Planification opérationnelle 2017 de la COMIFAC : La nouvelle équipe statutaire définit ses priorités pour l’année 2017

 

 

« Au moment où la nouvelle équipe statutaire du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC vient de prendre service, nous vous assurons de notre engagement à rehausser davantage l’image et la crédibilité de la COMIFAC notamment en capitalisant les nombreux acquis jusqu’ici cumulés et en renforçant davantage la confiance vis-à-vis des pays membres et des partenaires. » cet extrait du discours d’ouverture du Secrétaire Exécutif de la COMIFAC à l’atelier de planification opérationnelle 2017 du SEC résume quelques priorités de la nouvelle équipe.

 

 

La ville de Sangmélima située dans la région du Sud au Cameroun a abrité du 7 au 8 février 2017 les travaux de l’atelier de planification opérationnelle des activités annuelles du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC (SEC). Organisé avec l’appui technique et financier du projet GIZ d’appui à la COMIFAC, cet atelier a connu la participation de 34 personnes, composées du personnel de la COMIFAC, du représentant de la Présidence en exercice de la COMIFAC, de la Coordination nationale COMIFAC du Cameroun, et de plusieurs partenaires qui contribuent à la mise en œuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC: le Programme GIZ d’appui à la COMIFAC (Projet GIZ d’appui à la COMIFAC, APA, BSB Yamoussa), la Facilitation UE du PFBC, le Projet d’appui JICA à la COMIFAC, PPECF, UICN, Projet REDD+/BM/GEF, WWF, FTNS, RAPAC, OFAC, CEFDHAC.

 

 

En effet, suite à l’adoption du plan d’action biennal 2017-2018 à la neuvième session ordinaire du Conseil des Ministres en novembre 2016 à Kigali, la nouvelle équipe statutaire se doit de décliner ce plan d’action biennal en plans de travail annuels (PTA). Cet atelier organisé à cet effet avait entre autres objectifs d’évaluer le niveau d’atteinte des résultats du PTA 2016 du SEC et de planifier les actions à mener en 2017 par le SEC et identifier sur la base des résultats à atteindre retenus, les contributions des différents partenaires.

 

 

En prélude à l’exercice de planification proprement dit, l’Expert suivi-évaluation du SEC a donné un aperçu de l’état de mise en œuvre des activités 2016 aux participants. Malgré les diverses difficultés rencontrées par le SEC dont la crise financière aigüe, l’atteinte des résultats 2016 est évaluée à 76% taux en hausse par rapport à 2015. Cette performance a été possible grâce aux sacrifices consentis par l’équipe du Secrétariat Exécutif et à l’appui de ses partenaires.

 

 

L’exercice de planification a abouti au bout de deux jours à la précision des contributions techniques et financières des partenaires au Plan de Travail annuel (PTA) du SEC. Pour y arriver, les participants ont passé en revue les résultats, les indicateurs et les activités planifiées de la matrice préparée à cet effet par le SEC. 

 

 

Pour l’année 2017, les priorités de la nouvelle équipe statutaire se focaliseront autours de 5 grands chantiers suivants qui se recoupent dans les 5 composantes du plan de travail annuel :

  • 1- Améliorer l’image et la confiance de la COMIFAC vis-à-vis:
    • des Pays membres et nouveaux;
    • et des PTF
  • 2- Améliorer les relations fonctionnelles entre le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et la CEEAC
  • 3- Fundraising pour la mise en œuvre du PC et répondre au besoin urgent des Pays et du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, pour la mise en œuvre des engagements internationaux
  • 4- Raviver les Foras Nationaux et Forum Régionaux d’appui au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC
  • 5- Appropriation des outils: le POPC, suivi convergence, OFAC, Atlas…

 

Le Secrétaire exécutif a lancé un appel en interpellant d’autres partenaires à se joindre aux partenaires traditionnels en vue de soutenir le SEC sur les plans stratégique, technique et financier dans l’opérationnalisation de leurs priorités.

 

Comme prévu dans l’agenda, une visite au site touristique d’Ebogo a été organisée le 3ème jour. Cette visite très intéressante a permis aux participants de visiter ce site et de découvrir une biodiversité exceptionnelle dont l'arbre millénaire à travers les rives du Nyong, potentiel inestimable pour le développement socio-économique des populations riveraines et de renforcer la cohésion entre le personnel de la COMIFAC et les partenaires.

 

Bernadette Chantal, Edoa Epse WANDJA

Programme Gestion Durable des Forêts dans le Bassin du Congo

Projet GIZ d’appui à la COMIFAC

Experte Technique Communication

bernadette.wandja@giz.de

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Étude diagnostique sur la foresterie communautaire en République du Congo

L’étude diagnostique se penche sur les opportunités et les contraintes pour le développement de la foresterie communautaire en République du Congo. Elle entend apporter des éclairages sur le cadre institutionnel et juridique notamment les textes et acteurs clés pertinents en matière de foresterie communautaire; dresser un état des lieux des droits fonciers des communautés locales; identifier les opportunités et contraintes de renforcement des droits fonciers coutumiers et d’accès à la foresterie communautaire, ainsi que des capacités organisationnelles et techniques des communautés forestières, et fournir des recommandations pour éclairer la mise en oeuvre du projet CoNGOs en République du Congo.

En savoir plus...

IISD : Conférence de Bonn sur le changement climatique - Mai 2017

La Conférence de Bonn sur les changements climatiques s'est poursuivie lundi. Des consultations informelles se sont déroulées tout au long de la journée pour discuter des questions soulevées par le Groupe de travail spécial sur l'Accord de Paris (APA), l'Organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI) et l'Organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique (SBSTA).

En savoir plus...

IISD : Résumé du Forum énergétique de Vienne 2017

Le Forum de l'Énergie de Vienne (FEV) 2017 intitulé « L'énergie durable pour la mise en œuvre des ODD et l'Accord de Paris » s'est tenu du 9 au 12 mai 2017 à Vienne, en Autriche. L'événement a rassemblé environ 1 650 participants venus de 128 pays, dont le Premier Ministre de Tuvalu, et plusieurs ministres d'Égypte, d'Inde, de Jordanie, du Maroc et du Swaziland, des dignitaires et représentants de haut niveau d'organisations internationales et non gouvernementales, universitaires, de la société civile et du secteur privé.

En savoir plus...

Climate Action Tracker : La croissance lente des émissions mondiales de la Chine et de l'Inde, les politiques de Trump allégeront les émissions américaines

Le leadership mondial sur le climat change : Les développements positifs sur l'utilisation du charbon en Chine et en Inde sont susceptibles de réduire la croissance prévue des émissions de carbone dans le monde d'environ deux à trois milliards de tonnes d'ici 2030 par rapport aux prévisions faites il y a un an, a déclaré Climate Action Tracker (CAT) aujourd'hui.

En savoir plus...

Rapport de situation sur les mesures d'atténuation appropriées au niveau national (MAAN). Mise à jour semestrielle 2017

Ce rapport de mise à jour semestriel commence par une vue d'ensemble des MAAN par nombres au Chapitre 1, comme dans les rapports de situation MAAN précédents. Le chapitre montre que le nombre total de MAAN soumis au Registre de la CCNUCC continue d'augmenter avec le temps, et la part des MAAN qui ont reçu un soutien financier reste constante mais relativement faible depuis la dernière mise à jour.

En savoir plus...

CCNUCC : Adaptation au climat, Risque de catastrophe et développement. Évènement à Bonn les 16 et 17 mai

Une réunion axée sur des solutions pour identifier les opportunités permettant d'intégrer l'adaptation au changement climatique, les Objectifs de Développement Durable (ODD) et la réduction du risque de catastrophe se tiendra lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique en mai.

En savoir plus...

ITTO-CITES spectroscopie de réflectance dans le proche infrarouge (NIRS) pour surveiller le commerce de l'acajou

Cette vidéo illustre l'application spectroscopie de réflectance dans le proche infrarouge (NIRS) pour l'identification du bois, qui est actuellement utilisée comme base pilote au Brésil pour l'identification de l'acajou (Swieteniamacrophylla), grâce au soutien technique et financier de l'OIBT, dans le cadre du Programme OIBT-CITES pour la mise en oeuvre des Listings des espèces ligneuses tropicales du CITES.

En savoir plus...

État d’avancement des activités de la COMIFAC (Janvier - mars 2017)

Au cours du premier trimestre de l’année 2017, les activités menées par le Secrétariat Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) se sont articulées autour des composantes ci-après, de son plan d’action sous-régional : (i) planification, suivi et évaluation de la mise en œuvre du Plan de Convergence 2 ; (ii) communication, concertation sous-régionale et renforcement capacités ; et (iii) coordination de la mise en œuvre du Plan de Convergence 2 et partenariats.

 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030