Conférence ministérielle sur la création du Fonds bleu pour le Bassin du Congo

photo Adiac

 

 

Bien vouloir télécharger:

Agenda_CM_FBBC_09_03_2017_Vers_17022017.docx (77.9 Ko)

Note de présentation FB Bassin du Congo_09_02_2017.docx (317.9 Ko)

 

 

Étendue géographique et définition

Les pays suivants sont visés : Angola, Burundi, Cameroun, République du Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Centrafrique, RD-Congo, Rwanda, Tanzanie, Tchad et Zambie. Le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo s’inscrira dans le concept de « l’Economie Bleue » défini par la Commission Economique des Nations Unies (CEA) ) pour l’Afrique en ces termes : « L’économie bleue concerne toutes les étendues d’eau, y compris les lacs, les cours d’eau et les nappes souterraines, sans oublier les mers et les côtes. Les principales branches de l’activité économique de l’Afrique basée sur les ressources marines et aquatiques sont aujourd’hui la pêche, l’aquaculture, le tourisme, les transports, le secteur portuaire, le secteur minier et le secteur de l’énergie ». En cela, le Fonds Bleu doit jouer un rôle essentiel dans la promotion de l’économie bleue dans le Bassin du Congo, en vue de la croissance économique et du développement durables et du bien-être des populations.

 

Financement

Le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo jouira d’une indépendance financière et de gestion. Les fonds de départ seront constitués par les contributions volontaires des pays signataires, des donateurs et autres bailleurs de fonds.

 

 

Disponible en téléchargement:

 

Note de présentation du  Fonds bleu pour le Bassin du Congo 

 

Agenda de la conférence ministérielle sur la création du Fonds bleu pour le Bassin du Congo 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

atibt : Le Guide d’utilisation des bois africains éco-certifiés est en ligne et à la vente

Ce guide, qui a bénéficié de l’appui financier du Programme de Promotion de l’Exploitation Certifiée des Forêts (PPECF) et de l’Agence Française de Développement (AFD), s’inscrit dans le programme marketing de l’ATIBT : c’est un outil promotionnel des essences africaines certifiées en Europe.

En savoir plus...

atibt : P3FAC, un nouveau projet de recherche ATIBT-FFEM sur la dynamique forestière

28.02.2017.  Le FFEM et l’ATIBT ont signé un accord de financement de 2 millions d’euros pour la mise en oeuvre du projet P3FAC, un partenariat public-privé pour gérer durablement les forêts d’Afrique Centrale. Le projet va consolider sur 5 ans de nouvelles données scientifiques sur la dynamique forestière et mobilisera les acteurs publics et privés du secteur autour des résultats de ces recherches en faveur de politiques forestières plus durables.

En savoir plus...

senpresse : RESSOURCES GÉNÉTIQUES: L’APA pour un partage effectif des bénéfices

07 Mars 2017. Dans le but de conserver la diversité biologique et l’utilisation durable des éléments, comme les gènes, les espèces et les écosystèmes, la capitale sénégalaise abrite depuis hier et jusqu’au 10 du mois courant le 10ème atelier panafricain sur l’accès et le partage effectifs des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques.

En savoir plus...

IISD : ENB+ Services de rapports des conférences

Les Services de rapports de l'IISD, Earth Negotiations Bulletin (ENB), apportent plus de transparence au processus d'élaboration de politiques de l'Accord Multilatéral sur l'Environnement et constituent de facto un record indépendant pour les négociations du MEA...

En savoir plus...

Bonne nouvelle pour le Bassin du Congo : La COMIFAC comme organisation observatrice auprès du Fonds Vert pour le Climat (FVC).

Le Conseil, conformément à la décision B.08/20 et par une décision prise entre les réunions par consentement tacite : Approuve l'accréditation des organisations ci-après comme organisations observatrices auprès du Fonds...

En savoir plus...

COMIFAC : Création et mise en ligne de SUIVI CONVERGENCE

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC vient de se doter d'une plate-forme électronique en ligne de suivi-évaluation de la mise en œuvre du Plan de convergence et autres initiatives sous-régionales. Cette plate-forme encore appelée SUIVI CONVERGENCE fait partie de la gamme d'outils du dispositif de suivi évaluation de la COMIFAC.

En savoir plus...

IITA : Un produit biologique "Aflasafe" réduit l’aflatoxine sur l’arachide et le maïs

Dakar (SÉNÉGAL), 22 mars 2017 – Les effets des aflatoxines sur la santé, l’agriculture et le commerce en Afrique sont considérables. L’aflatoxine est parmi les vecteurs du cancer du foie qui fait chaque année des milliers de victimes dans le monde, mais c’est l’Afrique qui paye le plus lourd tribut avec un taux de 30%, particulièrement dans les pays producteurs de l’arachide, du maïs, du riz entre autres.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

L'AIF et l'Agenda 2030