banquemondiale-Forêts : leur rôle est essentiel pour stabiliser le climat et soutenir le développement

 

 

Alors que l’accord de Paris est entré en vigueur la semaine dernière, les responsables des négociations qui se retrouvent cette semaine au Maroc pour la 22e conférence des Nations Unies sur le climat (la « COP22 ») vont devoir s’atteler aux règles et aux directives qui permettront de transformer en action les engagements pris il y a près d’un an. Or, pour pouvoir atteindre les objectifs entérinés par l’accord, il sera indispensable de se pencher en priorité sur le rôle des forêts, en s’attachant à assurer leur protection, leur revitalisation et leur gestion durable.

 

 

Sachant que la déforestation, la dégradation des forêts et le changement d’affectation des terres sont responsables d’environ 12 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, il est évident que les forêts joueront un rôle capital dans la réalisation des objectifs de réduction des émissions auxquels les pays se sont engagés pour contribuer à la lutte contre le changement climatique. Le Groupe de la Banque mondiale a mis en place plusieurs programmes dans le secteur forestier qui aident déjà les pays à respecter ces engagements et à faire face aux conséquences du changement climatique.

 

 

Le mois dernier, l’initiative du Fonds biocarbone pour des paysages forestiers durables (a), en collaboration avec la Société financière internationale (IFC, l’institution du Groupe de la Banque mondiale chargée des opérations avec le secteur privé), ont signé leur premier accord de partenariat public-privé avec Nespresso. Le Fonds biocarbone débloquera, par l’intermédiaire d’IFC, un financement de 3 millions de dollars au profit de Nespresso, afin de soutenir les activités de formation réalisées en Éthiopie par l’organisation à but non lucratif TechnoServe.

 

 

Ce programme formera sur une durée de deux ans 20 000 cultivateurs de café aux normes de production et de transformation durables ; il fournira également une aide pour améliorer le fonctionnement de 77 unités de fermentation (là où les cerises de café sont triées par immersion dans l’eau). Cet accord historique sera complété par un prêt de 3 millions de dollars financé par IFC.


Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

GEAPE Rapport : Implication des femmes dans la vente de la viande du gibier dans le territoire de Walikale en République démocratique du Congo, une pression toujours grandissante sur les grands singes.

...La majorité des femmes pratiquent les commerces  de la viande  de brousse  comme un moyen de survie, car la  guerre a plongé la population dans une pauvreté extrême,  et suite à la guerre elle n’a pas eu le temps de cultiver le champ, de faire l’élevage et dont malheureusement, les bétails, petits bétails  et autres  étaient  souvent   pillés  par les groupes armés....

En savoir plus...

WWF Report-2016 : Des succès étonnants malgré les révélations alarmantes

2016 fut indubitablement une année bien spéciale pour le WWF Cameroun. En effet, le WWF a apporté des contributions significatives dans le Bassin du Congo voir partout dans le monde de manière générale à la conservation et au Cameroun en particulier.

En savoir plus...

Projet AAP2 165 PAM: Engagement de TOOGGA Sarl, entreprise

L'entreprise s'engage à soutenir le programme proposé par le Professeur Abdellahi Mohamed Vall HMEYADA dans le cadre de la réponse à l'appel d'offre PSPD2 de 2017 et s'y investir fortement.

 

En savoir plus...

RIFFEAC : Clôture de réception des dossiers de Candidature pour les bourses d’études REDD+

Le Coordonnateur Régionale du RIFFEAC déclare, close la réception des dossiers de Candidature pour les bourses d’études REDD+. Tous les dossier reçus avant la date de clôture (20 Avril) seront analysés conformément aux exigences applicables

En savoir plus...

WWF-UE Atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom

L’atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom et de clôture du Projet WWF-UE de Ngoyla-Mintom s’est tenu le 28 mars 2017, à l’Hôtel Hilton, à Yaoundé, au Cameroun. Il a été organisé à l’initiative du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), en partenariat avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) et avec l’appui financier de l’Union Européenne.

En savoir plus...

Les acteurs de la protection des droits des populations autochtones se concertent à Yaoundé

L’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé a servi de cadre les jeudi 06 et vendredi 07 avril 2017 à l’atelier de renforcement des capacités des acteurs intersectoriels sur la protection des droits des Populations Autochtones (PA) dans la mise en œuvre des programmes et projets de conservation de la biodiversité.

 

En savoir plus...

Fonds Vert pour le Climat : Vacances de postes

Le FVC valorise la diversité et encourage les applications de personnes de toutes les origines, quel que soit leur âge, race, sexe, orientation sexuelle, citoyenneté, religion, handicap ou autres attributs similaires. Si vous êtes motivé par notre mandat et pensez que votre profil peut intéresser le Fonds, veuillez consulter les offres ci-après. 

En savoir plus...

ONU-REDD : Une réussite congolaise : Deuxième partie - Persévérance et appropriation par le gouvernement

La République du Congo a récemment achevé une analyse économique des coûts et avantages de ses options stratégiques pour REDD+ et un examen des sources de financement pour la mise en œuvre de sa stratégie nationale REDD+. Emelyne Cheney et Jonathan Gheyssens de l'ONU Environnement discutent dans cette deuxième partie de la conversation leur expérience de soutien au pays avec ce travail difficile mais finalement décisif.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030