Le Défi de Bonn : Le Tchad et le Cameroun répondent au Challenge

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

07282016 Kigali Declaration on Forest Landscape Restoration - Final Version (Ministers' Signatures).pdf (250.5 Ko)

 

adhésion BONN Tchad.pdf (612.7 Ko)

 

Communiqué Final 9ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC.pdf (1.3 Mo)

 

 

Après l'appel des Ministres de la COMIFAC lors de la 9ème Session Ordinaire de la COMIFAC qui a lieu en novembre 2016 à Kigali, Rwanda,  à tous les pays de l'espace COMIFAC d'adhérer au Défi de Bonn (Bonn Challenge) et de signer la Déclaration de Kigali sur la restauration des paysages et des forêts en Afrique (voir annexe),  le Tchad vient de joindre le Cameroun ( qui a fait un engagement de plus de 12 millions d'hectares) pour répondre à cet appel en déclarant son engagement à cette initiative.

 

Actuellement, 7 pays sur 10 de pays de l'espace COMIFAC ont formellement déclaré leurs contributions au Défi de Bonn. En plus des pays susmentionnés, ces pays sont : le Burundi, le Congo, la RCA, la RDC et le Rwanda.

Nous vous invitons à nous joindre pour féliciter le Tchad qui vient de joindre ses six pays frères pour déclarer son engagement au Défi de Bonn qui de manière intégrée permet à contribuer à la lutte contre les changements climatiques, la conservation de la biodiversité, la sécurité alimentaire, et à la lutte contre la pauvreté. N'hésitez pas de partager cette bonne nouvelle.

 Elie Hakizumwami

UICN

 

A Relire :

Le Défi de Bonn

Le Défi de Bonn (Bonn Challenge) est un effort mondial dont l’objectif est de restaurer 150 millions d’hectares de terres dégradées et déboisées d’ici à 2020, et 350 millions d’hectares d’ici à 2030. L’objectif de 2020 a été lancé en 2011 à Bonn lors d’un événement organisé par le gouvernement allemand et l’UICN, puis a été approuvé et étendu à 2030 par la Déclaration de New York sur les forêts, lors du Sommet sur le climat des Nations Unies de 2014.

 

News: 10.05.2017- Bonn Challenge crosses the 150 million hectare milestone with pledges from Pakistan, Bangladesh, Mongolia and Sri Lanka

 

À l’heure actuelle, les promesses d’engagement de 44 gouvernements, associations et entreprises s'élèvent à 150 millions d’hectares.

 

Le Défi de Bonn est un instrument pour la mise en œuvre de certaines priorités nationales comme un accès sûr à l’eau, la sécurité alimentaire et le développement rural, et aide simultanément les pays à contribuer à la réalisation de leurs engagements dans le domaine du changement climatique, de la biodiversité et de la dégradation des terres.

 

La restauration de 150 millions d’hectares de terres dégradées et déboisées dans les biomes du monde entier – dans le cadre de l’approche sur la restauration des paysages forestiers (RPF) – créera approximativement 84 milliards USD par an de bénéfices nets, qui pourront apporter des opportunités directes de revenus supplémentaires aux communautés rurales. Environ 90% de cette valeur est potentiellement commercialisable, ce qui signifie qu’elle inclut des bénéfices commerciaux. La réalisation de cet objectif de 350 millions d’hectares devrait générer environ 170 milliards USD par an en bénéfices nets, grâce à la protection des bassins versants, l’amélioration du rendement agricole et des produits forestiers, et stocker jusqu’à 1,7 gigatonnes de CO2 équivalent par an.

 

Les membres du Partenariat mondial pour la restauration des paysages forestiers renforcent (GPFLR) non seulement le soutien politique mondial à la restauration des paysages forestiers, mais offrent aussi un soutien politique et technique à la définition et à la mise en œuvre des engagements du Défi de Bonn dans les pays du monde entier. Cela inclut l’UICN par le biais de ses centres régionaux sur la restauration des paysages forestiers basés à Kigali, Yaoundé, Bangkok, San José, Quito, Suva et Washington D.C.

 

En savoir plus....

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Organisation d’événements à la COP23-Pavillon COMIFAC

A l’occasion de la tenue de la 23ème Conférence des Parties sur les Changements Climatiques prévue à Bonn en Allemagne du 06 au 18 novembre, le Secrétariat Exécutif a sécurisé un pavillon de 100 m2 pour les exhibitions et organisation d’évènements Parallèles, pour communiquer sur les actions en cours au niveau de la sous-région en matière de lutte contre les effets néfastes des changements climatiques.

En savoir plus...

COMIFAC : Rapport annuel 2016 - La COMIFAC se positionne 15ans après sur l'échiquier régional et internationale comme partenaire majeur

Le rapport annuel 2016 de la COMIFAC est disponible en téléchargement: La COMIFAC: une nouvelle équipe, une ambition -Nos réalisations en 2016: Les priorités d’interventions de la COMIFAC - Partenariat: Ceux qui soutienne-Bilan de nos finances en 2016 - L’Administration et le staff de la COMIFAC-  Bien vouloir télécharger...

En savoir plus...

COMIFAC : Conférence extraordinaires des ministres

Du 03 au 05 octobre 2017, s’est tenu dans la salle de conférence de l’hôtel Radisson Blu à Brazzaville en République du Congo, la Conférence Extraordinaire des Ministres de l’Environnement et des Finances de la CEEAC et de la Communauté de l’Afrique de l’Est sur l’accélération de l’opérationnalisation de la Commission pour la Bassin du Congo, du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et du Fonds pour l’Economie verte en Afrique centrale et la position commune face à la COP23.

En savoir plus...

mapecology.ma-Sénégal: lancement d’une coopérative d’énergie solaire pour ménages destinée au département de Saint-Louis

Dakar – Le président du conseil d’administration de la société Ténergie Sénégal, l’ancien ministre Abdou Fall, a procédé jeudi au lancement d’une coopérative d’énergie solaire pour ménages destinée au département de Saint-Louis, selon des médias.

En savoir plus...

gabonreview : Environnement : L’ODDIG sollicite l’expertise de l’UOB

L’Observatoire de promotion de développement durable, de produits et services des industries du Gabon (ODDIG) a récemment signé une convention avec l’Université Omar Bongo (UOB), pour la redynamisation des cycles Master et Doctorat spécialisés dans la recherche en Environnement.

En savoir plus...

FSC Africa Newsletter – 6 October 2017

A lire : Développement du Standard National FSC de Gestion forestière en Namibie.. Des labels durables du début à la… Pourquoi les pratiques forestières durables sont-elles bénéfiques pour les entreprises ?... Woodlands Dairy affiche désormais le logo FSC 100 % sur ses produits… Cours-pilote de sensibilisation à FSC, destiné aux organisations syndicales d'Afrique australe affiliées à l'Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois… UPM ouvre une usine de fabrication de papier à Ga-Rankuwa.

En savoir plus...

africa.fsc : SDG Updates Congo Basin

Nouvelles du groupe d'élaboration des normes du Bassin du Congo (République démocratique du Congo, Cameroun, Gabon et République du Congo)

En savoir plus...

africa.fsc : Développement du Standard National FSC de Gestion forestière en Namibie

Les Principes et Critères FSC (P&C) présentent les exigences générales à respecter pour obtenir la certification FSC de la gestion forestière. Cependant, tout standard international de gestion forestière doit être adapté au contexte local ou régional afin de tenir compte de la diversité des situations juridiques, sociales et géographiques des forêts d'une région à l'autre du monde.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030