La FAO a mis en avant les avancées de la foresterie participative en Afrique centrale réalisées par trois projets financés par le Fonds pour l’Environnement Mondial et les défis qui restent à relever.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

En droite ligne avec les engagements internationaux et politiques des Etats d’Afrique centrale en matière de conservation de la biodiversité et de sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations qui dépendent des produits forestiers pour leurs moyens d’existence, quelques pays d’Afrique centrale se sont engagés dans des tests pilotes pour démontrer que la gestion participative peut être une option viable pour conserver la fonction, l’intégrité et la biodiversité des écosystèmes forestiers dans le bassin du Congo. Ces tests pilotes ont été réalisés en partie dans le cadre des projets suivants cofinancés par le FEM et mis en œuvre avec l’appui technique de la FAO :

-          Gestion durable de la faune et de la filière de la viande de brousse en Afrique centrale

-          Gestion intégrée des écosystèmes de mangroves en République du Cameroun

-          Gestion intégrée des écosystèmes de mangroves en République du Congo.

 

 

Durant le side-event organisé, plus de 80 personnes ont ainsi pu être informées et échanger sur les principaux résultats et leçons apprises de ces projets.

 

 

Jean-Marc Sinassamy du Secrétariat FEM invité à ouvrir l’évènement, a souligné « l’importance de ce type de démarche permettant de prendre du recul sur une même approche testée au travers de plusieurs projets et de partager ces analyses pour faire avancer les réflexions sur les meilleurs manières d’inclure les communautés dans les efforts de conservation au bénéfice de la biodiversité et de leur bien-être. »

 

 

Les présentations données sont disponibles ici au téléchargement :

La gestion de la faune dans les zones de superposition de droits et d’usages : vers un schéma de gouvernance à multiple régimes (S. Ratiarison, FAO)

Un modèle de forêt communautaire au Cameroun tenant compte des spécificités des écosystèmes de mangroves : Forêt communautaire de mangroves de Manoka (Dr Wassouni, MINEPDED – représenté par JH Moudingo Ekindi, FAO)

Renforcer les moyens d’existence des communautés locales : Retour sur une expérience ayant reçu le Prix Equateur 2014 (J. Kemajou Syapze, OPED)

Engager les communautés locales dans la gestion de la biodiversité : pour une approche graduelle de dévolution des droits et des responsabilités (JC Nguinguiri, FAO)

 

 

Des documents de capitalisation du projet « Gestion durable de la faune et de la filière de la viande de brousse en Afrique centrale » ont été distribués aux participants. Ceux-ci sont également disponibles au téléchargement :

Communautés locales et utilisation durable de la faune en Afrique centrale

 

Guide 1: Diagnostic approfondi pour la mise en œuvre de la gestion communautaire  de la chasse villageoise: Guide pratique et exemples d'application en Afrique centrale

 

Guide 2 : Développement participatif d’un plan  de gestion durable de la chasse villageoise: Guide pratique et exemples d’application en Afrique centrale

 

Valéry Tchuante, représentant la COMIFAC, a clôturé l’évènement en réitérant « l’engagement de la COMIFAC à continuer d’appuyer ses Etats membres pour surmonter les nombreux défis qui restent à relever pour faire de la foresterie participative une approche qui profite effectivement aussi bien aux forêts qu’aux hommes ». Il a lancé à cet effet « un appel aux partenaires techniques et financiers pour qu’ils continuent à soutenir ces approches complexes qui nécessitent des appuis dans la durée pour impulser les changements de comportement profonds qu’elles sous-tendent».

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020