CIFOR: Le négoce du bois entre la Chine et l’Afrique Diversité des modèles économiques et nécessité d’imaginer des réponses spécifiques pour l’action publique

 

Auteurs:  Xiaoxue Weng, Louis Putzel, Mercy Mupeta Kandulu, Sigrid-Marianella Stensrud Ekman, Marie-Luce Bia Zafinikamia, Samuel Assembe-Mvondo, Paolo Omar Cerutti and Guillaume Lescuyer

 

Points essentiels 

La Chine est désormais le premier pays importateur de bois tropicaux, les trois-quarts du bois exporté du continent africain étant destinés au marché chinois. Cette demande soulève des inquiétudes à propos des impacts environnementaux et socio-économiques des chaînes d’approvisionnement en bois des entreprises chinoises en Afrique. 

On constate qu’il existe de nombreux types d’acteurs chinois dans la filière bois dans le bassin du Congo et dans les forêts de miombo. Un éventail de sociétés d’exploitation forestière et de négociants privés (ne relevant donc pas du secteur public) joue un grand rôle dans la promotion des exportations de bois vers la Chine. 

Que les activités de ces entreprises privées soient l’exploitation forestière ou le négoce, elles s’alignent sur les normes locales en matière de pratiques juridiques, coutumières ou informelles en vigueur dans les pays producteurs. Ces entreprises sont très variées en termes de siège social, nationalité et origine ethnique de leurs propriétaires et investisseurs, taille et chaîne d’approvisionnement. Quant aux impacts environnementaux et sociaux, nos recherches sur les chaînes d’approvisionnement en bois des Chinois livrent des résultats hétérogènes selon le lieu, le type d’entreprise et les produits ligneux. Le bois d’origine illégale se retrouve en Chine par l’intermédiaire de réseaux complexes d’entreprises, petites et grandes, qui peuvent être chinoises ou non, d’exploitants locaux intervenant sur les marchés locaux du bois qui sont en grande partie informels et d’élites locales en relation avec ce commerce. Si ces pratiques peuvent enfreindre la loi du pays, elles respectent parfois les normes du secteur informel local et les petits producteurs locaux y participent parfois activement. 

La présentation très simplifiée du rôle de la Chine en Afrique faite par certains acteurs politiques et par les médias ne correspond pas à la diversité des opérateurs (nationaux, chinois, européens et autres), des types d’activités (artisanales, industrielles ou mixtes) et des marchés desservis (nationaux, régionaux, africains et internationaux). Nous avons constaté que les acteurs en jeu ont recours à une large palette de modèles économiques et de chaînes de valeur. Par conséquent, nous avançons qu’il existe plusieurs solutions pour faire pression au moyen des politiques publiques. Une amélioration de l’efficacité des politiques publiques par toutes les parties doit tenir compte des caractéristiques de chaque modèle économique. 

 

Bien vouloir télécharger l'article ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Collège de la Société Civile se prépare à relever les grands défis liés à la préservation de la biodiversité et à l’action climatique

KIGALI du 10 au 11 Septembre 2019, le Collège de la Société Civile du PFBC, avec l’appui dudit partenariat et celui de la Coopération Allemande GIZ Projet d’appui à la COMIFAC, a organisé la première réunion de la task force chargée de préparer le processus devant conduire à la journée spéciale Société Civile prévue le 18 Décembre 2019. Bien vouloir télécharger le Communiqué Fanal de la réunion…

En savoir plus...

Les pays de l’Afrique centrale unissent leur voix pour le Sommet de l’action sur le Climat de New York.

Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères composant la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté samedi 7 septembre à Brazzaville une position commune en vue de parler d’une même voix à l’occasion du sommet de l’action sur le climat du 23 septembre en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Bien vouloir télécharger la position commune et le communiqué final de la rencontre…

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

environews-rdc-Climat : New York accueillera le 23 septembre prochain, un sommet de l’action sur le climat

En prélude au Sommet de l’action sur le climat prévu le 23 septembre 2019 à New York, plusieurs experts de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont pris part le 07 septembre à Brazzaville, à une réunion extraordinaire des ministres d’Afrique centrale sur la position commune à défendre lors de la prochaine rencontre.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile africaine sur les politiques climatiques internationales notamment le mécanisme CORSIA.

Les 27 et 28 Août 2019, s’est tenu à l'hôtel Bélavie Bonabéri - Douala, en République du Cameroun, l’Atelier de renforcement des capacités des organisations de la société civile africaine sur les politiques climatiques internationales notamment le mécanisme CORSIA (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation).

En savoir plus...

La chine se remet au vert !

Pékin joue un rôle incontournable dans le commerce florissant du bois. Après avoir sacrifié toutes ses forêts à la construction pendant la période maoïste, la Chine replante ses arbres pour rendre le pays à nouveau respirable. Comment concilier exigence environnementale et importations massives ?

En savoir plus...

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019