Cameroun24 : Cameroun - Environnement. Bertoua: 144 pointes d’ivoire saisies

 

 

« C’est une prise exceptionnelle que viennent d’opérer les douaniers de l’Est», affirme Grégoire Mvongo, gouverneur de la région, venu apprécier l’ampleur du butin sur le parvis de l’hôtel des Finances de Bertoua ce lundi 13 mars 2017. Deux jours auparavant, dans la soirée, sur la base d’un renseignement, des éléments de Célestin Bidjé, chef secteur des Douanes, prennent en filature un véhicule banal. Un taxi-brousse qui venait de faire le plein de carburant. La voiture les conduit au quartier Djamena de Bertoua où un autre engin est stationné prêt à partir.

 

 

L’interpellation des occupants et la fouille systématique aboutissent à la découverte de 176 morceaux d’ivoire. L’ensemble étant dissimulé dans des parties spécialement aménagées de la coque, un peu comme on en voit dans les thrillers de Mafia. « Au total, ce sont 144 pointes d’ivoire qui ont pu être reconstituées, 14 morceaux arrangés en paires et une pointe. Cela situe le nombre minimal d’éléphants abattus à 80, soit quatre à cinq troupeaux », explique Eitel Pandong, délégué régional du ministère des Forêts et de la Faunes de l’Est. En savoir plus...

 

 

Dans la presse

 

cameroon-info : Cameroun - Braconnage: 159 pointes d’ivoire saisies à Bertoua (Est)

 

Les 3 présumés coupables ont été présentés le 13 mars 2017 à la presse. Ils auraient abattus 79 éléphants.

 

Trois personnes présumées coupables viennent d’être interceptées par les éléments des douanes de la Région de l’Est Cameroun. Le lundi 13 mars 2017 elles ont été présentées à la presse. Au moment de leur interpellation, elles avaient en leur possession 159 pointes reconstituées, plus d’une demi-pointe d’ivoire dont 144 pointes entières, 14 reconstituées en deux et une reconstituée en trois. Elles avaient aussi deux petites voitures de marque Toyota dont l’une bleu sombre immatriculée 082259, des vivres frais et de nombreuses pièces détachées. Le Quotidien Emergence édition du 14 mars 2017 qui relaie aussi cette information rapporte que d’après ses sources, les mis en cause viendraient de la ville de Sangmélima dans la Région de l’Extrême-Nord. Ils auraient abattu les éléphants dans le département de la Boumba et Ngoko dans la Région de l’Est. En savoir plus…

 

 

actucameroun : Cameroun: 160 pointes d’Ivoire saisies aux mains des braconniers à l’Est

 

S'apprêtant à rallier le nord pour la vente clandestine de cet important stock de pointes d’ivoires, des braconniers ont été appréhendés ce 13 mars 2017 par des éléments de la Douane Camerounaise à Bertoua.

 

Ce sont trois personnes de sexe masculin, l'âge de ces présumés trafiquants, oscille entre 33 à 39 ans. Pour cette autre expédition, avec 160 pointes d'ivoires, ils n'ont pas échappé la vigilance des agents de la douane. Ils seraient en effet au départ d'un important trafic qui a cours dans la région du Nord. Les braconniers autant que leurs butins ont immédiatement été conduits vers un poste douanier. En savoir plus…

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

GEAPE Rapport : Implication des femmes dans la vente de la viande du gibier dans le territoire de Walikale en République démocratique du Congo, une pression toujours grandissante sur les grands singes.

...La majorité des femmes pratiquent les commerces  de la viande  de brousse  comme un moyen de survie, car la  guerre a plongé la population dans une pauvreté extrême,  et suite à la guerre elle n’a pas eu le temps de cultiver le champ, de faire l’élevage et dont malheureusement, les bétails, petits bétails  et autres  étaient  souvent   pillés  par les groupes armés....

En savoir plus...

WWF Report-2016 : Des succès étonnants malgré les révélations alarmantes

2016 fut indubitablement une année bien spéciale pour le WWF Cameroun. En effet, le WWF a apporté des contributions significatives dans le Bassin du Congo voir partout dans le monde de manière générale à la conservation et au Cameroun en particulier.

En savoir plus...

Projet AAP2 165 PAM: Engagement de TOOGGA Sarl, entreprise

L'entreprise s'engage à soutenir le programme proposé par le Professeur Abdellahi Mohamed Vall HMEYADA dans le cadre de la réponse à l'appel d'offre PSPD2 de 2017 et s'y investir fortement.

 

En savoir plus...

RIFFEAC : Clôture de réception des dossiers de Candidature pour les bourses d’études REDD+

Le Coordonnateur Régionale du RIFFEAC déclare, close la réception des dossiers de Candidature pour les bourses d’études REDD+. Tous les dossier reçus avant la date de clôture (20 Avril) seront analysés conformément aux exigences applicables

En savoir plus...

WWF-UE Atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom

L’atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom et de clôture du Projet WWF-UE de Ngoyla-Mintom s’est tenu le 28 mars 2017, à l’Hôtel Hilton, à Yaoundé, au Cameroun. Il a été organisé à l’initiative du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), en partenariat avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) et avec l’appui financier de l’Union Européenne.

En savoir plus...

Les acteurs de la protection des droits des populations autochtones se concertent à Yaoundé

L’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé a servi de cadre les jeudi 06 et vendredi 07 avril 2017 à l’atelier de renforcement des capacités des acteurs intersectoriels sur la protection des droits des Populations Autochtones (PA) dans la mise en œuvre des programmes et projets de conservation de la biodiversité.

 

En savoir plus...

Fonds Vert pour le Climat : Vacances de postes

Le FVC valorise la diversité et encourage les applications de personnes de toutes les origines, quel que soit leur âge, race, sexe, orientation sexuelle, citoyenneté, religion, handicap ou autres attributs similaires. Si vous êtes motivé par notre mandat et pensez que votre profil peut intéresser le Fonds, veuillez consulter les offres ci-après. 

En savoir plus...

ONU-REDD : Une réussite congolaise : Deuxième partie - Persévérance et appropriation par le gouvernement

La République du Congo a récemment achevé une analyse économique des coûts et avantages de ses options stratégiques pour REDD+ et un examen des sources de financement pour la mise en œuvre de sa stratégie nationale REDD+. Emelyne Cheney et Jonathan Gheyssens de l'ONU Environnement discutent dans cette deuxième partie de la conversation leur expérience de soutien au pays avec ce travail difficile mais finalement décisif.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030