Vers l’opérationnalisation de l’axe stratégique n°8 (Recherche-Développement) du Plan de Convergence

 

Bien vouloir télécharger le Rapport synthétique de l’atelier : ICI

 

PREFACE

Par Raymond Mbitikon,

Secrétaire Exécutif de la COMIFAC

 

Il est mondialement reconnu que les forêts d’Afrique centrale jouent un rôle important aux plans économique, social, culturel et écologique. Elles contribuent au développement économique des pays, à l’amélioration des conditions d’existence des peuples et à la préservation de l’environnement au niveau global. Pour que ces forêts continuent à fournir aux populations locales, aux pays et à l’humanité, les biens et services souhaités, la recherche doit être au centre de toute action politique.

 

docs/research_docs/Facilitation canadienne 2011/RDP-Recherche.jpgEn effet, la recherche sur la dynamique des écosystèmes forestiers et les différents services environnementaux doivent permettre d’apporter des réponses sur les préoccupations liées à la gestion durable des écosystèmes forestiers et à la lutte contre la pauvreté. Cependant, force est de constater qu’au cours de ces dernières décennies, la recherche forestière a pâti au niveau national de la baisse des financements nationaux, ce qui a paralysé le fonctionnement des centres nationaux sur la recherche forestière. A cette principale raison d’ordre conjoncturel, il convient d’ajouter la faible capacité des communautés scientifiques nationales à convaincre les autorités et les partenaires à faire figurer leurs priorités dans les agendas nationaux en vue de susciter des financements appropriés.

 

Il a été par contre observé que les initiatives de recherche forestière dans la sous-région sont portées essentiellement par les institutions internationales de recherche.

 

Dans le cadre des discussions en cours sur le nouveau code climatique global à titre d’exemple, il a été relevé que la déforestation contribuait pour le quart environ du volume global des gaz à effet de serre. Le décryptage de cette révélation, apparemment anodine par les acteurs avertis de l’Afrique centrale, a permis de constater l’impact négatif de l’absence de données scientifiques pertinentes sur les écosystèmes forestiers d’Afrique centrale.

 

C’est dans ce contexte, qu’en co-organisant un atelier sur «la recherche sur les écosystèmes forestiers », la COMIFAC, le CIFOR, le CIRAD et l’IRD avec l’appui du PFBC ont voulu relancer les débats sur la place et l’importance de la recherche forestière en Afrique centrale.

 

La qualité des participants à cet atelier, son caractère participatif et l’absence de sujets tabous justifient le sentiment de réelle satisfaction que l’on éprouve en découvrant les résultats auxquels cet atelier a abouti. Par ailleurs, les recommandations pertinentes concernant les synergies et partenariats, les thématiques prioritaires de recherche et le financement offrent aux différentes parties prenantes des axes stratégiques d’intervention qui, sans aucun doute, contribueront, à terme, à l’amélioration de la gestion des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale si chacun y met du sien dans un contexte de solidarité et de franche collaboration.

 

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC voit à travers les résultats du présent atelier, une contribution substantielle à l’opérationnalisation de l’axe stratégique n°8 (Recherche-Développement) du Plan de Convergence ; ce dernier étant le cadre stratégique de référence de mise en œuvre de la Déclaration ayant sanctionné le Sommet des Chefs d’Etats de l’Afrique centrale sur la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers de la sous-région, tenu à Yaoundé en mars 1999.

 

Bien vouloir télécharger le Rapport synthétique de l’atelier : ICI

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020