Planification opérationnelle 2017 de la COMIFAC : La nouvelle équipe statutaire définit ses priorités pour l’année 2017

 

 

« Au moment où la nouvelle équipe statutaire du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC vient de prendre service, nous vous assurons de notre engagement à rehausser davantage l’image et la crédibilité de la COMIFAC notamment en capitalisant les nombreux acquis jusqu’ici cumulés et en renforçant davantage la confiance vis-à-vis des pays membres et des partenaires. » cet extrait du discours d’ouverture du Secrétaire Exécutif de la COMIFAC à l’atelier de planification opérationnelle 2017 du SEC résume quelques priorités de la nouvelle équipe.

 

 

La ville de Sangmélima située dans la région du Sud au Cameroun a abrité du 7 au 8 février 2017 les travaux de l’atelier de planification opérationnelle des activités annuelles du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC (SEC). Organisé avec l’appui technique et financier du projet GIZ d’appui à la COMIFAC, cet atelier a connu la participation de 34 personnes, composées du personnel de la COMIFAC, du représentant de la Présidence en exercice de la COMIFAC, de la Coordination nationale COMIFAC du Cameroun, et de plusieurs partenaires qui contribuent à la mise en œuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC: le Programme GIZ d’appui à la COMIFAC (Projet GIZ d’appui à la COMIFAC, APA, BSB Yamoussa), la Facilitation UE du PFBC, le Projet d’appui JICA à la COMIFAC, PPECF, UICN, Projet REDD+/BM/GEF, WWF, FTNS, RAPAC, OFAC, CEFDHAC.

 

 

En effet, suite à l’adoption du plan d’action biennal 2017-2018 à la neuvième session ordinaire du Conseil des Ministres en novembre 2016 à Kigali, la nouvelle équipe statutaire se doit de décliner ce plan d’action biennal en plans de travail annuels (PTA). Cet atelier organisé à cet effet avait entre autres objectifs d’évaluer le niveau d’atteinte des résultats du PTA 2016 du SEC et de planifier les actions à mener en 2017 par le SEC et identifier sur la base des résultats à atteindre retenus, les contributions des différents partenaires.

 

 

En prélude à l’exercice de planification proprement dit, l’Expert suivi-évaluation du SEC a donné un aperçu de l’état de mise en œuvre des activités 2016 aux participants. Malgré les diverses difficultés rencontrées par le SEC dont la crise financière aigüe, l’atteinte des résultats 2016 est évaluée à 76% taux en hausse par rapport à 2015. Cette performance a été possible grâce aux sacrifices consentis par l’équipe du Secrétariat Exécutif et à l’appui de ses partenaires.

 

 

L’exercice de planification a abouti au bout de deux jours à la précision des contributions techniques et financières des partenaires au Plan de Travail annuel (PTA) du SEC. Pour y arriver, les participants ont passé en revue les résultats, les indicateurs et les activités planifiées de la matrice préparée à cet effet par le SEC. 

 

 

Pour l’année 2017, les priorités de la nouvelle équipe statutaire se focaliseront autours de 5 grands chantiers suivants qui se recoupent dans les 5 composantes du plan de travail annuel :

  • 1- Améliorer l’image et la confiance de la COMIFAC vis-à-vis:
    • des Pays membres et nouveaux;
    • et des PTF
  • 2- Améliorer les relations fonctionnelles entre le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et la CEEAC
  • 3- Fundraising pour la mise en œuvre du PC et répondre au besoin urgent des Pays et du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, pour la mise en œuvre des engagements internationaux
  • 4- Raviver les Foras Nationaux et Forum Régionaux d’appui au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC
  • 5- Appropriation des outils: le POPC, suivi convergence, OFAC, Atlas…

 

Le Secrétaire exécutif a lancé un appel en interpellant d’autres partenaires à se joindre aux partenaires traditionnels en vue de soutenir le SEC sur les plans stratégique, technique et financier dans l’opérationnalisation de leurs priorités.

 

Comme prévu dans l’agenda, une visite au site touristique d’Ebogo a été organisée le 3ème jour. Cette visite très intéressante a permis aux participants de visiter ce site et de découvrir une biodiversité exceptionnelle dont l'arbre millénaire à travers les rives du Nyong, potentiel inestimable pour le développement socio-économique des populations riveraines et de renforcer la cohésion entre le personnel de la COMIFAC et les partenaires.

 

Bernadette Chantal, Edoa Epse WANDJA

Programme Gestion Durable des Forêts dans le Bassin du Congo

Projet GIZ d’appui à la COMIFAC

Experte Technique Communication

bernadette.wandja@giz.de

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Bassin du Congo se mobilise à Bruxelles aux Journées européennes du développement

Le partenariat public-privé (PPP) en matière de conservation comme intervention pour la paix - Les PPP en conservation sont-ils une intervention efficace en matière de consolidation de la paix ? Ou devrions-nous laisser cela aux unités de maintien de la paix de l’ONU ?

En savoir plus...

ec.europa : Conférence ministérielle africaine sur l’environnement - CMAE

Vérifier à la livraison... Je vous remercie de l'invitation.  C’est un grand honneur de s’adresser à ce public ; c’est aussi une reconnaissance de la coopération très riche entre l’Union européenne et l’Afrique dans le domaine de l'environnement, le changement climatique, la biodiversité, la gestion des ressources naturelles et l'économie verte.

En savoir plus...

PNUE : Le G7 soutient le mouvement du financement durable

Bologne, 12 juin 2017 - Le G7 a rejoint le G20, d’autres pays et marchés en pesant de son poids en faveur d’un mouvement croissant pour transformer le pouvoir du sysatème financier mondial en développement durable.

En savoir plus...

Ec.europa.eu : Les Journées européennes du Développement se focalisent sur « Investir dans le Développement » #EDD17

La 11ième édition des Journées européennes du développement s’est ouverte le 7 juin, avec un accent particulier sur l’investissement dans le développement.

En savoir plus...

Le REFADD se prépare pour la COP 23

Le Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) a organisé du 3 au 5 juillet 2017 à Douala au Cameroun, un atelier sous régional portant sur la restitution des COP 21 et 22, la préparation du réseau à la COP23. Le communiqué final de cet atelier est disponible en téléchargement.

En savoir plus...

Apanews : Cameroun-Environnement-Forêt-Le gouvernement camerounais dément les accusations de Green Peace sur la déforestation de la réserve du Dja

APA – Douala (Cameroun) Les autorités camerounaises ont catégoriquement démenti lundi, les accusations de l’ONG internationale Green peace au sujet de la « déforestation sauvage » de la réserve du Dja dans la région du Sud, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En savoir plus...

CAFI : La RDCongo annule cinq concessions forestières illégales

C'est avec satisfaction et soulagement qu'a été accueillie la nouvelle de l'annulation de cinq contrats de concessions forestières alloués illégalement. Le Ministre de l'Environnement a signé lundi 3 juillet l'Arrêté 006 en ce sens. 

En savoir plus...

Les Assises Nationales du Tourisme de la République du Congo-Brazzaville

Les premières assises sur le développement du tourisme en République du Congo-Brazzaville visent à constituer un moment privilégié d’échange et de discussions entre les principaux acteurs tant nationaux qu’internationaux, intéressés par le secteur en vue de permettre au gouvernement de poser les bases de la mise en œuvre de sa politique. Du 17-18 juillet, Panel 1 – Le Fonds Bleu, source de financement pour l’écotourisme.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030