Bbc : Le pays qui a ramené ses éléphants du bord du gouffre

 

 

Le prince Harry est le nouveau président d'un groupe de conservation appelé African Parks, qui prend en charge les parcs nationaux et donne aux rangers une formation de type militaire pour affronter les braconniers et protéger la faune. La BBC a visité l'un des parcs qu'il gère, à Zakouma au Tchad.

 

 

Un barrissement lointain, guttural d'éléphants, et la trompette occasionnelle, survole l'épaisse végétation luxuriante et la broussailles asséchée. Les appels les plus proches sont à proximité, les plus éloignés un kilomètre et demi ou plus : c'est le grand troupeau que nous recherchons.

 

 

Des colliers de repérage les avaient signalés à l'aube, mais ces éléphants se déplacent rapidement, et après des siècles de chasse, ils courent s'ils voient, ou même sentent, la présence d'humains.

 

 

Les rangers bien armés de l'équipe d'intervention rapide de Mamba Two se sont déployées à gauche et à droite, ne voulant pas surprendre, ou être surpris par un animal solitaire. Ils nous ont demandé avec enthousiasme de les suivre lentement et prudemment dans une section plus épaisse d'arbres.

 

 

C'était un vol de trois heures dans un petit avion, de N'Djamena, la capitale du Tchad, au Parc National de Zakouma, et trois heures de route à cet endroit à la recherche du troupeau, le dernier des éléphants du parc.

 

Des dizaines de milliers de personnes vivaient dans cette réserve couvrant 3 800 kilomètres carrés, mais pendant des siècles, c'était l'endroit le plus proche des cavaliers soudanais qui pouvaient trouver de l'ivoire, très convoité par les commerçants arabes le long du Nil. 

 

 

À l'origine, ils chassaient avec des lances et des épées, mais les fusils d'assaut AK47 modernes permettaient de tuer à l'échelle industrielle. 

 

 

Les mercenaires Janjaweed du Darfour, dans l'ouest du Soudan, continuent d'être la plus grande menace de braconnage, avec des raids lourdement armés et entraînés par des militaires à cheval, ciblant les troupeaux d'éléphants pour leurs défenses. 

 

 

Zakouma a perdu 90 % des 22 000 éléphants qu'il abritait au milieu des années 1970.

  • Profil pays du Tchad
  • En images : L'effet des attaques Janjaweed au Tchad
  • Comment l'armée britannique combat le braconnage des éléphants
  • Les États-Unis lèvent l'interdiction de l'importation des trophées de chasse à l'éléphant

 

Au début des années 2000, la guerre avec la Libye et la recrudescence de la demande d'ivoire ont réduit la population à 4 300, et le chaos de la guerre civile l'a réduit à moins de 500 en 2010.

 

 

Des rangers étaient tués, des animaux massacrés en grand nombre, et il semblait que les éléphants de Zakouma étaient menacés d'extinction. 

 

 

Mais au cours des dernières années, une transformation incroyable a eu lieu. 

 

En moins d'une décennie, une organisation privée à but non lucratif a inversé cette tendance. 

African Parks gère certains des parcs les plus difficiles du continent, et à Zakouma, au moins, il a fait des progrès incroyables.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

USFWS - MENTOR-POP (Progress on Pangolins) : Bonne journée mondiale du Pangolin ! Conservation des pangolins en Afrique Centrale

Bonne journée mondiale du Pangolin ! Conservation des pangolins en Afrique Centrale - Les pangolins constituent les mammifères les plus traqués au monde. En 2016, le U.S. Fish and Wildlife Service (Organisme fédéral américain chargé de la préservation de la Faune) a lancé MENTOR-POP (Progress on Pangolins) en collaboration avec la Zoological Society of London pour donner une voix aux pangolins d'Afrique centrale.

En savoir plus...

Les PSE dans les pays en développement : compenser ou récompenser ?

Dans de nombreux pays en développement, le caractère domanial des espaces naturels peut poser des problèmes pour la mise en place des PSE : il faut reconnaître aux usagers des écosystèmes dépourvus de titres fonciers la disposition de tels droits, ce qui se traduira assez inévitablement par un raffermissement du sentiment d’appropriation et pourra déboucher, plus tard, sur des revendications politiques concernant les droits fonciers.

En savoir plus...

Rencontre entre le Sahel et le Nord de l'Afrique Équatoriale : Plein succès de la conférence internationale des Ministres en charge de la Défense, de la sécurité et des aires protégées sur la lutte contre le Braconnage de N’Djamena

Environ 350 participants mobilisés  autour du thème central: « Menaces des groupes armés circulant entre le Sahel, le Soudan et le Nord de l’Afrique Équatoriale pour ses aires naturelles protégées et leurs populations riveraines : Analyse et plan d’actions». Une douzaine de Ministres et une cinquantaine de Hauts- Responsables des Institutions régionales, des partenaires techniques et financiers adoptent une déclaration dite de « Déclaration de N’Djamena »... Aussi disponible en téléchargement le communiqué final du huis des Ministres et chefs de délégation aussi bien que le rapport du segment des experts adoptés par les Ministres. 

En savoir plus...

Les partenaires techniques et financiers se concertent avec les Chefs de Délégation des Pays concernés par la conférence de N’Djamena

Les partenaires techniques et financiers se concertent en marge de la conférence internationale des Ministres en charge de la Défense, de la sécurité et des aires protégées sur la lutte contre le Braconnage de N’Djamena- 24 janvier 2019. Bien vouloir télécharger le compte rendu de la réunion des Partenaires techniques et financiers du PFBC:  Réunion des Partenaires techniques et financiers du PFBC.pdf

En savoir plus...

CNULD : Ibrahim Thiaw annoncé comme le nouveau Secrétaire exécutif de la CNULD

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, à l'issue de consultations avec le Bureau de la Conférence des Parties à la Convention, a annoncé la nomination d'Ibrahim Thiaw (Mauritanie) comme prochain Secrétaire exécutif de la Convention.

En savoir plus...

CNULD : L’Inde accueillera la CdP14 de la CNULD

Bonn, Allemagne - L’Inde accueillera la prochaine Conférence mondiale sur la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse du 7 au 18 octobre 2019 au centre de conférences Vigyan Bhavan à New Delhi. Les participants de 197 Parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) auront accès, pour la première fois, à une multitude de nouvelles données scientifiques vitales.

En savoir plus...

CNULD : CRIC17 | 28-30 Janvier 2019 | Georgetown, Guyane

Le CRIC17 examinera la première évaluation mondiale de la dégradation des terres sur la base des données d’observation de la Terre communiquées par les gouvernements. L'évaluation, qui a été réalisée par les pays ayant soumis un rapport selon une approche harmonisée, montre les tendances de la dégradation des terres entre 2000 et 2015 sur la base des données fournies par 145 des 197 pays qui sont parties à la Convention.

En savoir plus...

COMIFAC : les membres du Comité de Décision du Projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC se concertent à Douala

Douala- Cameroun, 04 Février 2019- La 5ième    et dernière session  du Comité de Décision du Projet régional GIZ d’appui à la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) financé par le Ministère Allemand de la Coopération (BMZ) et mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019