FAO-CIFOR-Demandes nationales de sciages : Obstacle ou opportunité pour promouvoir l’utilisation des ressources forestières d’origine légale au Cameroun ?

 

 

Bien vouloir télécharger le document: 2016-314 FAO-CIFOR Rapport_Demandes nationales de sciages.pdf (1.5 Mo)

 

 

En signant un Accord de Partenariat Volontaire du plan d’action FLEGT, le Cameroun s’est engagé à alimenter son marché intérieur du bois avec des sciages produits de manière conforme à la réglementation. Ce rapport passe en revue les différents types de demande et d’offre de sciages sur le marché intérieur camerounais (à Yaoundé et Douala) pour identifier les possibilités de promouvoir une consommation de sciages et de meubles d’origine légale à long terme. Les demandes privées et publiques du marché national visent principalement trois usages du bois : un matériau de construction pour le secteur du bâtiment et des travaux publics, les huisseries, et l’ameublement. Ces demandes s’expriment à quatre niveaux de commercialisation: (1) les marchés urbains, où 830 000 m3 de sciages sont vendus par an ; (2) les ateliers de menuiserie, qui produisent un minimum de 130 000 meubles par an, pour un volume total de 22 000 m3 de sciage après quatrième transformation, et pour un chiffre d’affaires dépassant 8 milliards de FCFA ; (3) les boutiques de vente de meubles, qui ont vendu au moins 22 282 meubles en 2015, correspondant à un volume scié de 5 788 m3 et un chiffre d’affaires de 3,33 milliards de FCFA ; (4) les marchés publics, dont la demande de sciages avoisine 13 000 m3 par an, faisant de l’État le principal acheteur de sciages et de meubles sur le marché intérieur.

 

 

Pour répondre à ces différentes demandes, il existe quatre offres de sciages et de meubles d’origine supposée légale: (1) les Forêts Communautaires, dont la production légale totale n’a jamais atteint 10 000 m3 de sciages par an depuis leur création ; (2) les Permis d’Exploitation du Bois d’oeuvre, qui ont été relancés en 2012 mais avec un succès mitigé puisqu’ils ne permettraient qu’un volume maximal de 8 000 m3 de sciages; (3) les industries, qui alimentent le marché domestique avec 145 000 m3 de sciages – principalement sous la forme de rebut de scierie - mais sans que ces volumes fassent l’objet d’un suivi des entreprises ; (4) les importations de meuble en bois, qui ont doublé depuis 2007 et ont atteint un chiffre d’affaires de 5,3 milliards de FCFA en 2015, pour environ 10 000 m3.

 

 

En confrontant ces demandes et ces offres de sciages, on réalise qu’il existe aujourd’hui deux obstacles majeurs à l’apparition d’un marché domestique du sciage légal au Cameroun. D’une part, l’acceptation par les acheteurs d’une augmentation des prix des sciages liée à leur légalisation ne sera pas suffisante pour couvrir les coûts de revient actuels des sciages d’origine légale. D’autre part, la production maximale de sciages artisanaux d’origine légale ne permet de répondre qu’à une faible partie des besoins des consommateurs. La légalisation du marché intérieur du bois au Cameroun se heurte donc à une double contrainte de prix et de volume.

 

Pour faire face à ces difficultés, diminuer le coût de production des sciages légaux à destination du marché domestique est l’approche la plus souvent citée et, dans une certaine mesure, expérimentée. Une approche complémentaire peut être promue, celle de soutenir les demandes privées et publiques de sciages d’origine légale.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le PREFOCAD est une initiative résolument participative

Le Projet de Préservation des Ecosystèmes Forestiers gérés par Les Communautés villageoises et les peuples Autochtones de la commune de Dimako en abrégé PREFOCAD est une initiative d’Alternatives Durables pour le Développement (ADD). Elle s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet lancé par le GEF/SGP en octobre 2012. Approuvé par Le Comité National de Pilotage, ce dernier prend corps avec la signature le 10 juillet 2013 du Mémorandum d’Accord entre le GEF/SGP et ADD, pour l’octroi d’un subside de 14.304 500 F CFA pour sa mise en œuvre sur la période de Juillet 2013  au 31 Décembre 2014.

En savoir plus...

Vers un modèle original de concessions communautaires en RDC. C. Vermeulen et A. Karsenty

Cet article vise à analyser ce cadre réglementaire au regard de la gestion participative des forêts. La reconnaissance explicite de la dualité entre une réalité coutumière de fait – la forêt des communautés locales – et une entité légale nouvelle – la concession communautaire – constitue une innovation.

En savoir plus...

Déclaration : Hommages aux illustres Héros environnementales morts armes à la main pour la cause du lac Edourd et la protection des écosystèmes du Parc national des Virunga

Communique des ONGs De La Société Civile Environnementale Du Nord Kivu. Nous, Organisation de la société civile environnementale du Nord Kivu, avons appris avec tristesse la disparation tragique des héros du Patrimoine Mondiale de l’humanité à la suite du naufrage sur le Lac Edouard survenu en date du 16 Février 2017 entre KISAKA et MURAMBA de vaillants Militants Défenseurs Environnementaux (3 Eco-gardes et 1 observateur/TGAL /site ENANGA) , mort les uns au combat pour sauver le PNVi les autres pour protéger les premiers en risque dans le travail de défense de l’Environnement.

En savoir plus...

Projet Voix citoyennes de l'UE pour le changement

Ce projet de quatre ans vise à renforcer la contribution des acteurs non étatiques, tels que la société civile, les peuples autochtones et les organisations communautaires, à l'amélioration de la gouvernance forestière, la gestion durable des forêts et de la contribution des forêts au développement dans cinq pays du Bassin du Congo.

En savoir plus...

UE Forest Watch Novembre 2017

A lire : L'heure de décision : La société civile souligne les avancées réalisées par le VPA Cameroun, et son potentiel ... Le changement climatique lié aux produits d'origine animale : L'Allemagne propose des actions, l'UE détourne ses propres objectifs ... Les plantations d'huile de palme au Cameroun « accaparent les terres agricoles et les cimetières des familles », les participants à l'Assemblée parlementaire de l'UE entendent ... Nouvelles en bref.

En savoir plus...

IIDD : Événement spécial : Contribution de la biodiversité à l'alimentation et l'agriculture et à la résilience et 16ième session de la Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture de la FAO (CGRFA 16)

La plénière de clôture de la CRGAA 16 s'est réunie vendredi après-midi où les délégués ont adopté le rapport de la réunion et ont réfléchi aux délibérations de la réunion, y compris sur ses décisions. Les délégués ont apporté de nombreux amendements pour s'assurer que le rapport reflète de manière adéquate les résultats des travaux tenues au cours de la semaine, notamment sur les séquences numériques relatives aux ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture, les ressources zoogénétiques et le PTPA.

En savoir plus...

Transparency International : récentes actualités

Corruption, forêts et ce que l'UE peut faire ... Récap : TI @ COP22 : Une sélection de réactions et de ressources de la participation de TI à la COP22 .... Rencontre mondiale d'Action en faveur du climat... Partenariat gouvernemental ouvert ... Conférence internationale contre la corruption ...

En savoir plus...

IIDD : Groupe de travail et session spéciale du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF)

Vendredi 20 janvier 2017, le Forum des Nations Unies sur les Forêts a clôturé les discussions du Groupe de travail au siège de l'ONU à New York et a adopté, lors d'une session spéciale, le premier plan stratégique des Nations Unies pour les forêts.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

L'AIF et l'Agenda 2030