Le Défi de Bonn se rapproche de l’objectif de restauration de 150 millions d’hectares de terres dégradées

 

 

Honolulú, Hawái, 3 de septiembre de 2016 (UICN) – El gobierno de Malawi y las  Reservas Privadas Naturales de Guatemala (RPNG) se han comprometido a restaurar en total 4,54 millones de hectáreas de tierras degradadas en el marco de la iniciativa del Desafío de Bonn, según se anunció hoy en el Congreso Mundial de la Naturaleza de la UICN que se está celebrando actualmente en  Hawái.

 

 

Les deux annonces d’aujourd’hui amènent le total des engagements pris dans le cadre du Défi de Bonn à un peu plus de 113 millions d’hectares promis par 36 gouvernements, organisations et entreprises. Le Défi dépasse ainsi la barre symbolique des 100 millions d’hectares seulement cinq ans après son lancement, et se rapproche de son objectif des 150 millions.

 

« Cette très bonne nouvelle est la preuve que la restauration des paysages forestiers est de plus en plus considérée comme un moyen d’atteindre les ambitions des accords de 2015 » a déclaré Inger Andersen, Directrice générale de l’UICN. « Nous avons vu le Défi de Bonn se transformer et passer d’une ambition mondiale à un mouvement puissant mené par des gouvernements, des leaders économiques et des communautés locales. »

 

« Au cours des quatre prochaines années, nous travaillerons avec nos partenaires pour intégrer la restauration des paysages forestiers dans les priorités nationales, réaliser la restauration à grande échelle et apporter des résultats concrets aux communautés et individus vivant dans ces paysages. »

 

Le Défi de Bonn est un effort mondial dont l’objectif est de restaurer 150 millions d’hectares de terres dégradées et déboisées d’ici à 2020, et 350 millions d’hectares d’ici à 2030. Cette initiative a été lancée en 2011 par l’Allemagne et l’UICN, et a ensuite été approuvée et étendue par le Sommet des Nations Unies sur le climat en 2014.

 

La réalisation de cet objectif de 350 millions d’hectares pourrait générer 170 milliards de dollars US par an en bénéfices nets, grâce à la protection des bassins versants et l’amélioration du rendement agricole et des produits forestiers, et pourrait stocker jusqu’à 1,7 gigatonnes de CO2 équivalent par an.

 

« Le Congrès de l'UICN a fait sentir l’urgence d’agir sur les questions environnementales, et a montré le potentiel de l’utilisation de la nature comme outil pour atteindre le développement durable » a déclaré Clément Chilima, Directeur de la Foresterie, ministère des Ressources naturelles, de l’Energie et des Mines au Malawi. « Restaurer 4,5 millions d’hectares de terres dégradées mettra le Malawi sur la voie d'un futur soucieux de l’environnement. »

 

« L’Association des réserves naturelles privées du Guatemala (RPNG) a été indispensable pour réussir à déclarer plus de 170 réserves au Guatemala - c’est la force du travail en commun » se réjouit Martin Keller, Président de l’Association des réserves naturelles privées du Guatemala (RPNG), qui a été le premier groupe de réserves privées à faire une annonce de contribution au Défi de Bonn. « Nous sommes heureux de rejoindre le Défi de Bonn, de partager nos enseignements dans la gestion des ressources naturelles, et d’apprendre également auprès des autres pays et organisations participants. »

 

Les engagements pris par le Malawi et les RPNG font suite aux récentes annonces de contribution du Panama (1 million d’hectares), de la Côte d’Ivoire (5 millions d’hectares), de la République centrafricaine (3,5 millions d’hectares), de la Guinée (2 millions d’hectares), et un million d’hectares supplémentaires du Ghana, lors des tables-rondes ministérielles régionales organisées à Kigali et au Panama en juillet et en août 2016.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC