Clinton Global Initiative (CGI) : Formation d'un partenariat mondial pour sauver les éléphants d’Afrique

 

Des groupes de conservation et six pays africains ont mis sur pied un plan d’action triennal de 80 millions USD financé par la Clinton Global initiative pour renforcer la sécurité des éléphants.Ce plan d’action permettra de fédérer les efforts des ONG, des pouvoirs publics et des citoyens concernés pour mettre un terme à l’extermination des éléphants d’Afrique motivée par le braconnage pour l’ivoire.

 

Le Partenariat pour sauver les éléphants d’Afrique a été rendu public lors d’un évènement organisé par la Clinton Global Initiative (CGI) à New York. Ce partenariat est dirigé par cinq acteurs majeurs.  Wildlife Conservation Society, African Wildlife Foundation, Conservation International, International Fund for Animal Welfare et World Wildlife Fund – avec des partenaires à l’engagement, et le soutien de National Geographic Society, African Parks Network, Association of Zoos and Aquariums, Frankfurt Zoological Society, Freeland Foundation, Howard Buffett Foundation, International Conservation Caucus Foundation, Save the Elephants, TRAFFIC, WildAid et WildLifeDirect. Les nations qui rejoignent l’engagement comprennent le Botswana, la Cote d’Ivoire, le Gabon, le Kenya, le Sud Soudan, le Malawi et l’Ouganda.

 

Les parties qui ont formulé l’engagement et leurs partenaires s’engagent à financer et à faciliter des partenariats permettant de promouvoir une nouvelle stratégie à trois volets qui catalyseraun mouvement mondial. Cette mobilisation contribuera à coordonner et à capitaliser l’influence, les communes et les ressources afin de protéger les principales populations d’éléphants du braconnage tout en réduisant le commerce illicite et la demande d’ivoire. Le financement de cet engagement a été fourni par de multiples sources publiques et privées, notamment les gouvernements américains, européens et africains, conjointement avec des institutions multilatérales, des fondations et des particuliers concernés.

 

Ces fonds constitueront un appui aux gouvernements nationaux dans l’accélération de la lutte contre le braconnage sur les 50 sites d’éléphants prioritaires, y compris le recrutement et l'appui de 3 100 gardes forestiers supplémentaires.  En outre, les efforts anti-braconnage vont s’accentuer avec le renforcement des réseaux de renseignement et les sanctions pour les cas de violation, en plus de la formation et de l'utilisation d’équipes de chiens renifleurs au niveau de 10 principaux points de transit.  Les efforts de réduction des nouvelles demandes seront mis en œuvre sur 10 marchés de consommation au cours des trois prochaines années.

 

En plus, les dirigeants des pays africains ont appelé les autres pays à adopter un moratoire commercial sur toutes les importations, exportations et ventes domestiques de produit à base d’ivoire jusqu’à ce que les populations d’éléphants ne soient plus menacées par le braconnage.

 

L’engagement a été annoncé lors de la Réunion annuelle de la Clinton Global Initiative à New York. Mobilizing for Impact (Mobiliser pour un Impact), le thème 2013 de la CGI, explore comment les membres et organisations membres de la CGI peuvent être plus percutantes en mobilisant les individus, les organisations partenaires et les ressources clés dans leurs efforts d’engagement.

 

L’annonce de ce jour est la résultante des efforts du Secrétaire Clinton tandis qu’elle était Secrétaire d’État, ainsi que de l’engagement de la Vice-présidente de la Clinton Foundation, Chelsea Clinton, qui a visité des sites de conservation dans le cadre d’une tournée en Afrique avec l’équipe de la Fondation cet été. Ils ont ensemble encouragé les ONG et les nations à assurer la recherche rapide d’une solution pour éviter l’extinction des éléphants d’Afrique et la prolifération des violences causées par les groupes criminels qui les déciment.

 

En plus des fonds déjà engagés, le partenariat recherche de toute urgence d’autres partenaires pour mobiliser des apports en espèces ou en nature à hauteur de 70 millions de dollars au cours des trois prochaines années afin de mettre un terme à la baisse des populations d'éléphants d'Afrique.

Les éléphants d’Afrique sont en voie d’extinction à une vitesse fulgurante tandis que la demande d’ivoire se maintient. Des dizaines de milliers d’éléphants sont assassinés illégalement chaque année en Afrique. Quelques 35 000 éléphants ont été tués en 2012 seulement.

 

Source:

(1) Global Partnership Formed to Save Elephants in Key Protected Areas – Publié par David Braun de National Geographic dans “A Voice for Elephants” le 26 septembre 2013 :  HERE

 

(2) Global partnership formed to save African elephants in protected areas by Staff Writers - New York (UPI) 27 sept. 2013 : HERE

 

Lire aussi :

Opinion: Comment la Chine peut déterminer l’avenir des Eléphants d’Afrique –Par John Frederick Walker- Les Chinois ont toujours été habiles dans l’utilisation de l’ivoire

 

Les artisans de la Dynastie Qing ont travaillé d’arrache-pied sur les « boules du travail du diable », réalisant des sculptures en sphères concentriques imbriquées les unes dans les autres, toutes tirées d’une seule défense d'éléphant, avec une patience extrême et de petits coups répétés à l’aide de leurs outils. Ces chefs-d’œuvre en ivoire ont émerveillé les commerçants occidentaux en visite qui ne comprenaient rien du tout à ces œuvres. Le marché chinois actuel de l’ivoire est également complexe mais beaucoup plus troublant. Des entreprises publiques rivalisent avec des sociétés privées, sculptant et vendant légalement des objets en ivoire sur un marché en plein essor rempli d’ivoire illicite en provenance d’Afrique. Contrairement au Japon, où il existe aussi un marché légal, la Chine est engagée sur deux fronts – un vaste marché illégal alimenté par la majorité des défenses arrachées des carcasses d’éléphants et exportées en contrebande d’Afrique. John Frederick Walker est l’auteur de Ivory’s Ghosts: The White Gold of History and the Fate of Elephants – Le braconnage d’éléphants, apparemment alimenté par une demande mondiale d’ivoire insatiable, est la cause directe du décès de 25 000 éléphants chaque année. Ce fléau pousse les pouvoirs publics africains et les groupes internationaux de protection des espèces sauvages à investir les ressources qui devraient contribuer à la conservation des éléphants dans des unités anti-braconnage invariablement mal équipées. En savoir plus... 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020