Termes des Reference de l'Atelier Préparatoire de la Conférence Internationale de Ndjamena sur la lutte contre le braconnage a haut niveau

 

 

Lieu : Douala

Dates : 12-13 Novembre

 

Dans le cadre de sa feuille de route de la Facilitation du Royaume de Belgique pour le Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, la Facilitation du PFBC projette d'organiser en Janvier 2019 sous l'égide du Gouvernement de la République du Tchad, une Conférence Internationale sur le braconnage, la sécurité et la stabilité ainsi que le contrôle de la transhumance armée des groupes pastoralistes entre l'Afrique Equatoriale, le Sahel et les deux Soudans et la RDC.

 

La Feuille de route du PFBC met notamment en relief la problématique de l'ampleur du braconnage dans certaines zones du Bassin du Congo, ainsi que leurs effets corollaires qui affectent la stabilité des états et des communautés du fait du lien grandissant être groupes armés, prédation des ressources, commerce illégal et conflits armés et les transhumances incontrôlées‎ et armées dans la zone Afrique Equatorial, Sahel, Darfour et les deux Soudans. La Conférence de Ndjamena aura donc pour ultime objectif de réunir le maximum d'information, des propositions et des actions opérationnelles devant permettre des engagements des politiques et des bailleurs sur une feuille de route opérationnelle devant être activée dans le courant de l'année 2019 et au delà.

 

A cet effet,  le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo en collaboration avec la COMIFAC, l'UE, et la Coopération Allemande organise un atelier qui devrait réunir des experts afin d'identifier les points forts et faiblesses des instruments de lutte anti braconnage produits a ce jour dans la sous région et permettre que les travaux prévues à N’Djamena débouche sur une feuille de route opérationnelle axée sur des résultats directs et impacts visibles valorisant de façon optimale l'engagement politique des États et des Partenaires sur cette question tant sur des axes géospatiales que thématiques.

 

L'analyse approfondie des informations existantes sur les zones ''rouges’ ‘les corridors de transhumance, la circulation des groupes armés, l'utilisation des Aires Protégés transfrontalières comme des zone de non droit s'établissant en sanctuaire des milices et autres Traffic illégales affectant la stabilité et la Population de la faune.

 

Dans ce cadre, le PFBC et  la COMIFAC avec l'appui de la GIZ organise un atelier de deux jours à Douala dont l'agenda portera sur notamment :

- État de lieu de l'efficacité de la lutte anti braconnage dans la sous région Bassin du Congo (COMIFAC TRAFFIC) ',

 - Etat de lieu des menaces directes et indirectes liées a la fois au braconnage, la transhumance armée et le conflit armé dans la sous région (UE),

- Proposition des axes opérationnels en fonction des possibilités des accords des partenariats transfrontaliers dans le cadre de la LAB ainsi que des mécanismes effectifs des déploiements entre la zone Afrique Equatoriale, Niger Cameroun Tchad, RCA Soudan, Sud Soudan‎ et Nord RD Congo.

- Produire le plan d'engagement technique (opérationnel) et devant valoriser les engagements politique devant être pris à N’Djamena.

 

Résultats clés attendus / Non exhaustifs :

 1/ Etat de lieu quantifié, qualifié et localisé de l'intensité du grand braconnage et du Traffic illégal des espèces fauniques.

  • (Informations et données cartographiques attendus sur le monitoring du braconnage et des chaines d’approvisionnement dans la sous-région), identifier les actions opérationnelles par zones/corridors/axes transfrontaliers/points hot spots

 2/ les modes de coopération transfrontalières à renforcer, à consolider, et à investir en priorités dans le cadre à la fois de la prévention, dissuasion et de la lutte d'extrême urgence.

  • (A considérer ici une analyse SWOT de l’effectivité de la coopération transfrontalière entre les Etats dans la lutte anti braconnage, ainsi que des axes à renforcer)

3/ les mécanismes à limiter la transhumance armée et déstabilisatrices des zones d'occupation comme en RCA et au Nord RDC par des pasteurs éleveurs armés)

  • Considérer le communique final de la conférence Ministériel d’Abuja sur le conflit lie à la transhumance.

 

4/ Une proposition du Mécanisme régional de Coordination (Politico Sécuritaire, Diplomatique, programmatique et opérationnel).

  • A Considérer l’option d’un Régional Task Forces élargi au pays non COMIFAC

 

Sont invités:

1. COMIFAC, OCFSA, CEEAC

2. TRAFFIC, WWF, AWF, IUCN, WCS, African Parks, LAGA

3. UE, PNUD, GIZ Appui COMIFAC, USFS, BAD, Banque Mondiale, KFW

4. Experts Ministères Défenses Cameroun et Ministère Foret.

5. Personnes ressources à fortes expériences dans la lutte anti braconnage et connaissance de la sous- région Afrique Equatoriale et Sahel (incluant la question de la transhumance dans la zone sahélo sahélienne, Bassin du Congo).  

 

Lieu : Douala

Durée : Deux jours,

Dates : 12-13 Novembre

 

Organisation et Logistique

  •  Secrétariat Exécutif COMIFAC, OCFSA, CEEAC, (6 personnes)
  • 2 Experts Aires Protégés par pays COMIFAC (Cameroun, RCA, Tchad, RD Congo) et Experts des pays observateurs : Niger, Soudan, Sud Soudan : 14 Personnes
  • Gestionnaire programme d’Appui aux Aires protégés sur les plans :10

 

Géographiques et Thématiques

  • Bouba Djida
  • Zakouma
  • Waza
  • Léré
  • Chinko
  • TNS
  • TRIDOM
  • Garamba Bili Were
  • Corridors de Transhumance des pasteurs nomades (Organisations, Projets ou personnes ressources à identifier) 
  • Unités des liaisons Aires protégés et Force de sécurité et défense des pays.

 

Les Personnes et Institutions Ressources :

AWF, WCS, WWF, TRAFFIC, LAGA, African Parks ,OFAC COMIFAC

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Journée internationale des forêts - 21 mars: Apprends à aimer les forêts!

.. Explorer, s'émerveiller et apprendre à aimer les forêts - Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un cahier, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie - et de nombreux autres - sont liés aux forêts, d'une manière ou d'une autre...

En savoir plus...

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Déjeuner de travail de haut niveau entre les Chefs de Missions diplomatiques des pays de l’UE en Guinée Équatoriale et le Facilitateur du PFBC

Le 5 mars 2019, Son Excellence Monsieur Fred CONSTANT, Ambassadeur de France en Guinée Équatoriale a offert un déjeuner de Travail de haut niveau à l’occasion de la visite du Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo à Malabo.

 

En savoir plus...

Les hautes autorités de Malabo (Guinée Équatoriale) mobilisées pour l’organisation de la septième Réunion du Conseil du PFBC en juin 2019

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo a été reçu en audience d’une part par Messieurs Pedro Antonio OLIVEIRA BORUPU et Santiago Francisco ENGONGA OSONO respectivement Secrétaire d’État à l’Agriculture et à l’Élevage et Secrétaire d’État aux Forêts et Environnement. D’autre part, par le Ministre délégué aux Affaires étrangères de la Guinée Équatoriale.

En savoir plus...

Lemonde : En Tanzanie, la « reine de l’ivoire » condamnée à quinze ans de prison

La Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », a été condamnée mardi 19 février à quinze ans de prison par un tribunal tanzanien pour son rôle dans le trafic de 860 défenses d’éléphant entre 2000 et 2014. Agée de 69 ans et présente en Tanzanie depuis les années 1970, elle a été reconnue coupable d’avoir joué, pendant plus de dix ans, le rôle d’intermédiaire entre un réseau de braconnage local et des acheteurs internationaux. 

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Facilitateur rencontre le secteur privé du Gabon

Le Facilitateur du PFBC a eu à échanger avec Mme Jacqueline Van De Pol, représentante de l’ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux) à Libreville et M. Lee White, Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des Parcs nationaux du Gabon.

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Ministre d'état François Xavier de Donnea échange avec les Partenaires Techniques et Financiers

Le Facilitateur du PFBC a eu plusieurs séances de travail entre autres avec : l’Ambassadeur François Fall, Représentant spécial du SG des Nations Unis pour l’Afrique centrale ; la Secrétaire Générale Adjointe de la CEEAC, Mme Marie-Thérèse Mfoula ; l’Ambassadeur Helmut Kulitz, entouré de M. Jean Huchon et Ignacio Sobrino de la DUE et de Mme Muriel Soret de l’Ambassade de France ; des représentants de la BAD, de la Banque Mondiale et de l’UNODC à Libreville.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019