Dronebelow : Avec Drones, BioCarbon Engineering montre que l’argent peut réellement pousser sur les arbres

 

 

 Le changement climatique est un problème tentaculaire et complexe. Cependant, nous connaissons tous un moyen très simple d’avoir un impact positif sur le changement climatique : planter plus d'arbres. Les arbres épurent l’air, réduisent l'érosion, améliorent la qualité de l'eau, fournissent des logements aux animaux et aux insectes et améliorent nos vies de bien d'autres façons.

 

 

Dans un nouveau rapport du World Resources Institute (WRI) et de The Nature Conservancy (TNC), il semble que de nombreuses entreprises à travers le monde gagnent de l'argent en plantant des arbres. Le nouveau rapport, « The Business of Planting Trees: A Growing Investment Opportunity » (La plantation d’arbres : Une opportunité d’investissement croissante), montre que la restauration des terres dégradées et déboisées ne fait pas que du bien à l’environnement, mais constitue également une opportunité lucrative pour les investisseurs et les entrepreneurs. « Les perspectives de croissance à long terme sont positives car la technologie réduit les coûts de plantation d’arbres, les consommateurs récompensent les entreprises qui restaurent les forêts, les gouvernements s’engagent à réhabiliter leurs terres et l’innovation se poursuit », a déclaré Sofia Faruqi, directrice de WRI et co-auteure du rapport. « La confluence de ces facteurs indique qu’il est temps d’investir dans la restauration. » Le rapport identifie quatre thèmes émergents dans l’économie de la restauration : la technologie, les produits de consommation, la gestion de projets et la foresterie commerciale.

 

 

Comme les pays encouragent la régénération des forêts, les start-ups rêvent de nouvelles façons plus rapides de planter des arbres. Pour certains innovateurs, comme Lauren Fletcher, vétéran de la NASA, cela signifie utiliser des drones. Pour s'attaquer au problème de la déforestation, il a créé la société BioCarbon Engineering. En collaboration avec ses collègues, il a mis au point un véhicule aérien sans pilote de 30 livres baptisé « Robin ». Il peut survoler les paysages les plus accidentés de la terre et planter des arbres dans des endroits précis au rythme de 120 par minute. La première étape consistait à trouver la bonne espèce d'arbre. La deuxième étape consistait à construire des robots de plantation d'arbres.

 

 

BioCarbon Engineering dispose maintenant d'une flotte de drones dont le but est de planter 500 milliards d'arbres d'ici 2050. Volant à environ 3à mètres du sol, les drones tirent doucement des gousses dans la terre à raison de deux par seconde. Un drone à voilure fixe cartographie la zone à planter, en optimisant le plan de plantation pour éviter les obstructions. Un drone transportant 300 gousses peut couvrir 1 hectare en 18 minutes. C’est un système qui suscite de l’espoir pour le sort climatique de notre planète.

 

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Proposition de plan d’action pour l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+

Dans l’optique de contribuer à l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+, un plan d’action triennal (2018-2020) a été proposé par les acteurs du secteur forêt et environnement, réunis à un atelier pour l'évaluation de la transparence dans les deux processus (APV et REDD+).

En savoir plus...

Conférence Internationale « La recherche pour la conservation de la Biodiversité et des Services Ecosystémiques (CIBES 18)

Aux lendemains de la publication des résultats de la première évaluation Afrique de l’IPBES, s’est tenue à Kinshasa du 24 au 26 juillet 2018, une conférence internationale sur le thème : « la recherche pour la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques. Etat des lieux, enjeux et solutions pour la RDC », CIBES 18 en sigle. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

COMMUNIQUE FINAL : Atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun

Du 03 au 04 juillet 2018, s'est tenu dans la salle de conférence Chalet Bantu de l’hôtel Le Paradis à Kribi, un atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun.

En savoir plus...

Rapport annuel 2017 de la Fondation pour le Trinational de la Sangha-FTNS

Du 1er janvier au 31 décembre 2017, le bilan risque d’être long à dresser, tellement les actions menées sont nombreuses et variées ! Que retenir donc parmi la multitude de projets mis en œuvre dans le complexe transfrontalier du TNS ?

En savoir plus...

Radiookapi-Haut-Uele : la délégation chargée d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens à Dungu

La délégation déployée lundi 23 juillet dans le territoire de Dungu pour le lancement de l’opération d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens et éprouve d’énormes difficultés pour remplir sa mission.

En savoir plus...

Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux, Belgique devient le 108e membre du PFBC

C’est avec beaucoup de plaisir que la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC et l'ensemble des partenaires du PFBC accueillent chaleureusement l’adhésion de Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux qui s’engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC.

En savoir plus...

REDD+ au Cameroun : 850 millions de Fcfa pour cinq projets développés au sein des Communes/Groupements de communes par Le PNDP

Dans le cadre de l’implémentation du processus REDD+ et de la lutte contre les changements climatiques au Cameroun, le Programme National de Développement Participatif (PNDP) participe comme acteur majeur, au niveau national avec la mise en œuvre des projets pilotes REDD+ et accompagne le gouvernement à travers le Secrétariat Technique REDD+ à la réalisation des études et réflexions, à l’élaboration des outils et documents de stratégie pour l’implémentation du processus REDD+ au Cameroun.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier national de lancement de la Composante CAMEROUN du projet régional CBSP-Partenariats pour la conservation de la biodiversité : financement durable des systèmes d’aires protégées dans le Bassin du Congo-PIMS 3447

L’atelier national de lancement de la composante Cameroun du Projet Régional s’est tenu le 5 juillet 2018 à l’Hôtel Djeuga Palace à Yaoundé. Au terme des présentations et des échanges, les participants ont formulé les recommandations suivantes :A l’endroit du PNUD: Prendre le « lead » en vue de coordonner le plaidoyer en vue de la signature et la mise en place de l’agence de gestion des aires protégées...A l’endroit du MINFOF: Relancer le projet de création de l’agence de gestion des aires protégées...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018