GIZ-COMIFAC : ce n’est qu’un aurevoir !

 

 

« Une nouvelle aventure professionnelle t'attend loin de nous. Même si nous ne te cachons pas que tu vas beaucoup nous manquer, nous souhaitons que ce nouveau poste t'apporte tout ce que tu en attends : du succès, de l'épanouissement, et surtout, des collègues sympas ! ». Témoignage à l’unisson des collègues du Programme Régional GIZ d’appui à la COMIFAC. Après 10 années passées au Sein du Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, aux postes successifs d’Assistante technique, Conseillère technique puis Chef de Projet, Mme Danièle FOUTH quitte le Cameroun pour la RDC où elle va désormais occuper un poste international à la GIZ en appui à l’ICCN.

 

 

Danièle Fouth est une des mémoires institutionnelles dans le processus d’appui à la COMIFAC. Dire aurevoir dans ce cas n’est pas facile. Pour rendre hommage à ses multiples services, à ses appuis-conseils tant sur le plan technique que stratégique une céremonie d’aurevoir a eu lieu le jeudi 20 mars 2017 au bureau du Programme GIZ d’appui à la COMIFAC sis à Yaoundé. Cette cérémonie ouverte par le Directeur Administratif et Financier du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC représentant le Secrétaire Exécutif empêché a connu la présence de nombreux partenaires de la famille COMIFAC entre autres le Facilitateur délégué du PFBC, les représentants de de l’OFAC, du PREREDD, de l’UICN, de JICA, du WWF, du REFADD, du RIFFEAC, le bureau régional de la GIZ, des autres projets et Programmes de la GIZ (ProPFE, PADDL, PRADEC…).

 

 

Riche en couleurs, cette cérémonie a connu deux grands temps forts : les témoignages et la remise des cadeaux.

Il est ressorti des différents témoignages faits par les uns et les autres la confirmation que Mme Fouth est l’une des mémoires institutionnelles de la COMIFAC. Elle incarne une volonté exceptionnelle d’apprendre et son progrès dans les échelons de la GIZ est un exemple pour toute l’organisation. Elle est vue et connue comme une personne qui incarne la combativité voire de la pugnacité, une personne décisive qui se fixe les objectifs et ne s’arrête que lorsqu’ils sont atteints. C’est un modèle d’abnégation au travail. En sa qualité de chef de Projet régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, Danièle s’est toujours investie à fond pour que les différents chantiers de la COMIFAC soient réalisés. Toute la grande famille COMIFAC a exprimé à l’unisson leur reconnaissance pour sa contribution à la vie de cette institution. Elle quitte certes le Cameroun, mais continuera à œuvrer pour la COMIFAC quoiqu’à distance.

 

 

Par ailleurs, Mme Danièle Fouth a saisi cette occasion pour exprimer sa reconnaissance envers toute cette grande famille. D’après elle, si elle est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, c’est grâce aux efforts de tous.

 

 

La phase de remise des cadeaux a été précédée par un chant « Danièle Fouth restera toujours dans nos cœurs » exécuté par  le personnel du Programme d’Appui à la COMIFAC composé en l’honneur de leur collègue. Un album photo réalisé avec les témoignages de tous ses collègues du Programme et des partenaires lui a été remis en guise de souvenir car, les paroles s’envolent mais les écrits restent.

 

 

A l’issue de la cérémonie, tous les collaborateurs du Programme GIZ d’appui à la COMIFAC ainsi que les partenaires présents se sont joints au Coordonnateur du Programme pour souhaiter à Danièle pleins succès dans ses nouvelles fonctions !

 

En savoir plus:

Bernadette Chantal, Edoa Epse WANDJA

Programme Gestion Durable des Forêts dans le Bassin du Congo

Projet GIZ d’appui à la COMIFAC

Experte Technique Communication

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

UICN : Massacre des éléphants à la RFBL

Le grand braconnage (particulièrement pour les ivoires afin d’alimenter la grande demande sur le marché illicite) frappe en ce début d’année 2018 la Réserve de faune de Binder Léré (RFBL) situé dans le Mayo-Kebbi Ouest (Départements de Léré et Binder) avec un bilan très lourd. Pour l’instant, il fait état de 19 éléphants tués entre le 18 et le 30 janvier 2018 dont les carcasses identifiées.

En savoir plus...

Cameroun - Insécurité : Six militaires du BIR et deux civils tués au Parc National de Bouba Ndjidda, région du Nord

Ils sont tombés dans une embuscade tendue par des braconniers dans la nuit du 8 au 9 février 2018. Six militaires du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) et deux villageois qui leur servaient de guides ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi au Parc National de Bouba Ndjidda selon des sources auprès de la 3e région militaire interarmées du Nord.

 

En savoir plus...

environews-rdc-Actualités, Forêt : Forêt : Kinshasa et Brazzaville s’accordent pour promouvoir les tourbières de la cuvette centrale

Le Ministre  de l’Environnement et développement  durable  de la RDC, Amy Ambatobe,  et son homologue  de la République du Congo,  Arlette Soudan  Nonault ont échangé  ce samedi  à  Kinshasa, sur la nécessité  de mettre en place une coordination pour la protection et la valorisation  des tourbières, récemment  découvertes par les scientifiques en RDC et au Congo Brazzaville.

En savoir plus...

FERN-Projet CoNGOs: discussion d'un nouveau paradigme pour la foresterie communautaire (Douala)

Les partenaires du projet CoNGOs discutent d'un nouveau paradigme pour la foresterie communautaire lors de la réunion des partis du PFBC à Douala.

En savoir plus...

[BFT-Special Newsletter] Bois et Forêts des Tropiques-Les concessions d’exploitation forestière menacent-elles les tourbières en République démocratique du Congo ?

Dans une lettre cosignée par 30 chercheurs et publiquement adressée au ministère norvégien du Climat et de l’Environnement, le Pr Simon Lewis (University of Leeds) et ses collègues dénoncent l’impact potentiellement négatif de l’exploitation forestière sur les vastes marécages de la cuvette congolaise, abritant en partie des tourbières.

En savoir plus...

COMIFAC : Les grandes conclusions de la vingt-sixième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC)

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec le soutien financier de la GIZ, à travers le projet d’appui à la COMIFAC, a organisé du 15 au 18 Janvier 2018, à Douala (Cameroun), la vingt-sixième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC). Bien vouloir télécharger -  Le Communiqué final de la vingt-sixième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC)…

En savoir plus...

GREENBIZ : 5 façons de débloquer la finance de restauration

Les arbres sont évidemment bons pour la planète. Ce qui n’est pas clair pour la plupart des gens - gouvernements, ONG, investisseurs, public - ce sont leurs avantages socioéconomiques. Les arbres sont importants pour notre économie, notre santé et notre bien-être.

En savoir plus...

WRI : Racines de la prospérité : Économie et finance de la restauration des terres

Ce rapport fournit une analyse complète des avantages et des coûts de la restauration des forêts et des paysages dans les pays du monde, montrant comment des politiques intelligentes et des financements innovants peuvent permettre aux gouvernements d’atteindre leurs objectifs de restauration. Les auteurs constatent que la finance, à la fois publique et privée, relative à la restauration est inadéquate pour sept raisons, et propose des solutions à ces barrières financières.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018