Banque Africaine de Développement : La République Démocratique du Congo décroche 21,5 millions USD pour transformer ses vastes forêts

 

La République Démocratique du Congo (RDC) a obtenu une subvention de 21,5 millions USD de la part deClimate Investment Funds (CIF) pour engager la gestion durable de son secteur forestier qui revêt une importance capitale  afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et améliorer la gouvernance forestière.

 

Le Projet REDD+ Intégré dans les Bassins de Mbuji/Kanangani (PIREDD/MBKISS)  va mettre en œuvre une série d’initiatives pilotes dans le but de réduire les émissions de GES par les forêts et la pauvreté dans de vastes étendues de savane dégradées et des zones forestières fermées. Ce projet de 26,6 millions USD qui devrait s’étendre sur cinq ans a été choisi pour recevoir une subvention de 21,50 millions USD de la part du Programme d’Investissement Forestier (PIF) du CIF,une contribution dugouvernement congolais à hauteur de 4,4 millions USD et un apport des bénéficiaires d’une valeur de 0,70 million USD. Ce projet sera mis en œuvre avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD), un des partenaires bancaires de CIF pour le développement multilatéral et un pilier dans le domaine du climat et du développement en Afrique.

 

PIREDD/MBKISS devrait permettre de capturer environ 4 millions de tonnes de CO2 sur 25 ans. On estime à 400 000, dont 50 % de femmes, le nombre de personnes qui devraient en tirer des avantages directs et à 1,5 million le nombre de résidents devant bénéficier d’avantages indirects liés à cette initiative. Les avantages connexes comprendront une meilleure utilisation de la biodiversité, de l’eau, du sol et des ressources forestières par les communautés locales, la création d’emplois, l'amélioration des conditions sanitaires et la promotion de l'égalité des sexes.

 

« Cette subvention du CIF est inédite au profit d’un pays africain dans le cadre d’une action forestière et représente une infusion majeure de l’appui en faveur du climat et de la durabilité dans certaines grandes forêts du monde, » a déclaré Mafala Duarte, le Coordonnateur du CIF (BAD) et son Expert en chef des questions de changement climatique. « À la BAD, nous le considérons comme une lueur d’espoir qui mobilise le potentiel d’une action coordonnée pour la protection des forêts de la RDC tout en assurant un meilleur accès de ses citoyens à l’énergie, des moyens de subsistance durables et l’éradication de la pauvreté. Mieux encore, le projet vise à assurer que toutes les parties prenantes soient pleinement impliquées aussi bien dans la conception que dans la mise en œuvre. »

 

Ce projet est conçu avec un accent sur la collaboration entre toutes les parties prenantes qui ont convenu dans la phase de conception, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), du régime foncier et de la sécurité alimentaire comme actions prioritaires. Dans sa mise en œuvre, le projet prévoit l’implication du secteur privé, des communautés locales et de la société civile dans la gestion durable des forêts, le reboisement et l’amélioration de l’agriculture durable, la sécurité de la propriété foncière et la durabilité du secteur bois-énergie.

 

La RDC est l’une des plus grandes nations forestières mondiales, avec deux tiers de sa superficie couvert de forêts tropicales. Le pays abrite 60 % des forêts du Bassin du Congo, le deuxième plus grand massif forestier au monde, et stocke jusqu’à 140 milliards de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) comme « poumon » mondial. Toutefois, les forêts de la RDC sont gravement menacées, avec une grande majorité de ses 60 millions d’habitants qui dépendent essentiellement des forêts pour l’agriculture de subsistance et leur moyens de subsistance, avec un impact négatif sur les forêts, et l’exploitation industrielle et abusive du bois qui demeure un problème systémique. Les autorités de Kinshasa ont défini un cadre stratégique national REDD visant à transformer son secteur forestier en améliorant la coordination nationale et locale de la REDD+, en renforçant sa capacité institutionnelle en vue d’une gouvernance forestière durable , en intensifiant l’implication des parties prenantes et en accroissant la volonté du secteur privé à y investir.

 

Pour d’amples informations, veuillez consulter le texte intégral au lien ci-après : ICI

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020