CAFI: Le Gabon et CAFI négocient une Lettre d'Intention

 

 

Le Cadre d'Investissement National du Gabon "une bonne base"

La semaine dernière, le Conseil d'administration (CA) de CAFI et le Gouvernement du Gabon ont gravi une nouvelle marche dans leur partenariat pour avancer et mettre en œuvre le Cadre d'investissement national du Gabon, cadre qui vise à mettre en œuvre les engagements forêts-climat du pays sous l'Accord de Paris. 

 

 

A la suite d'une discussion détaillée avec Ludovic Ngok Banak, Conseiller du Ministre de l’Économie, Développement durable et Promotion des investissements, Tanguy Gahouma, Directeur de Agence Gabonaise d’Études et d'Observations Spatiales (AGEOS); et Lee White, Coordinateur Forêts et Agriculture au Conseil National Climat du Gabon, le CA de CAFI a félicité le gouvernement du Gabon pour son Cadre d’investissement, l'a déclaré une bonne base pour entamer les négociations sur une Lettre d’intention, et a mandaté la Norvège, au nom du CA, à la tête des négociations avec le Gouvernement gabonais (voir décision ci-dessous). 

 

 

"Le Gabon a commencé à protéger ses forêts il y a 50 ans", a rappelé M. Gahouma, "et n'a pas attendu les négociations internationales pour le faire. Notre stock de carbone représente un tiers des émissions mondiales : nous sommes conscients de notre responsabilité pour le futur de la planète. Nous devons trouver des opportunités de croissance économique, y compris dans l'agriculture, qui respectent nos engagements pour le climat". 

 

 

Le CA de CAFI approche ces négociations avec l'intention de soutenir la protection des forêts à haute valeur de carbone et à haute valeur de conservation, les approches neutres en carbone, et les principes de transparence, participation de la société civile, droits fonciers et égalité des genres, eux-mêmes alignés aux engagements internationaux du Gabon.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

afriquenvironnementplus: l’Hydrométéorologique bientôt au cœur d’un forum sous-régional

La ville de Libreville, au Gabon, va abriter du 14 au 16 novembre 2018, le 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale, sous l’égide de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD).

En savoir plus...

Burkinademain : La gestion des catastrophes naturelles traitée à Libreville

À l’initiative de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD), les experts et… vont se retrouver à Libreville, du 14 au 16 novembre 2018, au 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale.

En savoir plus...

CEEAC-BAD : signature de l’aide-mémoire sur la préparation du Programme PACEBco2

Libreville(Rép. Gabonaise), le 25 septembre 2018- Le Secrétaire général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza et le chef de la mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) M.  DIOP Amadou Bamba, Environnementaliste à la BAD, ont procédé à la signature ce matin de l’aide-mémoire pour la préparation du Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes et à la Résilience aux changements climatiques en Afrique Centrale (PACEBCo2).

En savoir plus...

CHARTE SUR LES MANGROVES DU GABON

La Charte pour la conservation des mangroves du Gabon a été validée par les parties prenantes le 29 Juin 2018. Cette charte, résultant d'un processus participatif réussi, constitue une base de plaidoyer pour l'engagement de toutes les parties prenantes dans la gestion durable de ce précieux écosystème naturel.

En savoir plus...

OSFACO Lettre d'information Septembre/Octobre 2018

Le projet OSFACO "Observation Spatiale des Forêts d'Afrique Centrale et de l'Ouest" vise à améliorer la connaissance des dynamiques passées et actuelles en matière d’occupation des terres et de changement d’usage des sols dans plusieurs pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest, grâce aux outils d’observation spatiale. Le projet vise à mettre à disposition des images satellitaires et promouvoir leur utilisation à travers des projets de recherche et des appuis aux pays.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus : Son Excellence François-Xavier de DONNEA, Facilitateur Belge pour la PFBC

Brazzaville a accueilli le 1er juin la 4e réunion des collèges du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, PFBC. A cet occasion, AEP  a échangé avec  le Facilitateur Belge à la tête  de ce Partenariat, Son Excellence François-Xavier de DONNEA qui nous livre dans cette entretien sa vision globale sur le fonctionnement de cette institution et nous donne une idée de la feuille de route de la nouvelle sa Facilitation.

En savoir plus...

Biopama: Le programme BIOPAMA lancé en Afrique Centrale

26 septembre 2018, Douala, Cameoun. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN),  le Centre Commun de recherche de la Commission européenne (CCR) et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) organisent conjointement l’atelier régional de lancement, pour l’Afrique Centrale, de la seconde phase du Programme pour la gestion des aires protégées et la biodiversité (BIOPAMA) du 26 au 28 septembre 2018 à Douala, en République du Cameroun.

En savoir plus...

Unenvironment : Mettre le commerce au service de l'environnement, de la prospérité et de la résilience

Selon la Commission du Commerce et du Développement durable, les nouvelles opportunités d’affaires découlant d’une économie mondiale plus durable pourraient représenter une valeur estimée à 12 milliards USD par année d’ici à 2030.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018