Décennie des Nations Unies sur la Biodiversité en mouvement en Afrique centrale

 

Cinq pays de l’espace COMIFAC adhèrent au Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages (APA)

 

 

docs/news/Fevrier-Avril 2011/FNUF_Logo.jpg 

 

Yaoundé, 3 octobre 2011 – Deux pays de l’espace COMIFAC à savoir la République du Congo et la République Démocratique du Congo ont signé en marge des soixante sixième session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA) relatif à la Convention sur la diversité biologique (CDB). Ils rejoignent ainsi le Gabon, la République Centrafricaine et le Rwanda.

 

 

 

A ce jour, 64 pays, parties de la CBD ont signé le Protocole de Nagoya. Adopté par la 10e Conférence des Parties (CoP10 de Nagoya d’octobre 2010) à la Convention sur la diversité biologique (CDB), le Protocole a été ouvert à la signature en février 2011 et entrera en vigueur 90 jours après le dépôt du cinquantième instrument de ratification. Le rythme établi par les signatures d’aujourd’hui démontre un élan clair vers l’entrée en vigueur rapide du Protocole d’ici à la onzième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, qui doit avoir lieu du 8 au 19 octobre 2012, en Inde.

 

L'entrée en vigueur du Protocole de Nagoya fournira une plus grande certitude légale et transparente pour les fournisseurs et les utilisateurs des ressources génétiques, créant un cadre qui favorise l'utilisation des ressources génétiques et les connaissances traditionnelles associées tout en renforçant les opportunités pour le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation.

 

 

Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) a fourni le soutien financier pour l’entrée en vigueur rapide et la mise en œuvre efficace du Protocole de Nagoya. Le Fonds de mise en œuvre du Protocole de Nagoya a été établi par le FEM grâce à une contribution financière initiale de 12,5 millions $US du Japon. En outre, un projet de 1 million $US fourni un soutien à la ratification et à l’entrée en vigueur rapide du Protocole de Nagoya, par le biais d’une série d’activités de sensibilisation et de renforcement des capacités. Ce projet est mis en œuvre par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique et est maintenant complètement opérationnel.

 

Rappelons que la COMIFAC dispose  d’une stratégie APA pour l’Afrique Centrale déjà adoptée par le Conseil  des Ministres et que grâce à l’appui du Japon, tous les pays du monde y comprs les pays de l’espace COMIFAC travaillent d’arrache pied pour la finalisation des plans d’actions nationaux (post Nagoya) avant la fin de l’année 2012.

 

Pour de plus amples information, Bien vouloir télécharger:

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Le Protocole de Nagoya sur les ressources génétiques atteint 64 signatures -  Montréal, 28 septembre 2011

 

Objectif terre - Bulletin de liaison du développement durable de l’espace francophone Volume 13 numéro 2 – Juin 201

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020