Cameroun24 : Cameroun - Environnement. Bertoua: 144 pointes d’ivoire saisies

 

 

« C’est une prise exceptionnelle que viennent d’opérer les douaniers de l’Est», affirme Grégoire Mvongo, gouverneur de la région, venu apprécier l’ampleur du butin sur le parvis de l’hôtel des Finances de Bertoua ce lundi 13 mars 2017. Deux jours auparavant, dans la soirée, sur la base d’un renseignement, des éléments de Célestin Bidjé, chef secteur des Douanes, prennent en filature un véhicule banal. Un taxi-brousse qui venait de faire le plein de carburant. La voiture les conduit au quartier Djamena de Bertoua où un autre engin est stationné prêt à partir.

 

 

L’interpellation des occupants et la fouille systématique aboutissent à la découverte de 176 morceaux d’ivoire. L’ensemble étant dissimulé dans des parties spécialement aménagées de la coque, un peu comme on en voit dans les thrillers de Mafia. « Au total, ce sont 144 pointes d’ivoire qui ont pu être reconstituées, 14 morceaux arrangés en paires et une pointe. Cela situe le nombre minimal d’éléphants abattus à 80, soit quatre à cinq troupeaux », explique Eitel Pandong, délégué régional du ministère des Forêts et de la Faunes de l’Est. En savoir plus...

 

 

Dans la presse

 

cameroon-info : Cameroun - Braconnage: 159 pointes d’ivoire saisies à Bertoua (Est)

 

Les 3 présumés coupables ont été présentés le 13 mars 2017 à la presse. Ils auraient abattus 79 éléphants.

 

Trois personnes présumées coupables viennent d’être interceptées par les éléments des douanes de la Région de l’Est Cameroun. Le lundi 13 mars 2017 elles ont été présentées à la presse. Au moment de leur interpellation, elles avaient en leur possession 159 pointes reconstituées, plus d’une demi-pointe d’ivoire dont 144 pointes entières, 14 reconstituées en deux et une reconstituée en trois. Elles avaient aussi deux petites voitures de marque Toyota dont l’une bleu sombre immatriculée 082259, des vivres frais et de nombreuses pièces détachées. Le Quotidien Emergence édition du 14 mars 2017 qui relaie aussi cette information rapporte que d’après ses sources, les mis en cause viendraient de la ville de Sangmélima dans la Région de l’Extrême-Nord. Ils auraient abattu les éléphants dans le département de la Boumba et Ngoko dans la Région de l’Est. En savoir plus…

 

 

actucameroun : Cameroun: 160 pointes d’Ivoire saisies aux mains des braconniers à l’Est

 

S'apprêtant à rallier le nord pour la vente clandestine de cet important stock de pointes d’ivoires, des braconniers ont été appréhendés ce 13 mars 2017 par des éléments de la Douane Camerounaise à Bertoua.

 

Ce sont trois personnes de sexe masculin, l'âge de ces présumés trafiquants, oscille entre 33 à 39 ans. Pour cette autre expédition, avec 160 pointes d'ivoires, ils n'ont pas échappé la vigilance des agents de la douane. Ils seraient en effet au départ d'un important trafic qui a cours dans la région du Nord. Les braconniers autant que leurs butins ont immédiatement été conduits vers un poste douanier. En savoir plus…

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

atibt : Le Guide d’utilisation des bois africains éco-certifiés est en ligne et à la vente

Ce guide, qui a bénéficié de l’appui financier du Programme de Promotion de l’Exploitation Certifiée des Forêts (PPECF) et de l’Agence Française de Développement (AFD), s’inscrit dans le programme marketing de l’ATIBT : c’est un outil promotionnel des essences africaines certifiées en Europe.

En savoir plus...

atibt : P3FAC, un nouveau projet de recherche ATIBT-FFEM sur la dynamique forestière

28.02.2017.  Le FFEM et l’ATIBT ont signé un accord de financement de 2 millions d’euros pour la mise en oeuvre du projet P3FAC, un partenariat public-privé pour gérer durablement les forêts d’Afrique Centrale. Le projet va consolider sur 5 ans de nouvelles données scientifiques sur la dynamique forestière et mobilisera les acteurs publics et privés du secteur autour des résultats de ces recherches en faveur de politiques forestières plus durables.

En savoir plus...

senpresse : RESSOURCES GÉNÉTIQUES: L’APA pour un partage effectif des bénéfices

07 Mars 2017. Dans le but de conserver la diversité biologique et l’utilisation durable des éléments, comme les gènes, les espèces et les écosystèmes, la capitale sénégalaise abrite depuis hier et jusqu’au 10 du mois courant le 10ème atelier panafricain sur l’accès et le partage effectifs des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques.

En savoir plus...

IISD : ENB+ Services de rapports des conférences

Les Services de rapports de l'IISD, Earth Negotiations Bulletin (ENB), apportent plus de transparence au processus d'élaboration de politiques de l'Accord Multilatéral sur l'Environnement et constituent de facto un record indépendant pour les négociations du MEA...

En savoir plus...

Bonne nouvelle pour le Bassin du Congo : La COMIFAC comme organisation observatrice auprès du Fonds Vert pour le Climat (FVC).

Le Conseil, conformément à la décision B.08/20 et par une décision prise entre les réunions par consentement tacite : Approuve l'accréditation des organisations ci-après comme organisations observatrices auprès du Fonds...

En savoir plus...

COMIFAC : Création et mise en ligne de SUIVI CONVERGENCE

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC vient de se doter d'une plate-forme électronique en ligne de suivi-évaluation de la mise en œuvre du Plan de convergence et autres initiatives sous-régionales. Cette plate-forme encore appelée SUIVI CONVERGENCE fait partie de la gamme d'outils du dispositif de suivi évaluation de la COMIFAC.

En savoir plus...

IITA : Un produit biologique "Aflasafe" réduit l’aflatoxine sur l’arachide et le maïs

Dakar (SÉNÉGAL), 22 mars 2017 – Les effets des aflatoxines sur la santé, l’agriculture et le commerce en Afrique sont considérables. L’aflatoxine est parmi les vecteurs du cancer du foie qui fait chaque année des milliers de victimes dans le monde, mais c’est l’Afrique qui paye le plus lourd tribut avec un taux de 30%, particulièrement dans les pays producteurs de l’arachide, du maïs, du riz entre autres.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

L'AIF et l'Agenda 2030