GIZ-COMIFAC : ce n’est qu’un aurevoir !

 

 

« Une nouvelle aventure professionnelle t'attend loin de nous. Même si nous ne te cachons pas que tu vas beaucoup nous manquer, nous souhaitons que ce nouveau poste t'apporte tout ce que tu en attends : du succès, de l'épanouissement, et surtout, des collègues sympas ! ». Témoignage à l’unisson des collègues du Programme Régional GIZ d’appui à la COMIFAC. Après 10 années passées au Sein du Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, aux postes successifs d’Assistante technique, Conseillère technique puis Chef de Projet, Mme Danièle FOUTH quitte le Cameroun pour la RDC où elle va désormais occuper un poste international à la GIZ en appui à l’ICCN.

 

 

Danièle Fouth est une des mémoires institutionnelles dans le processus d’appui à la COMIFAC. Dire aurevoir dans ce cas n’est pas facile. Pour rendre hommage à ses multiples services, à ses appuis-conseils tant sur le plan technique que stratégique une céremonie d’aurevoir a eu lieu le jeudi 20 mars 2017 au bureau du Programme GIZ d’appui à la COMIFAC sis à Yaoundé. Cette cérémonie ouverte par le Directeur Administratif et Financier du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC représentant le Secrétaire Exécutif empêché a connu la présence de nombreux partenaires de la famille COMIFAC entre autres le Facilitateur délégué du PFBC, les représentants de de l’OFAC, du PREREDD, de l’UICN, de JICA, du WWF, du REFADD, du RIFFEAC, le bureau régional de la GIZ, des autres projets et Programmes de la GIZ (ProPFE, PADDL, PRADEC…).

 

 

Riche en couleurs, cette cérémonie a connu deux grands temps forts : les témoignages et la remise des cadeaux.

Il est ressorti des différents témoignages faits par les uns et les autres la confirmation que Mme Fouth est l’une des mémoires institutionnelles de la COMIFAC. Elle incarne une volonté exceptionnelle d’apprendre et son progrès dans les échelons de la GIZ est un exemple pour toute l’organisation. Elle est vue et connue comme une personne qui incarne la combativité voire de la pugnacité, une personne décisive qui se fixe les objectifs et ne s’arrête que lorsqu’ils sont atteints. C’est un modèle d’abnégation au travail. En sa qualité de chef de Projet régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, Danièle s’est toujours investie à fond pour que les différents chantiers de la COMIFAC soient réalisés. Toute la grande famille COMIFAC a exprimé à l’unisson leur reconnaissance pour sa contribution à la vie de cette institution. Elle quitte certes le Cameroun, mais continuera à œuvrer pour la COMIFAC quoiqu’à distance.

 

 

Par ailleurs, Mme Danièle Fouth a saisi cette occasion pour exprimer sa reconnaissance envers toute cette grande famille. D’après elle, si elle est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, c’est grâce aux efforts de tous.

 

 

La phase de remise des cadeaux a été précédée par un chant « Danièle Fouth restera toujours dans nos cœurs » exécuté par  le personnel du Programme d’Appui à la COMIFAC composé en l’honneur de leur collègue. Un album photo réalisé avec les témoignages de tous ses collègues du Programme et des partenaires lui a été remis en guise de souvenir car, les paroles s’envolent mais les écrits restent.

 

 

A l’issue de la cérémonie, tous les collaborateurs du Programme GIZ d’appui à la COMIFAC ainsi que les partenaires présents se sont joints au Coordonnateur du Programme pour souhaiter à Danièle pleins succès dans ses nouvelles fonctions !

 

En savoir plus:

Bernadette Chantal, Edoa Epse WANDJA

Programme Gestion Durable des Forêts dans le Bassin du Congo

Projet GIZ d’appui à la COMIFAC

Experte Technique Communication

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

UE - Afrique centrale: Un appui de l'UE pour préserver la biodiversité et renforcer la gestion des écosystèmes forestiers

Le volet Cameroun du "Programme d’Appui à la Préservation de la biodiversité et aux Ecosystèmes Fragiles (ECOFAC)" a été officiellement lancé le 25 octobre 2017 à Douala en marge de la 17ième Réunion des Parties du PFBC. En plus de 25 ans, à travers les programmes ECOFAC, l’Union européenne appuie les efforts de l'Afrique centrale en matière de préservation de leur biodiversité exceptionnelle et de gestion de leurs écosystèmes forestiers. Ainsi, depuis 1992, l’UE a investi plus de 90 milliards de Francs CFA (138 millions d'euro) dans la région à travers les 5 premières phases de ce programme phare.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel Octobre 2017

Le mois dernier, une centaine de pêcheurs sur la rivière Sangha ont reçu une formation par les équipes du Parc sur la construction et l’utilisation des fours Chorkor, faisant ainsi la promotion d'une technique de fumage du poisson optimisant sa conservation et contribuant à la réduction du prélèvement sur les ressources halieutiques. En savoir plus...

En savoir plus...

FSC : Retour sur l'Assemblée Générale du FSC 2017

Faire le lien entre FSC et les Objectifs de Développement Durable. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) offrent aux entreprises une excellente occasion de s'engager à imprimer un changement positif pour les hommes et la planète, de façon claire et structurée. Mais en quoi ces objectifs concernent-ils les entreprises ? Et pourquoi FSC devrait-il jouer un rôle dans l'atteinte de ces objectifs ?...

En savoir plus...

EU : Bassin du Congo : Vers une mutualisation des efforts de lutte contre le commerce illicite du bois l’exploitation illégale des forêts

La ville de Yaoundé a abrité, mi-novembre 2017, une conférence régionale sur l’exploitation illégale du bois. L'événement était soutenu par l’Union européenne, dans le cadre du projet "Voix des Citoyens pour le Changement : Observation Forestière dans le Bassin du Congo", une initiative d’observation indépendante de l'exploitation forestière. Pour la 1ere fois, les autorités chargées de l’application de la loi et des acteurs non étatiques se sont ainsi retrouvés, dans le but de créer une synergie d'action contre l'illégalité qui plombe le développement de ce secteur.

En savoir plus...

Lancement du programme ECOFAC6 (Volet Cameroun) et du projet RIOFAC

Ce 25 octobre s’est tenu marge de la 17ème réunion du Partenariat des Forêts du bassin du Congo à Douala, la réunion de lancement de Volet Cameroun du Programme ECOFAC 6. Ce volet, d’un montant 10 milliards de CFA (12.5 millions d’euros) sur les 40 milliards apportés à l’Afrique Centrale, est destiné au renforcement de la protection des écosystèmes forestiers notamment par l’appui aux parcs du Dja et du Faro, et à l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale ». Pour en savoir plus sur le projet d’appui à l’OFAC.

En savoir plus...

cop23.unfccc : La conférence climat de Bonn, tremplin pour de plus hautes ambitions

Dynamique de nouveaux engagements financiers sur l'assurance et les forêts pour intensifier l’action des gouvernements, villes et entreprises...ONU Changements Climatiques Infos, 18 nov. 2017 - Les pays se sont mis d'accord aujourd'hui pour mettre en œuvre les prochaines étapes en vue d’une plus grande ambition en matière d'action climatique avant 2020, à l'issue de la conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui s'est tenue dans la ville allemande de Bonn.

En savoir plus...

La FAO a mis en avant les avancées de la foresterie participative en Afrique centrale réalisées par trois projets financés par le Fonds pour l’Environnement Mondial et les défis qui restent à relever.

En droite ligne avec les engagements internationaux et politiques des Etats d’Afrique centrale en matière de conservation de la biodiversité et de sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations qui dépendent des produits forestiers pour leurs moyens d’existence, quelques pays d’Afrique centrale se sont engagés dans des tests pilotes pour démontrer que la gestion participative peut être une option viable pour conserver la fonction, l’intégrité et la biodiversité des écosystèmes forestiers dans le bassin du Congo.

En savoir plus...

CV4C Newsletter : Surveillance des forêts dans le Bassin du Congo

« Bienvenue au premier numéro de la Newsletter trimestrielle CV4C. Nous avons été très occupés avec la mise au point ce projet et les évaluations des besoins en capacités, ainsi que dans les activités liées à la phase initiale de la formation, le renforcement des capacités et la surveillance des forêts. Cette correspondance vous propose un aperçu des étapes franchies dans le cadre de cet important projet. Veuillez partager ce message avec vos collègues et contacts. »

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030