Les ministres de la CEEAC-COMIFAC en rang serrés pour Rio+20

 

A travers la Déclaration de Brazzaville les Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) se sont engagés dans le développement et la promotion de l’Economie Verte en Afrique Centrale.

 

Brazzaville (République du Congo), 16 mai 2012 – S’est tenue une conférence des ministres de la CEEAC sur l’économie verte en Afrique Centrale.  


En prélude à la réunion des ministres, la rencontre des experts était organisée du 14 au 15 mai 2012 à Brazzaville, en République du Congo, à la fois au Palais des Congrès pour les sessions en plénière et au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération pour les travaux en groupe. Après des échanges et discussion sur le concept de l’économie verte et le processus de préparation des Etats membres de la CEEAC à la Conférence de Rio + 20 en 2012, les documents listés dans les objectifs de la Conférence ont été examinés.

 

docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTG/CEEAC-green-economy-Conseil.jpgAprès la lecture du Compte Rendu de la Réunion des Experts par la Déléguée du Cameroun, la cérémonie d’ouverture de la session ministérielle a été marquée par trois allocutions : (1)  l’allocution du Président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale, Mr Michael ADANDE ; (2) le Mot de Bienvenue de Mr TABUNA Honoré, Représentant le Secrétaire Général de la CEEAC ; (3) le discours d’ouverture du Ministre du Développement Durable, de l’Economie Forestière et de l’Environnement (MDDEFE) du Congo, Son Excellence, Henri DJOMBO, représentant le Président de la République du Congo.

 

docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTG/CEEAC-Photo-Famille.jpgSuite à l’examen des points inscrits à l’ordre du jour des travaux à huis clos des Ministres, une déclaration, dénommée Déclaration de Brazzaville à travers laquelle les Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) se sont engagés dans le développement et la promotion de l’Economie Verte en Afrique Centrale, a été adoptée. La visibilité dans les Etats et les impacts sur le terrain seront atteints dans le cadre de l’implémentation de la déclaration  à travers la mise en œuvre du Programme d’Appui au Développement de l’Economie Verte en Afrique Centrale (PADEVAC) et les programmes sectoriels grâce à plusieurs sources de financement dont le Fonds sur l’Economie Verte pour l’Afrique Centrale (FEVAC) de la BDEAC. Concernant l’envoi des textes sur l’institutionnalisation du FIPAC, il devra se faire simultanément avec le rapport général de la Conférence. La réception desdits textes par les Etats est une activité post FIPAC 2 qui a beaucoup pris du retard et a privé les Etats non représentés au haut niveau à Impfondo en 2011 de les examiner avant les assises de Brazzaville. La suite du processus sous-régional de signature des documents sur le FIPAC par les Chefs d’Etat passe obligatoirement par cette étape importante.

 

Les assises de Brazzaville se sont tenues une semaine après le Forum International sur le Green Business organisé du 8 au 10 mai 2012 à Pointe Noire et à cinq semaines du 20ème anniversaire du 1er sommet de la terre, encore appelé la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable ayant eu lieu en mai 1992 à Rio au Brésil. Elles visent à préparer la sous-région à Rio+20.

 

Pour de plus amples informations, bien vouloir télécharger :

 

1.      DECLARATION DES MINISTRES DE LA CEEAC SUR LE DEVELOPPEMENT ET LA PROMOTION DE L’ECONOMIE VERTE EN AFRIQUE CENTRALE - BRAZZAVILLE, 16 MAI 2012

2. Rapport du segment ministérielle - Brazzaville, 16 mai

3.      Rapport final – Page de couverture

4.      Rapport final - SEGMENT DES EXPERTS  - PRELUDE A LA CONFERENCE DES MINISTRES DE LA CEEAC SUR L’ECONOMIE VERTE EN AFRIQUE CENTRALE

 

 

Source images: (1) Rapport final - (2) http://www.comifac.org/

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020