Lancement du Collège des ONG internationales du PFBC lors du Congrès Mondial de la Nature

Photo de famille lancement du Collège des ONG internationales du PFBC

 

 


Honolulu (Hawaii), 7 septembre, 2016 – Le Collège des ONG internationales du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) a tenu sa première réunion dans le Pavillon du Bassin du Congo, à l’occasion du Congrès Mondial de la Nature de 2016.  Cette réunion inaugurale a été suivie par une vingtaine de participants.

 

 

Photo de famille Lancement du Collège des ONG internationales du Pour les membres du Collège des ONG internationales du PFBC, cette réunion constitutive a fourni une opportunité pour échanger, débattre et réfléchir collectivement sur les perspectives d’avenir de leur Collège et sur l’élaboration d’un plan d’action. Les ONG internationales engagées dans le PFBC ont mis cette session à profit pour partager leurs idées sur leur collaboration future en appui à la gestion durable des forêts du Bassin du Congo.

 

 

Parmi les questions abordées par les organisations internationales lors de cette réunion : Comment pouvons-nous nous organiser et travailler activement ensemble pour améliorer les contributions techniques et financières provenant des ONG internationales dans le Bassin du Congo ? Quelles sont les actions prioritaires à mettre en place à l'avenir pour assurer l'efficacité du collège et les interventions de ses membres dans le Bassin du Congo?

 

 

Photo de famille Lancement du Collège des ONG internationales du Les présentations ont été suivies d'intenses discussions.  Un large consensus s’est dégagé entre les participants pour appuyer la mise en place des collèges du PFBC et le renforcement de la coopération dans le partenariat. Après les introductions présentées par Martin Tadoum, Secrétaire Exécutif Adjointe de la COMIFAC et Maxime Nzita Nganga, Facilitateur Délégué de la facilitation de l'UE du PFBC, les représentants de trois organisations membres du Collège des ONG internationales ont eu l’occasion de faire une présentation.

 

 


Andrea Athanas, Directrice de la conception des Programmes au sein d’African Wildlife Foundation (AWF) a parlé de la valeur du PFBC dans le travail de conservation et de développement dans la région, ainsi que de l'importance de la structure de gouvernance proposée pour assurer la viabilité du PFBC.

 

 


Photo de famille Lancement du Collège des ONG internationales du Marc Languy, Sous-directeur régional « Afrique » du Fonds Mondial pour la Nature (WWF), a présenté la vision d'un collège qui contribue à la substance thématique des processus du PFBC et qui fasse partie intégrante de la structure de gouvernance du PFBC.  

 


 

John Calvelli, Vice-Président aux Affaires Publiques de la Wildlife Conservation Agency (WCS), a donné un aperçu des activités de WCS dans la région, de ses liens avec les zoos, et des financements que WCS apporte.

 

 



Les discussions qui ont suivi ont porté sur le rôle que le Collège entend assumer dans l'orientation du contenu des discussions et des travaux du PFBC, sur le rôle qu'il peut jouer dans le partage des informations et la facilitation de la coordination entre les ONG internationales dans la région, et sur l'intégration des travaux du PFBC dans le plan de convergence de la COMIFAC.

 

 

 

Un consensus s’est dégagé sur l’importance de rendre la collaboration au sein du PFBC plus pertinente pour le secteur privé et les investisseurs (y inclue les acteurs comme la BAD)  pour assurer que les efforts de conservation mis en œuvre soient intégrés dans la dynamique du développement économique de la région, afin que cette dynamique soit compatible avec la gestion durable de la faune, des terres sauvages et des forêts.

 

 

Les participants ont appelé à une adhésion plus large au sein du collège du secteur privé et invité l’ensemble des acteurs du Partenariat à se rapprocher des opérateurs privés en vue de les impliquer davantage dans le PFBC. L’importance de mettre en place des processus d’échange, de concertation et de coordination qui intéressent les opérateurs privés et donne de la valeur à leur engagement a également été soulignée.

 

 


Les participants ont par ailleurs souligné combien la planification de l'utilisation et de la gestion des terres, le trafic des espèces sauvages et le braconnage, les nouveaux modèles économiques, la gestion des aires protégées et la conservation des espèces, la restauration des paysages et de la biodiversité constituent des thématiques prioritaires pour la coopération au sein du PFBC.

 

 

Les participants ont également profité de cette session pour insister sur l’importance de maintenir l’objectif du développement durable du Bassin du Congo dans le haut de l’agenda international, et ce malgré les changements rapides des priorités que l’on constate aujourd’hui aux Etats-Unis et en Europe notamment. Selon eux, le Conseil du PFBC pourrait à cet égard assurer un rôle de lobbying pour rétablir durablement l'intérêt des gouvernements occidentaux à accompagner le travail de conservation dans le Bassin du Congo. Une préoccupation spécifique a été exprimée sur le manque d’information qui prévaudrait aujourd’hui au sein du Congrès américain par rapport aux principaux défis auxquels la sous-région doit faire face et aux effets bénéfiques des investissements qui y ont déjà été mis en œuvre.

 

 

Finalement, en ce qui concerne l’organisation de l’interaction au sein du collège, Marc et Andrea ont proposé une double stratégie d'engagement des ONG internationales membres pour solliciter leurs points de vue et pour convoquer un ou plusieurs groupes sur WEBX ou SKYPE pour discuter des structures et des modalités de fonctionnement avant la 16ième Réunion des Parties du PFBC  à Kigali en Novembre. Les participants projettent d’y proposer un Mémo au Facilitateur du PFBC sur les solutions retenues par le Collège des ONG internationales pour organiser son travail de manière pratique.

 

 

Pour en savoir plus, veuillez consulter les documents ci-après :

 

 

 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020