GIZ-COMIFAC : ce n’est qu’un aurevoir !

 

 

« Une nouvelle aventure professionnelle t'attend loin de nous. Même si nous ne te cachons pas que tu vas beaucoup nous manquer, nous souhaitons que ce nouveau poste t'apporte tout ce que tu en attends : du succès, de l'épanouissement, et surtout, des collègues sympas ! ». Témoignage à l’unisson des collègues du Programme Régional GIZ d’appui à la COMIFAC. Après 10 années passées au Sein du Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, aux postes successifs d’Assistante technique, Conseillère technique puis Chef de Projet, Mme Danièle FOUTH quitte le Cameroun pour la RDC où elle va désormais occuper un poste international à la GIZ en appui à l’ICCN.

 

 

Danièle Fouth est une des mémoires institutionnelles dans le processus d’appui à la COMIFAC. Dire aurevoir dans ce cas n’est pas facile. Pour rendre hommage à ses multiples services, à ses appuis-conseils tant sur le plan technique que stratégique une céremonie d’aurevoir a eu lieu le jeudi 20 mars 2017 au bureau du Programme GIZ d’appui à la COMIFAC sis à Yaoundé. Cette cérémonie ouverte par le Directeur Administratif et Financier du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC représentant le Secrétaire Exécutif empêché a connu la présence de nombreux partenaires de la famille COMIFAC entre autres le Facilitateur délégué du PFBC, les représentants de de l’OFAC, du PREREDD, de l’UICN, de JICA, du WWF, du REFADD, du RIFFEAC, le bureau régional de la GIZ, des autres projets et Programmes de la GIZ (ProPFE, PADDL, PRADEC…).

 

 

Riche en couleurs, cette cérémonie a connu deux grands temps forts : les témoignages et la remise des cadeaux.

Il est ressorti des différents témoignages faits par les uns et les autres la confirmation que Mme Fouth est l’une des mémoires institutionnelles de la COMIFAC. Elle incarne une volonté exceptionnelle d’apprendre et son progrès dans les échelons de la GIZ est un exemple pour toute l’organisation. Elle est vue et connue comme une personne qui incarne la combativité voire de la pugnacité, une personne décisive qui se fixe les objectifs et ne s’arrête que lorsqu’ils sont atteints. C’est un modèle d’abnégation au travail. En sa qualité de chef de Projet régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, Danièle s’est toujours investie à fond pour que les différents chantiers de la COMIFAC soient réalisés. Toute la grande famille COMIFAC a exprimé à l’unisson leur reconnaissance pour sa contribution à la vie de cette institution. Elle quitte certes le Cameroun, mais continuera à œuvrer pour la COMIFAC quoiqu’à distance.

 

 

Par ailleurs, Mme Danièle Fouth a saisi cette occasion pour exprimer sa reconnaissance envers toute cette grande famille. D’après elle, si elle est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, c’est grâce aux efforts de tous.

 

 

La phase de remise des cadeaux a été précédée par un chant « Danièle Fouth restera toujours dans nos cœurs » exécuté par  le personnel du Programme d’Appui à la COMIFAC composé en l’honneur de leur collègue. Un album photo réalisé avec les témoignages de tous ses collègues du Programme et des partenaires lui a été remis en guise de souvenir car, les paroles s’envolent mais les écrits restent.

 

 

A l’issue de la cérémonie, tous les collaborateurs du Programme GIZ d’appui à la COMIFAC ainsi que les partenaires présents se sont joints au Coordonnateur du Programme pour souhaiter à Danièle pleins succès dans ses nouvelles fonctions !

 

En savoir plus:

Bernadette Chantal, Edoa Epse WANDJA

Programme Gestion Durable des Forêts dans le Bassin du Congo

Projet GIZ d’appui à la COMIFAC

Experte Technique Communication

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Déclaration de Haut niveau - Continuité dans l’engagement des Partenaires

Bien vouloir télécharger les discours et allocutions de la cérémonie d’ouverture de 18ème Réunion des Parties du Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 28 novembre 2018 à Bruxelles…

En savoir plus...

Note d’information : Conférence internationale des Ministres en charge de la Défense, de la sécurité et des aires protégées sur la lutte contre le Braconnage et autres activités criminelles transfrontalières - 23 – 25 janvier 2019, N'Djaména, Tchad

Sous le Haut Patronage de Son Excellence Monsieur Idriss Déby ITNO, Président de la République du Tchad...  Co-Présidence /Co-Chair : Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC...La Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) assurée par le Royaume de Belgique, en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Tchad...

En savoir plus...

BRIEFING NEWS Observation indépendante : Les résultats de trois années de mise en œuvre du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) au Cameroun.

En trois ans de mise en oeuvre du Système normalisé d’Observation indépendante externe (SNOIE), plus de 50% des rapports de dénonciations produits via cette approche normalisée de l’observation indépendante (OI) au Cameroun, ont entraîné des réactions du ministère en charge de la gestion des forêts et de la faune. En effet, sur les 30 rapports d’OI transmis au MINFOF, les faits d’exploitation forestière présumée illégale ont été avérés sur 18 d’entre eux. Ces cas avérés ont suscité des missions de contrôle de la brigade nationale et régionale de contrôle forestier, des saisis, l’ouverture des contentieux à l’encontre des entreprises incriminées dans les rapports et des suspensions de titres.

En savoir plus...

Afrique centrale : Ndjamena accueille la 47e réunion du Comité sur les questions de sécurité du 3 au 7 décembre

Libreville (Gabon), 30 novembre 2018 – La 47e réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) aura lieu du 3 au 7 décembre 2018 à Ndjamena, la capitale du Tchad. Comme lors des précédentes sessions, elle permettra de faire le point de la situation géopolitique et sécuritaire dans les onze pays membres, notamment l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine (RCA), le Congo, la République démocratique du Congo (RDC), le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et Principe, et le Tchad.

En savoir plus...

RFUK- Aires protégées et droits communautaires : utiliser les cartes participatives pour soutenir la conservation durable dans le bassin du Congo

Les meilleurs projets de conservation commencent avec les Hommes. Cependant, des aires protégées continuent à être établies et gérées dans le Bassin du Congo avec peu de considération envers les droits fonciers et les droits aux ressources des communautés locales, ce qui favorise les conflits et les violations des droits de l’homme.

En savoir plus...

Environews-Bruxelles : Début de la 18ème réunion des parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo

C’est le Musée Royal de l’Afrique Centrale (Tervurin) qui accueille la première journée de la 18ème réunion des parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Les travaux lancés ce mardi doivent déboucher sur de nouveaux engagements afin de préserver ces forêts partagées par une dizaine des pays d’Afrique centrale, et considérés comme un patrimoine de l’humanité.

En savoir plus...

RDP18-Rapport-Stream 1. Gouvernance forestière et aménagement du territoire

Notre stream porte sur les questions toujours d’actualité de la gouvernance forestière et de l’aménagement du territoire. Plus que jamais, ces deux thématiques sont des thématiques clés pour les perspectives d’avenir des forêts du Bassin du Congo. Cependant, la nature vaste des questions de comment aménager l’espace forestier et comment le pouvoir s’exerce dans ces zones nous exigent de prioriser, au sein du stream, nos discussions et interventions.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018

CAWHFI NEWS N° 002
FGF Brazzaville 2018