COMIFAC-Banque Mondiale: „Comment réconcilier la croissance économique et la protection des forêts“

docs/news/Juin-Aout-2013/Kin-Officiel.pngKinshasa (RDC), 16-17 mai 2013 – S’est tenue une conférence sous-régionale sur les  « Tendances de déforestationdans le Bassin du Congo : Comment réconcilier la croissance économique et la protection des forêts ». Organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et la Banque mondiale, la cérémonie d’ouverture de la conférence a été présidée par son Excellence Daniel MUKOKO SAMBA,  Vice-Premier ministre de  la République Démocratique du Congo. Les travaux ont rassemblée 200 participants représentant les décideurs politiques, des techniciens, les représentants du secteur privé et de la société civile.

 

 

 

 

La conférence avait pour objet principal d’informer les décideurs politiques sur les impacts potentiels du développement de certains secteurs économiques clés pour la croissance économique des pays du Bassin du Congo et des possibles choix (trade-offs) qui peuvent être considérés pour permettre de réconcilier le besoin critique de croissance économique avec la recherche de la préservation des écosystèmes forestiers. Il s’est agi au cours des travaux de présenter à un niveau politique les conclusions de l’étude, aussi bien sur sa partie analytique (secteur par secteur et la modélisation) que sur les recommandations proposées pour chacun des secteurs et au niveau transversal.

 

 

docs/news/Juin-Aout-2013/Photo-MSP.jpgCette conférence s’inscrivait dans le cadre, d’une étude ambitieuse sur «Tendances de déforestation dans le Bassin du Congo : comment réconcilier la croissance économique et la protection de la forêt », lancée par la COMIFAC en 2009, en partenariat avec la Banque mondiale, pour apporter des éléments robustes de compréhension des futursfacteurs de déforestation et de dégradation forestière. Cette étude avait pour objectif d’analyser de façon approfondie l’impact du développement des principaux secteurs ayantune potentielle incidence sur la déforestation et la dégradation des forêts, à savoir l’agriculture, les infrastructures de transport, l’énergie, l’exploitation forestière et l’exploitation minière. La méthodologie adoptée pour cette étude a combiné les différents éléments suivants: utilisation et adaptation d’un modèle économique (GLOBIOM), analyse approfondie des secteurs clés cités ci-dessus et consultations auprès des experts de la sous-région au cours d’ateliers sous-régionaux.

 

 

 

Bien vouloir consulter cinq  quelques présentations discutées au cours des travaux de la conférence:

 

 

♦ Les efforts de coordinationintersectoriellepour la REDD+ en RépubliqueDémocratique du Congo - Vincent Kasulu – Secrétaire Général au Ministère de l’Environnement et Conservation de la Nature

 

♦ Perspectives en matièred’aménagement du territoire au Cameroun ’’- Par M. Janvier OUM ELOMA, D.G Planification et AménagementTerritoire

 

♦ Prospective 2040 - EcosystèmesForestiers du Bassin du CongoSynthèse des recommandations, Jean-Noël Marien

 

♦ Dynamiques de déforestationdans le bassin du Congo - Perspective de la Banque mondiale, Par Benoît Bosquet, Banque mondiale

 

 

♦ Perspectives sous régionales pour la planification intégrée utilisation des terres, Par Martin Tadoum, SEA COMIFAC

 

 

De plus, bien vouloir télécharger:

 

♦ Agenda, les communiques de presse et les fiches sectorielles

 

♦ Termes de référenceCOMIFAC et la Banque mondiale : Conférence sous-régionale sur « Tendances de déforestation dans le Bassin du Congo : Comment réconcilier la croissance économique et la protection des forêts », Kinshasa (RDC)

 

 

Le rapport comprenant tous les rapports sectoriels

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

La chine se remet au vert !

Pékin joue un rôle incontournable dans le commerce florissant du bois. Après avoir sacrifié toutes ses forêts à la construction pendant la période maoïste, la Chine replante ses arbres pour rendre le pays à nouveau respirable. Comment concilier exigence environnementale et importations massives ?

En savoir plus...

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Vers plus de Co-Management, Partenariat Public et Privé en Afrique centrale

Deux articles scientifiques recommandent des partenariats Public et Privé pour améliorer la conservation de la biodiversité des forêts du Bassin du Congo; la gestion des aires protégées et faciliter un soutien financier et technique à long terme…

En savoir plus...

Le collège de la société civile en marche pour la tenue d’une journée spéciale le 18 décembre 2019

Thème: "Les forêts du Bassin du Congo à la croisée des chemins entre Conservation – Gestion et Développement Durable – Changements Climatiques et Investissements en milieu forestier : Rôle de la société civile et attentes des communautés riveraines"

En savoir plus...

Voaafrique-Le Cameroun et le Nigeria préoccupés par la sécurité de leur frontière commune

Les Gouverneurs des régions du Cameroun et États du Nigeria, des responsables administratifs et de sécurité ont discuté de la sécurité sur leur frontière commune pendant deux jours à Yaoundé mi-juillet.

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N°004

La phase actuelle du projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) mise en œuvre par l’UNESCO, grâce au soutien financier de l’Union européenne s’achèvera en mars en 2020. Un des résultats majeurs attendus à son terme est le lancement du processus d’inscription de nouveaux sites de la sous-région sur la Liste du patrimoine mondial.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019