Accréditation Services International (ASI) en œuvre dans le Bassin du Congo : Une Réunion sur l’ASI du Forest Stewardship Council (FSC) mobilisée à Douala

 

Le compte-rendu de la réunion ainsi que les présentations des intervenants sont disponibles sur le site web du PFBC 


docs/news/Jan-Mars 2012/FSC-Reunion-Douala.jpgDouala (Cameroun), 3 mars 2012- S’est tenue une réunion de FSC Afrique  dans le but de présenter l’Accréditation Services International (ASI) et son travail d’audit actuel auprès des entreprises forestières du bassin du Congo. Elle était organisée par FSC-Bureau Régional pour l’Afrique et ASI avec les contributions financières de WWF Espagne, ASI et FSC-Bureau Régional pour l’Afrique.



La réunion  était ouverte à tous les parties prenantes et partenaires intéressés (partenaires financiers, institutions gouvernementales, secteur privé, société civile, institutions de recherche, Institutions de formations, étudiants, médias, etc) qui se trouvaient à Douala après les réunions organisées par la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Les organismes internationaux, les ONG et les sociétés forestières ont honorés de leur présence les débats.



Y ont également pris part les représentants des medias en charge des questions environnementales venus des secteurs public et privé. La rencontre a connu une participation de 31 personnes qui ont eu l’occasion d’échanger sur les questions de gestion et de certification des forêts dans le monde en général et dans le Bassin du Congo en particulier.

Spécifiquement, cette réunion a permis aux participants d’avoir des informations claires sur :

 

1. Le fonctionnement du processus de certification FSC par les Bureaux de certification ainsi que le processus de contrôle des Bureaux de certification par ASI ;

 

2. Le rôle des différents organes impliqués dans ces processus notamment le Bureau de certification, ASI, FSC-International Center, les Bureaux de certification et les entreprise concernées;

3. D’autres questions pertinentes relatives à certification FSC en général  et la certification FSC dans le Bassin du
Congo en particulier.



La réunion a été marquée par une session de trois présentations suivies par une session de questions réponses et discussions ainsi que la session de clôture.



Après le rappel des objectifs de la réunion et le souhait de la participation active des participants aux ravaux de la réunion, Elie Hakizumwami, le Directeur Régional de FSC pour l’Afrique a fait une présentation introductive sur l’historique, la mission et les outils qui contribuent à la mise en œuvre de cette mission de FSC notamment, la prise de décision de manière consensuelle et démocratique, le mécanisme du marché, les normes et les politiques de gestion responsable des forêts, etc. Il a ensuite fait le point sur les progrès réalisés dans le cadre de la certification FSC en Afrique avec un accent particulier sur le Bassin du Congo. Il a souligné que le Bassin du Congo couvre 32% des forêts tropicales certifiées FSC au monde, et plus de 70% des forêts certifiées FSC en Afrique. Il a également rappelé les rôles de l’État et du secteur privé dans la certification. Au niveau mondial, 54% des forêts certifiées FSC appartiennent à l’État mais le secteur privé détient plus de 50% des certificats à cause de certaines des forêts étatiques gérées en concession par les privés comme c’est le cas dans les pays du Bassin du Congo. Il a également expliqué le rôle de FSC dans le processus de la certification.



La deuxième présentation a été faite par Jervais NKOULOU, le coordonnateur de l’organisme de certification SmartWood de Rainforest Alliance pour l’Afrique. Son exposé a porté sur le processus de certification forestière du début jusqu’à l’octroi du certificat. Il a fait une rapide présentation de son organisme qui jusqu’à présent a certifié plus de 45 millions d’hectares de forêt dans le monde sous le référentiel FSC faisant de lui le premier bureau de certification FSC dans le monde.

 

La troisième présentation a été faite par Etienne KOUZONG, Gestionnaire du programme accréditation de l’ASI.
Ila fait le point sur la mission principale de cet organisme.
M. Etienne KOUZONG a informé les participants que l’ASI accrédite les Bureaux de certification pour la certification de la gestion forestière et de la chaîne de traçabilité pour FSC. Cet organisme assure également les missions de vérification de la conformité des Bureaux de certification, et examine les litiges liés aux certificats. ASI n’accrédite pas seulement pour la certification des forêts. Il le fait également pour la certification marine (MSC) et la certification aquaculture (ASC) et le RSPO (Huile de Palme).


Bien vouloir télécharger :


♦ Compte-rendu de la réunion

♦ La certification en Afrique: quelques rappels (certification de gestion forestière et de légalité) par Elie Hakizumwami et Jervais Nkoulou du programme Smartwood,

♦ Création d’ASI, fonctionnement actuel, contexte et état d’avancement des audits ASI dans la sous-région par M. Etienne Kuzong, ASI Accreditation Program Manager pour FSC.

 

Pour plus d’information n’hésitez pas à contacter Etienne Kuzong (e.kuzong@accreditation-services.com)  ou Elie Hakizumwami du FSC Afrique (e.hakizumwami@fsc.org)



Le programme FSC-ASI www.accreditation-services.com/programs/fsc

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020