mort de Wangari Maathai, Prix Nobel de la paix 2004 -

 

 

Ressource - Protecting the Congo Basin (disponible uniquement en anglais)


“At the Second Heads of State Summit for Conservation and Sustainable Management of Central Africa’s Forest Ecosystems held in Congo, Brazzaville on February 4-5, 2005, Wangari Maathai accepted a public invitation by H.E. President Denis Sassou Ngeusso to be the roving Ambassador for the Congo Basin. In this role she will advocate for the sustainable management of this world heritage site."


As Professor Maathai has said: “The Congo Basin forest is a global hotspot for biodiversity and is also one of the world’s two remaining forest “lungs” (the other is the Amazon). As such, the rainforests in central Africa play an important role in absorbing CO2, a main greenhouse gas, and providing the world with oxygen. They literally help keep us breathing".



”Yet, the Congo Basin forest ecosystem is threatened by illegal logging, mineral exploration, poaching and the bush meat trade, all of which are putting the trees, the animals and the people who depend on them at risk. Therefore the world’s remaining forests must be protected, because without them not only will the global climate not be stabilized, but the world will suffer, in particular the poor, who have few options.” (Credit:
Protecting the Congo Basin Rainforest Ecosystem - The Green Belt Movement International - October 2011)

Visite des membres du Comité de Direction du FFBC au WWF – 27 novembre 2009

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC