FEM : Les nations se mobilisent pour protéger l’environnement mondial

 

 

25 avril 2018 Les pays s’engagent à verser 4,1 milliards de dollars USD au Fonds pour l'environnement mondial. Près de 30 pays ont conjointement promis 4,1 milliards de dollars USD au Fonds pour l'environnement mondial (FEM) afin de mieux protéger l'avenir de la planète et le bien-être humain. Avec la détérioration de la santé de l’environnement mondial, le FEM a reçu un soutien important pour son nouveau cycle d’investissement de quatre ans (connu sous le nom de FEM-7) pour contribuer à protéger les forêts, les terres, l’eau, le climat et les océans, construire des villes vertes, protéger la faune menacée, et s'attaquer aux nouvelles menaces environnementales comme la pollution plastique marine.

 

 

« Nous sommes satisfaits du résultat des négociations. Il est entièrement conforme aux priorités du gouvernement », a déclaré Isabella Lovin, vice-première ministre et ministre du climat de la Suède, qui a accueilli la réunion des donateurs ici aujourd'hui.  « De même, les méthodes de travail du Fonds ont été renforcées, accordant une plus grande priorité plus stratégique au  climat et des ressources accrues, y compris à la biodiversité, aux produits chimiques et aux déchets.

 

 

« une nette majorité de bailleurs de fonds ont revu à la hausse leur soutien au Fonds, ce qui traduit l’urgence de l’action mondial pour l’environnement, ainsi que la confiance dont bénéficie le FEM pour résoudre le problème et obtenir des résultats meilleurs, » a déclaré Naoko Ishii, Directrice générale et Présidente du FEM Nous devons développer les partenariats qui permettront de transformer les systèmes alimentaires, urbains et énergétiques de façon intégrée. FEM-7 est taillé à cette mesure, a-t-elle ajouté.

 

 

Déterminé à axer particulièrement son action sur les causes de la dégradation de l’environnement, l’égalité des sexes et une collaboration plus étroite avec le secteur privé, le FEM est maintenant outillé pour obtenir de bien meilleurs résultats et optimiser ses ressources : La nouvelle stratégie double la cible concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport au cycle de refinancement précédent, et elle relève de près de 50 % les cibles liées à la protection de la biodiversité et des écosystèmes précieux.

 

 

« Au cours des 25 dernières années, le FEM a été un mécanisme essentiel à la résolution des problèmes environnementaux sur le plan multilatéral et son action a eu un grand impact », souligne Axel van Trotsenburg, vice-président de la Banque mondiale pour le Financement du développement et coprésident de la réunion de reconstitution des ressources du FEM.  « Aujourd’hui, la communauté internationale a une fois de plus accordé un vote au FEM en approuvant une enveloppe financière de 4,1 milliards de dollars pour les quatre prochaines années.  Grâce à ce mandat renouvelé, le Fonds sera en mesure de continuer à jouer son important rôle d’investisseur à impact dans les programmes environnementaux du monde entier. »

 

 

Les nouvelles ressources financières aideront les pays à s’acquitter des obligations qui leur incombent en vertu de divers accords multilatéraux sur l’environnement, notamment la Convention de Minamata sur le mercure adoptée récemment, les trois Conventions de Rio sur la biodiversité, le climat et la dégradation des sols, et la Convention de Stockholm. En outre, une grande place est faite aux financements en faveur des pays les moins avancés et des petits États insulaires en développement.

 

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019