Le projet GIZ COMIFAC APA : Placer les femmes au cœur du Processus APA dans les pays de l’espace COMIFAC

 

 

Les femmes du Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) sont désormais outillées pour participer au Processus d’accès aux ressources génétiques et au partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA) dans leur pays respectif et à élaborer des projets locaux APA. Elles soutiennent les actions de leurs pays en faveur de la définition des régimes APA grâce aux cahiers de charges qu’elles se sont définis.

 

 

L’APA revêt une importance particulière pour les pays en voie de développement, en particulier ceux de l’espace de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), dépositaires d’une des plus grandes diversités biologiques au monde, mais ne bénéficient d’aucune compensation lorsque ces ressources sont exploitées. Les parties prenantes en particulier les femmes ne sont pas encore toutes conscientes des opportunités de développement qu’offre l’APA. D’où il est important de renforcer les capacités des femmes afin qu’elles participent pleinement à ce processus. C’est à cette fin que, le Programme GIZ d’Appui à la COMIFAC appuie l’implication des femmes au processus APA. A travers le Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD), les points focaux nationaux et les femmes des organisations membres de la base dudit réseau ont été formés dans le cadre de plusieurs ateliers sur les thèmes suivants :  

  • Femmes et processus APA en Afrique Centrale : Comment influencer la mise en œuvre au niveau national du 21 au 22 février 2013 à Brazzaville au Congo ;
  • les mécanismes de mobilisation des fonds APA, du 17 au 20 novembre 2015 à Libreville au Gabon ;
  • les aspects fondamentaux de l’Accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA) prévus par le protocole de Nagoya du 16 au 18 mai 2017 à Brazzaville au Congo.

 

 

Ces formations ont permis aux femmes du REFADD d’acquérir des connaissances entre autres sur : la Convention sur la Diversité Biologique (CDB), les mécanismes d’application, le Protocole de Nagoya, les mesures d’accès aux ressources génétiques, les connaissances traditionnelles, le partage des bénéfices, l’utilisation des ressources génétiques, les fournisseurs et les utilisateurs, le respect des mesures, les outils de communication, éducation et sensibilisation, le mécanisme de mobilisation de fonds de la CDB et les opportunités financières en cours dans les pays de l’espace COMIFAC.

 

 

Grâce à ces connaissances, les femmes du REFADD participent à tous les niveaux du processus décisionnel relatif à l’APA dans les pays de l’espace COMIFAC. Elles ont élaboré des cahiers de charges définissant leurs contributions aux niveaux international, sous régional et national à l’issue de chaque atelier de formation. C’est ainsi que plusieurs activités ont été menées par elles pour honorer les engagements pris. Il s’agit entre autres du plaidoyer sur le rôle de la femme en matière d’APA au niveau international, sous régional et national avec la production d’un article sous forme de Poster présenté lors du Congrès Mondial de la Nature de l’UICN à Hawaii aux USA en Septembre 2016 sur le thème : L’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation : le cas du Cameroun. La participation du REFADD à la mise en place des cadres nationaux d’APA tels qu’au Cameroun, au Congo et au Gabon qui intègrent les préoccupations des femmes; la contribution du REFADD à l’élaboration des plans d’action nationaux du Cameroun, Congo et du Gabon ; la restitution des acquis des trois formations reçues sur APA et la sensibilisation au niveau de la base ; l’élaboration des projets locaux APA tel que celui relatif à la production de 150.000 plants de Prunus africana au Burundi. Ce projet important pour l’industrie pharmaceutique constitue à la fois une activité génératrice de revenus pour les femmes. Les écorces du Prunus africana constituent la matière de base pour la fabrication industrielle des médicaments contre le cancer de la prostate.

 

 

Le renforcement du dialogue permanent entre les différentes parties prenantes encourage la sensibilisation et la prise en compte des intérêts mutuels et communs non seulement dans la mise en place des cadres règlementaires, mais aussi dans leur mise en œuvre.

 

 

Pour d'amples informations bien vouloir contacter :

Bernadette Chantal, Edoa Epse WANDJA

Projet GIZ d’appui à la COMIFAC

bernadette.wandja@giz.de

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

19ème Réunion Du Conseil D’administration De La Fondation Pour Le Tri-National De La Sangha (FTNS)

La 19ème réunion du Conseil d’administration de la Fondation pour le Tri-National de la Sangha – Sangha Tri-National Trust Fund Limited – s’est tenue du 16 au 17 mai 2017 à Kribi (République du Cameroun).

En savoir plus...

Newsletter du MEFDDE, Mai 2017

Plusieurs activités ont marqué le mois de mai 2017, qui vient de s’achever au Ministère de l’économie forestière, du développement durable et de l’environnement, dont les plus saillantes sont :....

En savoir plus...

Atelier REFADD du 03 au 05 Juillet 2017 à Douala au Cameroun

Le « Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) organise du 03 au 05 Juillet 2017 à Douala au Cameroun, un atelier régional de restitution aux Membres du Bureau Exécutif et Points Focaux du REFADD, des contours de l’Accord historique de Paris sur les changements climatiques (COP21) et le contenu de la proclamation d’action de Marrakech en faveur du climat (COP22).

En savoir plus...

Fern: L’avenir du processus FLEGT: quelles seront les priorités de l’UE?

Le Plan d’action FLEGT (Plan d’action sur l’application de la législation forestière, la gouvernance et les échanges commerciaux) continue à jouer un rôle moteur dans la lutte contre l’exploitation illégale des forêts et l’amélioration de la vie des communautés forestières, comme l’indiquent les Conclusions du Conseil de l’UE publiées en juin 2016.

En savoir plus...

Le Défi de Bonn : Le Tchad et le Cameroun répondent au Challenge

Après l'appel des Ministres de la COMIFAC lors de la 9ème Session Ordinaire de la COMIFAC qui a lieu en novembre 2016 à Kigali, Rwanda,  à tous les pays de l'espace COMIFAC d'adhérer au Défi de Bonn (Bonn Challenge) et de signer la Déclaration de Kigali sur la restauration des paysages et des forêts en Afrique (voir annexe),  le Tchad vient de joindre le Cameroun ( qui a fait un engagement de plus de 12 millions d'hectares) pour répondre à cet appel en déclarant son engagement à cette initiative.

En savoir plus...

ITTO : Base de données de l’Examen Biennal

L’OIBT collecte les informations sur la production et le commerce des produits forestiers primaires. Les séries statistiques commencent en 1990. Nos données sont collectées au moyen du Questionnaire Commun sur le Secteur Forestier en partenariat avec Eurostat, FAO Forêts, et la Section Forêts de la Commission Economique pour l’Europe.

En savoir plus...

africa-eu-partnership: Organisation d'une conférence du réseau GFG consacrée aux flux financiers illicites au Cameroun

Lundi, 12 Juin, 2017. Le réseau Bonne gouvernance financière (GFG) en Afrique a organisé du 24 au 26 mai à Yaoundé, au Cameroun, une conférence consacrée aux flux financiers illicites. Cet événement a accueilli 250 délégués de 42 pays et représentant plusieurs organisations, notamment l'Union africaine, Global Financial Integrity, l'OCDE, Tax Justice Network, le NEPAD, Action Aid, et l'ARINSA.

En savoir plus...

afd.fr : L'énergie en Afrique. Le programme RECP

Dans le cadre du programme de coopération pour le développement des énergies renouvelables (Renewable Energy Cooperation Programme - RECP) entre l’Afrique et l’Union Européenne, et avec l’appui d’un financement de l’Union Européenne, l’AFD a lancé une série d’études visant à identifier les conditions critiques de développement des énergies renouvelables en Afrique, suivant trois axes ....

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030