Le Cameroun s’engage à restaurer 12 062 768 hectares de paysages forestiers et de terres dégradées d’ici 2030

Image: Merline Touko Tchoko

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

07282016 Kigali Declaration on Forest Landscape Restoration - Final Vers....pdf (277.2 Ko)

 

Communiqué Final 9ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC.pdf (1.3 Mo)

 

DECLARATION formelle CAMEROUN_PLEDGE BONN CHALLENGE.PDF (155.0 Ko)

 

 

Yaoundé le 01 Février 2017 : Tout comme le Burundi, le Congo, la RCA, la RDC et le Rwanda, le Cameroun vient d’exprimer à travers une déclaration, son intérêt à faire partie des pays bénéficiaires du «BONN  CHALLENGE», et son engagement à œuvrer en faveur de la restauration des forêts et des terres dégradées d'une superficie estimée à 12 062 768 hectares, qui couvre l'ensemble des écosystèmes du Cameroun, relevant aussi  bien du domaine forestier permanent, que  du  domaine forestier non permanent.

 

 

Cet engagement s’inscrit dans le cadre du « BONN CHALLENGE » mais aussi dans la mise en œuvre du communiqué final de la 9ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC de Kigali en décembre 2016.

 

 

En effet, le Cameroun dispose d’une superficie forestière de 22,5 millions d’ha (soit 46% du territoire national), support d’une biodiversité riche et abondante, qui situe le pays au 2ème rang dans le Bassin du Congo après la République Démocratique du Congo, et au Sème rang en Afrique.

 

Ce vaste écosystème forestier pourrait être menacé comme le souligne une étude du Centre pour la Recherche Forestière Internationale (CIFOR) de 2013 :  le « Programme d’Emergence » du Cameroun pourrait entraîner à terme, la destruction d’au moins 2,02 millions d’hectares de forêt, soit 8 %de l’ensemble du couvert forestier national actuel, avec des effets induits complexes en termes d’impact à court, moyen et long terme sur 1'environnement.

 

En réponse à cette prévision et pour faire face aux contraintes et problématiques nouvelles et émergentes liées à la gestion forestière et environnementale, et notamment aux changements climatiques, le Cameroun a établi un ambitieux plan d’action qui nécessite un accompagnement technique et financier.

 

En saisissant l'opportunité qu’offre le « BONN CHALLENGE », le Cameroun pourrait, grâce à l'accompagnement multiforme que propose cette Initiative, améliorer de manière significative et rendre plus efficaces et efficientes, les actions en cours ou en perspective jusque-là essentiellement supportées par le budget de l'Etat, en faveur de la restauration des paysages forestiers et de la réhabilitation des terres dégradées.

 

Merline Touko Tchoko 

 

 

Pour d’amples informations, bien Vouloir télécharger

  • La déclaration relative à l'engagement du Cameroun au « BONN CHALLENGE » pour la restauration de 12 062 768 hectares de paysages forestiers et de terres dégradées cible 2030
  • Déclaration de Kigali sur la Restauration des Paysages Forestiers en Afrique
  • Communiqué Final 9ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

WWF-UE Atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom

L’atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom et de clôture du Projet WWF-UE de Ngoyla-Mintom s’est tenu le 28 mars 2017, à l’Hôtel Hilton, à Yaoundé, au Cameroun. Il a été organisé à l’initiative du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), en partenariat avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) et avec l’appui financier de l’Union Européenne.

En savoir plus...

Les acteurs de la protection des droits des populations autochtones se concertent à Yaoundé

L’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé a servi de cadre les jeudi 06 et vendredi 07 avril 2017 à l’atelier de renforcement des capacités des acteurs intersectoriels sur la protection des droits des Populations Autochtones (PA) dans la mise en œuvre des programmes et projets de conservation de la biodiversité.

 

En savoir plus...

Fonds Vert pour le Climat : Vacances de postes

Le FVC valorise la diversité et encourage les applications de personnes de toutes les origines, quel que soit leur âge, race, sexe, orientation sexuelle, citoyenneté, religion, handicap ou autres attributs similaires. Si vous êtes motivé par notre mandat et pensez que votre profil peut intéresser le Fonds, veuillez consulter les offres ci-après. 

En savoir plus...

ONU-REDD : Une réussite congolaise : Deuxième partie - Persévérance et appropriation par le gouvernement

La République du Congo a récemment achevé une analyse économique des coûts et avantages de ses options stratégiques pour REDD+ et un examen des sources de financement pour la mise en œuvre de sa stratégie nationale REDD+. Emelyne Cheney et Jonathan Gheyssens de l'ONU Environnement discutent dans cette deuxième partie de la conversation leur expérience de soutien au pays avec ce travail difficile mais finalement décisif.

En savoir plus...

ONU-REDD : Numéro d'avril/mai de REDD+ Resource désormais disponible !

Cette édition de The REDD+ Resource comprend une étude de la véritable valeur des forêts, de l'efficacité des interdictions d'exploitation forestière, de la croissance écologique intégrée de l'agriculture, des mises à jour de nos pays partenaires et bien plus encore.

 

En savoir plus...

FAO : Des défis de taille, des objectifs clairs : les forêts et les ODD

5 avril 2017, Rome - Les forêts contribuent à la réalisation de la plupart des Objectifs de Développement Durable (ODD) et doivent avoir une plus grande priorité dans les programmes de développement, a déclaré Eva Müller, Directrice de la Division des ressources et des forêts de la FAO, à la 19ième Conférence forestière du Commonwealth (CFC) aujourd'hui.

En savoir plus...

FAO : Mesures pratiques pour renforcer le commerce légal du bois à l'ordre du jour de la réunion de Rome

05/04/2017 Les experts réunis à Rome cette semaine discutent des règles d'importation du bois et des méthodes pratiques pour s'assurer que le bois et les produits ligneux qui entrent dans l'Union européenne, aux États-Unis et en Australie proviennent d'une production légale.

En savoir plus...

FAO : Nouveau module de collecte de données pour améliorer la compréhension de la consommation de combustibles ligneux

7 avril 2017, Rome - Les experts finalisent un nouveau module de collecte de données qui permettra aux pays en développement de mieux comprendre la dépendance de leur population des combustibles ligneux pour des revenus et les besoins ménagers de base cette semaine à Rome.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030