Accréditation Services International (ASI) en œuvre dans le Bassin du Congo : Une Réunion sur l’ASI du Forest Stewardship Council (FSC) mobilisée à Douala

 

Le compte-rendu de la réunion ainsi que les présentations des intervenants sont disponibles sur le site web du PFBC 


docs/news/Jan-Mars 2012/FSC-Reunion-Douala.jpgDouala (Cameroun), 3 mars 2012- S’est tenue une réunion de FSC Afrique  dans le but de présenter l’Accréditation Services International (ASI) et son travail d’audit actuel auprès des entreprises forestières du bassin du Congo. Elle était organisée par FSC-Bureau Régional pour l’Afrique et ASI avec les contributions financières de WWF Espagne, ASI et FSC-Bureau Régional pour l’Afrique.



La réunion  était ouverte à tous les parties prenantes et partenaires intéressés (partenaires financiers, institutions gouvernementales, secteur privé, société civile, institutions de recherche, Institutions de formations, étudiants, médias, etc) qui se trouvaient à Douala après les réunions organisées par la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Les organismes internationaux, les ONG et les sociétés forestières ont honorés de leur présence les débats.



Y ont également pris part les représentants des medias en charge des questions environnementales venus des secteurs public et privé. La rencontre a connu une participation de 31 personnes qui ont eu l’occasion d’échanger sur les questions de gestion et de certification des forêts dans le monde en général et dans le Bassin du Congo en particulier.

Spécifiquement, cette réunion a permis aux participants d’avoir des informations claires sur :

 

1. Le fonctionnement du processus de certification FSC par les Bureaux de certification ainsi que le processus de contrôle des Bureaux de certification par ASI ;

 

2. Le rôle des différents organes impliqués dans ces processus notamment le Bureau de certification, ASI, FSC-International Center, les Bureaux de certification et les entreprise concernées;

3. D’autres questions pertinentes relatives à certification FSC en général  et la certification FSC dans le Bassin du
Congo en particulier.



La réunion a été marquée par une session de trois présentations suivies par une session de questions réponses et discussions ainsi que la session de clôture.



Après le rappel des objectifs de la réunion et le souhait de la participation active des participants aux ravaux de la réunion, Elie Hakizumwami, le Directeur Régional de FSC pour l’Afrique a fait une présentation introductive sur l’historique, la mission et les outils qui contribuent à la mise en œuvre de cette mission de FSC notamment, la prise de décision de manière consensuelle et démocratique, le mécanisme du marché, les normes et les politiques de gestion responsable des forêts, etc. Il a ensuite fait le point sur les progrès réalisés dans le cadre de la certification FSC en Afrique avec un accent particulier sur le Bassin du Congo. Il a souligné que le Bassin du Congo couvre 32% des forêts tropicales certifiées FSC au monde, et plus de 70% des forêts certifiées FSC en Afrique. Il a également rappelé les rôles de l’État et du secteur privé dans la certification. Au niveau mondial, 54% des forêts certifiées FSC appartiennent à l’État mais le secteur privé détient plus de 50% des certificats à cause de certaines des forêts étatiques gérées en concession par les privés comme c’est le cas dans les pays du Bassin du Congo. Il a également expliqué le rôle de FSC dans le processus de la certification.



La deuxième présentation a été faite par Jervais NKOULOU, le coordonnateur de l’organisme de certification SmartWood de Rainforest Alliance pour l’Afrique. Son exposé a porté sur le processus de certification forestière du début jusqu’à l’octroi du certificat. Il a fait une rapide présentation de son organisme qui jusqu’à présent a certifié plus de 45 millions d’hectares de forêt dans le monde sous le référentiel FSC faisant de lui le premier bureau de certification FSC dans le monde.

 

La troisième présentation a été faite par Etienne KOUZONG, Gestionnaire du programme accréditation de l’ASI.
Ila fait le point sur la mission principale de cet organisme.
M. Etienne KOUZONG a informé les participants que l’ASI accrédite les Bureaux de certification pour la certification de la gestion forestière et de la chaîne de traçabilité pour FSC. Cet organisme assure également les missions de vérification de la conformité des Bureaux de certification, et examine les litiges liés aux certificats. ASI n’accrédite pas seulement pour la certification des forêts. Il le fait également pour la certification marine (MSC) et la certification aquaculture (ASC) et le RSPO (Huile de Palme).


Bien vouloir télécharger :


♦ Compte-rendu de la réunion

♦ La certification en Afrique: quelques rappels (certification de gestion forestière et de légalité) par Elie Hakizumwami et Jervais Nkoulou du programme Smartwood,

♦ Création d’ASI, fonctionnement actuel, contexte et état d’avancement des audits ASI dans la sous-région par M. Etienne Kuzong, ASI Accreditation Program Manager pour FSC.

 

Pour plus d’information n’hésitez pas à contacter Etienne Kuzong (e.kuzong@accreditation-services.com)  ou Elie Hakizumwami du FSC Afrique (e.hakizumwami@fsc.org)



Le programme FSC-ASI www.accreditation-services.com/programs/fsc

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SEP2D : Lancement de la seconde revue de l'évaluation mondiale de l'IPBES par les gouvernements et les experts

L’IPBES (Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques) lance une revue externe de l’évaluation mondiale de la biodiversité jusqu’au 29 juin 2018 (documents disponibles depuis le 14 mai). Le souhait de l’IPBES est que cette démarche concerne le plus large panel de réviseurs : « experts intéressés et qualifiés, y compris scientifiques, décideurs, praticiens et autres détenteurs de connaissances ».

En savoir plus...

FNUF : Le Forum sur les forêts achève ses travaux en adoptant une stratégie de communication sur la mise en œuvre du Plan stratégique de l’ONU sur les forêts

Pendant une semaine, le Forum a examiné, à titre prioritaire, la mise en œuvre du Plan stratégique sur les forêts qui offre un cadre global d’action pour assurer une gestion durable de tous les types de forêts et d’arbres en général, et pour mettre un terme à la déforestation et à la dégradation des forêts.  La planète perd en moyenne 13 millions d’hectares de couvert forestier par an.

En savoir plus...

Mise en œuvre du Protocole de Nagoya. Les juristes et experts chargés de politiques publiques de l’espace COMIFAC outillés pour l’élaboration des mesures APA

15 juristes et experts chargés de politiques publiques ont été formés sur les connaissances en matière de formulation et d’élaboration de mesures législatives, administratives et de politique générale relative à l’APA.

En savoir plus...

Harmattan : La gouvernance climatique au Cameroun

La multiplication des événements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations) du fait de la hausse de la température mondiale a conduit les États de la planète à mettre la question du changement climatique sur leur agenda politique. Le Cameroun n’en fait pas exception. Traiter de la gouvernance climatique au Cameroun conduit nécessairement à analyser comment se construit l’action publique de lutte contre le changement climatique au Cameroun. Elle apparaît comme une configuration d’action publique multi-niveaux. Ainsi, la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique en constitue l’arène climatique globale.

En savoir plus...

L’Afrique centrale parle aux parties du FNUF sur la mise en œuvre du Plan stratégique des Nations Unies sur les Forêts (2017-2030)

Le Gabon et la République du Congo font des déclarations forte sur le point concernant les discussions générales (point 6) et sur les remarques de clôtures… la COMIFAC rehaussée dans le plaidoyer des Ministres au FNUF 13...

En savoir plus...

Afdb : Afrique de l’Ouest : le 3 ème Forum sur le financement climatique et des énergies propres s’achève à Abidjan sur un succès

La troisième édition du Forum sur le financement climatique et des énergies propres en Afrique de l’Ouest (WAFCCEF-3, sigle en anglais) a eu lieu jeudi 12 avril 2018 à l’auditorium Babacar Ndiaye de la Banque africaine de développement à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en présence de représentants d’institutions internationales, de promoteurs privés, d’experts en énergie ainsi que de nombreux enseignants-chercheurs et étudiants.

En savoir plus...

Entrée diplomatique et politique réussie du Ministre d’Etat François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de la Belgique du PFBC

Du 19 au 20 avril 2018, le Ministre d’Etat François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC a effectué une mission à Yaoundé la capitale politique du Cameroun. Entre autres au programme de cette importante mission, une table ronde des Chefs de Missions des partenaires du PFBC, une visite du Facilitateur au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des réunions avec les partenaires techniques et les représentants des différents collèges du PFBC au tour de la nouvelle vision et orientation stratégique de la Feuille de route de la Facilitation du Royaume de la Belgique du PFBC.

En savoir plus...

Le Facilitateur du PFBC à la rencontre des acteurs de la société civile et du Secteur privé…

Durant sa mission du 19 au 20 Avril 2018, Le Facilitateur du PFBC a rencontré successivement les acteurs de la société civile et du Secteur privé..

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018