Vers un atelier préparatoire au premier semestre 2012 de la session des organes subsidiaires de la conférence des parties sur le climat, dans un des pays de l’espace COMIFAC

 

docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTG/GEF-BM-atelier-lancement.jpgDe nombreux défis persistent encore dans le cadre de la consolidation des différentes stratégies en vue d’améliorer la vision, la base des données techniques existantes et l’expertise sous régionale sur les questions prioritaires liées au climat, tel était un des constats des participants à l’atelier sous régional bilan de la conférence de  Durban et la préparation des échéances futures

 

Tenu dans les locaux du Ministère des Eaux et Forêts, Chasse et Pêche de la RCA  à Bangui du 15 au 16 Mars 2012, l’atelier sous régional bilan de la conférence de  Durban et la préparation des échéances futures a été présidée par M. Raymond BITIKON, SE de la COMIFAC et modérée par le point focal climat de la RCA.

 

La session introductive a été marquée par l’installation du présidium de l’atelier, ainsi que la présentation des objectifs et des résultats attendus. Après la mise en place du présidium, M. Gustave DOUNGOUBE, Président des travaux, a présenté l’ordre du jour des travaux de l’atelier. Après quelques débats de procédure, les points soumis à l’ordre ont été adoptés.

 

La première session quant à elle a été marquée par le décryptage des résultats de la conférence de Durban illustrée par quatre présentations à savoir : l’action concertée à long terme au titre de la convention (AWG-LCA), les nouveaux engagements des Parties visées à l’annexe I au titre du Protocole de Kyoto (AWG-KP), l’organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI)  et l’organe subsidiaire  du conseil scientifique et technologique (SBSTA). Les discussions qui ont suivi ces présentations ont mis en exergue les points suivants : l’identification des besoins et des actions stratégiques à mettre en œuvre ; l’examen et l’amendement des soumissions en fonction des priorités des pays de la sous région ; et la consolidation d’une feuille de route. 

 

La deuxième session  a porté sur les enjeux de la négociation en 2012 et les perspectives pour les pays de la COMIFAC. Dans une approche interactive, les participants ont formulé des propositions visant la consolidation de la stratégie de la sous région pour préparer les futures échéances sur la base des enjeux des négociations de la 36è session des organes subsidiaires qui se tiendront du 14 au 25 mai 2012 à Bonn en Allemagne et des autres échéances telles que les 18e et 8e  sessions de  la Conférence des Parties à la Convention et  de la Conférence des Parties au titre du Protocole de Kyoto qui auront lieu du 26 novembre au 7 décembre 2012 à Doha, au Qatar. M. Cléto NDIKUMAGENGE, facilitateur Délégué du PFBC a développé la stratégie sur le plaidoyer en faveur du groupe climat. Il a rappelé avec insistance le type de message clé à faire passer, la vision à partager, les changements à impulser, le type de soutien ou les alliés, les outils (visites, dîners de travail, les réunions de restitution, les réunions de haut niveau, les campagnes de sensibilisation, etc.)..

 

La troisième session a porté sur la revue des besoins des pays pour la mise en œuvre de la Déclaration d’intention conjointe REDD+. Les débats de cette session ont abouti aux questions  suivantes : (1) quel est l’état d’avancement du processus REDD+ dans les pays de l’espace COMIFAC ? (2) quel est le niveau des besoins détaillés de chaque pays ? (3) quelle sera la feuille de route à mettre en place pour garantir la mise en œuvre de cette initiative ?

 

La deuxième journée,  quant à elle a été introduite par la présentation de M. Martin TADOUM sur  la méthodologie de travail. Les deux sessions qui ont meublé cette journée portaient respectivement sur la revue des différentes soumissions de vues de la Coalition des nations de forêts tropicales humides (CFRN), élaborées lors de la réunion tenue en fin février 2012 à Londres en Grande Bretagne et l’examen des futures échéances plus précisément de la 36è session des organes subsidiaires qui se tiendra du 14 au 25 mai 2012 à Bonn en Allemagne.  L’examen de ce dernier point a abouti (après beaucoup de discussions sur les options possibles) à la proposition pour l’organisation d’un atelier préparatoire dans un pays de l’espace COMIFAC  avant la session des organes subsidiaires. La responsabilité de préparer l’agenda et de mobiliser les financemenrts a été confiée au secrétariat Exécutif de la COMIFAC

 

 

 

Bien vouloir télécharger 

 

 ♦ Le compte rendu de l’atelier sous régional bilan de la conférence de  Durban et la préparation des échéances futures

♦ Quel Plaidoyer pour les Groupes  Climat ? Cléto Ndikumagenge, Facilitation du PFBC

♦ Aperçu des conclusions des Réunions des Partenaires de Douala, Cléto Ndikumagenge, Facilitation du PFBC et Jean Marie Noiraud, JMN

♦ Les Termes de Référence de l’atelier sous régional bilan de la conférence de  Durban et la préparation des échéances futures

♦ AGENDA - ATELIER SOUS-REGIONAL BILAN DE LA CONFERENCE DE DURBAN SUR LE CLIMAT ET PREPARATION DES ECHEANCES FUTURES

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020