COMIFAC-Banque Mondiale: „Comment réconcilier la croissance économique et la protection des forêts“

docs/news/Juin-Aout-2013/Kin-Officiel.pngKinshasa (RDC), 16-17 mai 2013 – S’est tenue une conférence sous-régionale sur les  « Tendances de déforestationdans le Bassin du Congo : Comment réconcilier la croissance économique et la protection des forêts ». Organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et la Banque mondiale, la cérémonie d’ouverture de la conférence a été présidée par son Excellence Daniel MUKOKO SAMBA,  Vice-Premier ministre de  la République Démocratique du Congo. Les travaux ont rassemblée 200 participants représentant les décideurs politiques, des techniciens, les représentants du secteur privé et de la société civile.

 

 

 

 

La conférence avait pour objet principal d’informer les décideurs politiques sur les impacts potentiels du développement de certains secteurs économiques clés pour la croissance économique des pays du Bassin du Congo et des possibles choix (trade-offs) qui peuvent être considérés pour permettre de réconcilier le besoin critique de croissance économique avec la recherche de la préservation des écosystèmes forestiers. Il s’est agi au cours des travaux de présenter à un niveau politique les conclusions de l’étude, aussi bien sur sa partie analytique (secteur par secteur et la modélisation) que sur les recommandations proposées pour chacun des secteurs et au niveau transversal.

 

 

docs/news/Juin-Aout-2013/Photo-MSP.jpgCette conférence s’inscrivait dans le cadre, d’une étude ambitieuse sur «Tendances de déforestation dans le Bassin du Congo : comment réconcilier la croissance économique et la protection de la forêt », lancée par la COMIFAC en 2009, en partenariat avec la Banque mondiale, pour apporter des éléments robustes de compréhension des futursfacteurs de déforestation et de dégradation forestière. Cette étude avait pour objectif d’analyser de façon approfondie l’impact du développement des principaux secteurs ayantune potentielle incidence sur la déforestation et la dégradation des forêts, à savoir l’agriculture, les infrastructures de transport, l’énergie, l’exploitation forestière et l’exploitation minière. La méthodologie adoptée pour cette étude a combiné les différents éléments suivants: utilisation et adaptation d’un modèle économique (GLOBIOM), analyse approfondie des secteurs clés cités ci-dessus et consultations auprès des experts de la sous-région au cours d’ateliers sous-régionaux.

 

 

 

Bien vouloir consulter cinq  quelques présentations discutées au cours des travaux de la conférence:

 

 

♦ Les efforts de coordinationintersectoriellepour la REDD+ en RépubliqueDémocratique du Congo - Vincent Kasulu – Secrétaire Général au Ministère de l’Environnement et Conservation de la Nature

 

♦ Perspectives en matièred’aménagement du territoire au Cameroun ’’- Par M. Janvier OUM ELOMA, D.G Planification et AménagementTerritoire

 

♦ Prospective 2040 - EcosystèmesForestiers du Bassin du CongoSynthèse des recommandations, Jean-Noël Marien

 

♦ Dynamiques de déforestationdans le bassin du Congo - Perspective de la Banque mondiale, Par Benoît Bosquet, Banque mondiale

 

 

♦ Perspectives sous régionales pour la planification intégrée utilisation des terres, Par Martin Tadoum, SEA COMIFAC

 

 

De plus, bien vouloir télécharger:

 

♦ Agenda, les communiques de presse et les fiches sectorielles

 

♦ Termes de référenceCOMIFAC et la Banque mondiale : Conférence sous-régionale sur « Tendances de déforestation dans le Bassin du Congo : Comment réconcilier la croissance économique et la protection des forêts », Kinshasa (RDC)

 

 

Le rapport comprenant tous les rapports sectoriels

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC