Cameroun24 : Cameroun - Environnement. Bertoua: 144 pointes d’ivoire saisies

 

 

« C’est une prise exceptionnelle que viennent d’opérer les douaniers de l’Est», affirme Grégoire Mvongo, gouverneur de la région, venu apprécier l’ampleur du butin sur le parvis de l’hôtel des Finances de Bertoua ce lundi 13 mars 2017. Deux jours auparavant, dans la soirée, sur la base d’un renseignement, des éléments de Célestin Bidjé, chef secteur des Douanes, prennent en filature un véhicule banal. Un taxi-brousse qui venait de faire le plein de carburant. La voiture les conduit au quartier Djamena de Bertoua où un autre engin est stationné prêt à partir.

 

 

L’interpellation des occupants et la fouille systématique aboutissent à la découverte de 176 morceaux d’ivoire. L’ensemble étant dissimulé dans des parties spécialement aménagées de la coque, un peu comme on en voit dans les thrillers de Mafia. « Au total, ce sont 144 pointes d’ivoire qui ont pu être reconstituées, 14 morceaux arrangés en paires et une pointe. Cela situe le nombre minimal d’éléphants abattus à 80, soit quatre à cinq troupeaux », explique Eitel Pandong, délégué régional du ministère des Forêts et de la Faunes de l’Est. En savoir plus...

 

 

Dans la presse

 

cameroon-info : Cameroun - Braconnage: 159 pointes d’ivoire saisies à Bertoua (Est)

 

Les 3 présumés coupables ont été présentés le 13 mars 2017 à la presse. Ils auraient abattus 79 éléphants.

 

Trois personnes présumées coupables viennent d’être interceptées par les éléments des douanes de la Région de l’Est Cameroun. Le lundi 13 mars 2017 elles ont été présentées à la presse. Au moment de leur interpellation, elles avaient en leur possession 159 pointes reconstituées, plus d’une demi-pointe d’ivoire dont 144 pointes entières, 14 reconstituées en deux et une reconstituée en trois. Elles avaient aussi deux petites voitures de marque Toyota dont l’une bleu sombre immatriculée 082259, des vivres frais et de nombreuses pièces détachées. Le Quotidien Emergence édition du 14 mars 2017 qui relaie aussi cette information rapporte que d’après ses sources, les mis en cause viendraient de la ville de Sangmélima dans la Région de l’Extrême-Nord. Ils auraient abattu les éléphants dans le département de la Boumba et Ngoko dans la Région de l’Est. En savoir plus…

 

 

actucameroun : Cameroun: 160 pointes d’Ivoire saisies aux mains des braconniers à l’Est

 

S'apprêtant à rallier le nord pour la vente clandestine de cet important stock de pointes d’ivoires, des braconniers ont été appréhendés ce 13 mars 2017 par des éléments de la Douane Camerounaise à Bertoua.

 

Ce sont trois personnes de sexe masculin, l'âge de ces présumés trafiquants, oscille entre 33 à 39 ans. Pour cette autre expédition, avec 160 pointes d'ivoires, ils n'ont pas échappé la vigilance des agents de la douane. Ils seraient en effet au départ d'un important trafic qui a cours dans la région du Nord. Les braconniers autant que leurs butins ont immédiatement été conduits vers un poste douanier. En savoir plus…

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT-Aux arbres : l’ATIBT intervient au 1er événement de sensibilisation grand public aux forêts

15.06.2018 C’est une première ! Vendredi et samedi derniers était organisé par la Fondation Maisons du Monde un événement grand public autour de la préservation des forêts, du climat et de la biodiversité, à Nantes.

En savoir plus...

ATIBT : Nouvelle édition du Racewood au sein du Gabon WoodShow

Les 21 et 22 juin, l’ATIBT a organisé le Racewood à Libreville, dans le cadre plus large du Gabon WoodShow, premier salon du bois dans le bassin du Congo. L’ATIBT a décidé de profiter du lancement du premier salon du bois et de la technologie au Gabon cette année, le Gabon WoodShow, pour s’associer à l’événement et y tenir une nouvelle édition du Racewood.

En savoir plus...

L’ATIBT et la COMIFAC signent une convention de collaboration lors du Racewood

 L’ATIBT et la COMIFAC ont signé une convention de collaboration lors du Racewood le 21 juin, à Libreville (Gabon). Le Racewood de l’ATIBT demeure l’un des évènements essentiels de la filière bois tropicaux. Il représente une occasion majeure sur le continent africain de mise en relation multi-partenaire. Pendant deux jours, les acteurs clefs de la filière se rencontrent et échangent : bailleurs, agences de développement, décideurs politiques, ONG, société civile, représentants des pays, chercheurs, scientifiques, organismes de formation, syndicats, producteurs, aménagistes, importateurs et industriels.

En savoir plus...

UICN: La France accueillera le Congrès mondial de la nature de l'UICN 2020

Marseille, France - Le ministère français de la Transition écologique et solidaire et l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) ont signé aujourd’hui un accord afin d’organiser conjointement le prochain Congrès mondial de la nature de l’UICN, qui se tiendra en 2020 à Marseille.

En savoir plus...

UICN : Dire « non » à l’huile de palme ne ferait que déplacer la perte des espèces, sans y mettre un terme - le rapport de l’UICN

Paris, 26 juin 2018 (UICN) - Interdire l’huile de palme augmenterait très certainement la production d’autres cultures oléagineuses pour répondre à la demande d’huile, et ne ferait ainsi que déplacer, sans arrêter, l’appauvrissement significatif de la biodiversité à l’échelle mondiale causé par l’huile de palme, met en garde un rapport de l’UICN publié aujourd’hui.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo au cœur de l'Assemblée générale du FEM - Secrétariat du FEM: Table-Ronde de Haut Niveau sur les Paysages du Bassin du Congo, 28 Juin 2018, Assemblée du FEM, Da Nang, Viet Nam

GEF - Secrétariat : Résumé de la Table ronde de haut niveau sur les Paysages du Bassin du Congo du 28 juin 2018, Salle de bal Ariyana, Assemblée GEF, Da Nang, Viet Nam - Environ 70 personnes ont participé à cette table ronde de haut niveau modérée par Mme Cyriaque Sendashonga, Directrice Globale des Programmes et Politiques à l’UICN. Les discussions ont porté sur la protection de la biodiversité mondiale importante dans les aires protégées, la gestion de la biodiversité hors des aires protégées à travers des approches paysages à grande échelle, l'importance des communautés dépendantes des forêts et des connaissances traditionnelles ...

En savoir plus...

Environews : Mise au point des activités du Groupe inter-bailleurs pour l’Environnement, GIBE en RDC

Cette rencontre a permis aux participants de faire un point sur la réponse conjointe du GIBE au ministre des hydrocarbures concernant le déclassement d’une partie des parcs nationaux de Virunga et Salonga.  Sur ce, l’USAID a informé le groupe que la lettre a été revue à la demande des Ambassadeurs de l’Union européenne, des Etats-Unis, du Canada et de la Suisse pour qu’elle soit élevée au niveau des Ambassadeurs et qu’elle soit plutôt adressée au Premier Ministre.

En savoir plus...

Rainforest Pétition : Non au sacrifice des primates pour le pétrole !

Des grands singes menacés par les hommes et leur soif de pétrole. Ainsi se résume le destin des gorilles et des bonobos dans le bassin du Congo. Le gouvernement veut réduire les aires protégées des Virunga et de la Salonga car elles renferment du pétrole. Empêchons l’exploitation des ressources naturelles au détriment des primates.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018