Décennie des Nations Unies sur la Biodiversité en mouvement en Afrique centrale

 

Cinq pays de l’espace COMIFAC adhèrent au Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages (APA)

 

 

docs/news/Fevrier-Avril 2011/FNUF_Logo.jpg 

 

Yaoundé, 3 octobre 2011 – Deux pays de l’espace COMIFAC à savoir la République du Congo et la République Démocratique du Congo ont signé en marge des soixante sixième session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA) relatif à la Convention sur la diversité biologique (CDB). Ils rejoignent ainsi le Gabon, la République Centrafricaine et le Rwanda.

 

 

 

A ce jour, 64 pays, parties de la CBD ont signé le Protocole de Nagoya. Adopté par la 10e Conférence des Parties (CoP10 de Nagoya d’octobre 2010) à la Convention sur la diversité biologique (CDB), le Protocole a été ouvert à la signature en février 2011 et entrera en vigueur 90 jours après le dépôt du cinquantième instrument de ratification. Le rythme établi par les signatures d’aujourd’hui démontre un élan clair vers l’entrée en vigueur rapide du Protocole d’ici à la onzième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, qui doit avoir lieu du 8 au 19 octobre 2012, en Inde.

 

L'entrée en vigueur du Protocole de Nagoya fournira une plus grande certitude légale et transparente pour les fournisseurs et les utilisateurs des ressources génétiques, créant un cadre qui favorise l'utilisation des ressources génétiques et les connaissances traditionnelles associées tout en renforçant les opportunités pour le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation.

 

 

Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) a fourni le soutien financier pour l’entrée en vigueur rapide et la mise en œuvre efficace du Protocole de Nagoya. Le Fonds de mise en œuvre du Protocole de Nagoya a été établi par le FEM grâce à une contribution financière initiale de 12,5 millions $US du Japon. En outre, un projet de 1 million $US fourni un soutien à la ratification et à l’entrée en vigueur rapide du Protocole de Nagoya, par le biais d’une série d’activités de sensibilisation et de renforcement des capacités. Ce projet est mis en œuvre par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique et est maintenant complètement opérationnel.

 

Rappelons que la COMIFAC dispose  d’une stratégie APA pour l’Afrique Centrale déjà adoptée par le Conseil  des Ministres et que grâce à l’appui du Japon, tous les pays du monde y comprs les pays de l’espace COMIFAC travaillent d’arrache pied pour la finalisation des plans d’actions nationaux (post Nagoya) avant la fin de l’année 2012.

 

Pour de plus amples information, Bien vouloir télécharger:

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Le Protocole de Nagoya sur les ressources génétiques atteint 64 signatures -  Montréal, 28 septembre 2011

 

Objectif terre - Bulletin de liaison du développement durable de l’espace francophone Volume 13 numéro 2 – Juin 201

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

RdP 17 – FLAG Side Event : Comment faire de l’Observation Indépendante des forêts un outil de dialogue entre le secteur privé et la société civile .

En marge de la 17e rencontre des parties du Partenariat pour les forêts du bassin du Congo tenue en octobre 2017 à Douala, Field Legality Advisory Group a organisé une réflexion dont le thème était « Comment faire de l’Observation Indépendante des forêts un outil de dialogue entre le secteur privé et la société civile ». A cette occasion, les principales parties prenantes invitées ont présenté des communications PowerPoint, qui ont servi de base pour les discussions animées qui s’en sont suivies.

En savoir plus...

UE - Afrique centrale: Un appui de l'UE pour préserver la biodiversité et renforcer la gestion des écosystèmes forestiers

Le volet Cameroun du "Programme d’Appui à la Préservation de la biodiversité et aux Ecosystèmes Fragiles (ECOFAC)" a été officiellement lancé le 25 octobre 2017 à Douala en marge de la 17ième Réunion des Parties du PFBC. En plus de 25 ans, à travers les programmes ECOFAC, l’Union européenne appuie les efforts de l'Afrique centrale en matière de préservation de leur biodiversité exceptionnelle et de gestion de leurs écosystèmes forestiers. Ainsi, depuis 1992, l’UE a investi plus de 90 milliards de Francs CFA (138 millions d'euro) dans la région à travers les 5 premières phases de ce programme phare.

En savoir plus...

GIZ - Bureau d'appui à la COMIFAC « Bilan de dix ans de partenariat entre la République Fédérale d’Allemagne et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) 2005 – 2015 »

Depuis sa création en 2005, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) a connu des évolutions de plusieurs ordres, ceci entre autres avec l’appui des partenaires techniques et financiers, au rang desquels la coopération allemande à travers la GIZ. Cette alliance scellée tout au début du processus en 2005, est aujourd’hui vieille de plus de 10 ans.

En savoir plus...

UE : L'UE reste le marché le plus important et le plus ouvert aux produits alimentaires et manufacturés africains

Les exportations de l'Afrique vers l'Union européenne (UE) se sont élevées à plus de 116 milliards d'euros en 2016. L'Europe est de loin le plus grand marché d'exportation de l'Afrique (35% des exportations africaines), suivie de l'Afrique (18%), de la Chine (11%), des États-Unis (8%) et de l'Inde (7%).

En savoir plus...

COP23 : L’Italie et l’ONU lancent un programme de bourse pour Pays vulnérables aux changements climatiques

ONU Changements Climatiques Infos, Bonn, 16 nov – Le Gouvernement italien et l’ONU Changements Climatiques ont signé un nouveau protocole d'accord pour le lancement d’un nouveau programme de bourses visant le renforcement des capacités institutionnelles des petits États insulaires en développement (PEID) et des pays les moins avancés (PMA) à répondre aux défis du changement climatique.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel Octobre 2017

Le mois dernier, une centaine de pêcheurs sur la rivière Sangha ont reçu une formation par les équipes du Parc sur la construction et l’utilisation des fours Chorkor, faisant ainsi la promotion d'une technique de fumage du poisson optimisant sa conservation et contribuant à la réduction du prélèvement sur les ressources halieutiques. En savoir plus...

En savoir plus...

FSC : Retour sur l'Assemblée Générale du FSC 2017

Faire le lien entre FSC et les Objectifs de Développement Durable. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) offrent aux entreprises une excellente occasion de s'engager à imprimer un changement positif pour les hommes et la planète, de façon claire et structurée. Mais en quoi ces objectifs concernent-ils les entreprises ? Et pourquoi FSC devrait-il jouer un rôle dans l'atteinte de ces objectifs ?...

En savoir plus...

EU : Bassin du Congo : Vers une mutualisation des efforts de lutte contre le commerce illicite du bois l’exploitation illégale des forêts

La ville de Yaoundé a abrité, mi-novembre 2017, une conférence régionale sur l’exploitation illégale du bois. L'événement était soutenu par l’Union européenne, dans le cadre du projet "Voix des Citoyens pour le Changement : Observation Forestière dans le Bassin du Congo", une initiative d’observation indépendante de l'exploitation forestière. Pour la 1ere fois, les autorités chargées de l’application de la loi et des acteurs non étatiques se sont ainsi retrouvés, dans le but de créer une synergie d'action contre l'illégalité qui plombe le développement de ce secteur.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030