Création d'un fonds de financement de l'économie bleue dans le bassin du Congo : Fonds bleu

 

 

Oyo (400 km au nord de Brazzaville, République du Congo) -  9 mars 2017 :   Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères de douze États ont lancé un « Fonds bleu » pour le Bassin du Congo au terme d’une cérémonie présidée par ses Excellences M. Sassou Nguesso, assisté de son homologue togolais Faure Gnassingbé. Les anciens chefs d’Etat, Olusegun Obasanjo du Nigeria et Alpha Omar Konaré du Mali ont également pris part à cet événement.

 

 

Le Fonds bleu s'inscrit dans le cadre de l’économie bleue et tel que définie par la Commission Economique des Nations Unies (CEA) pour l’Afrique : « L’économie bleue concerne toutes les étendues d’eau, y compris les lacs, les cours d’eau et les nappes souterraines, sans oublier les mers et les côtes. Les principales branches de l’activité économique de l’Afrique basée sur les ressources marines et aquatiques sont aujourd’hui la pêche, l’aquaculture, le tourisme, les transports, le secteur portuaire, le secteur minier et le secteur de l’énergie ».

 

 

En cela, le Fonds Bleu jouera un rôle essentiel dans la promotion de l’économie bleue dans le Bassin du Congo, en vue de la croissance économique et du développement durables et du bien-être des populations.

 

 

Les pays signataires du Mémorandum sont les suivants : L’Angola, le Congo, la RDC, le Gabon, la Centrafrique, le Burundi, le Rwanda, le Tchad et le Maroc.

 

 

La Guinée équatoriale, la Tanzanie et la Zambie, engagées dans le projet, signeront prochainement.

 

 

 

 

Pour en savoir plus, bien vouloir consulter les articles de presses suivants :

 

Financement du Fonds

Selon les signataires de ce mémorandum …Les pays entendent lever au cours de la première année, 100 millions d’euros. En savoir plus

 

 

Hébergement du fonds

Il est signalé  que “ce Fonds bleu sera basé à Brazzaville et logé dans le compte de la Banque africaine de développement (BAD)”: En savoir plus..

 

 

Adiac : Fonds bleu pour le Bassin du Congo : une initiative salutaire pour l’Afrique centrale

Les pays d’Afrique centrale et des autres régions du continent tireront profit du Fonds bleu pour le Bassin du Congo, ont estimé le 8 mars à Oyo, au Nord Congo, les ministres en charge de l’Environnement de l’Angola, Maria De Fatima Jardim ; du Tchad,  Brah Mahamat et de la République du Congo, Rosalie Matondo.... En savoir plus...

 

 

CICOS  au Lancement du Fonds bleu

La secrétaire générale de la Conférence internationale des pays du bassin du fleuve Congo et du lac Tchad (CICOS) a indiqué qu’il était temps de mettre en œuvre ce fonds. "Les populations dans tous les villages du bassin du Congo subissent les effets du changement climatique et n’attendent que ces financements pour exercer d’autres activités", a-t-elle dit avec satisfaction. Le fonds, créé ce jour à Oyo, prévoit de financer les activités de lutte contre la pollution des eaux au sein de ce bassin. En savoir plus…

 

 

AFP: Lancement d'un Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l’AFP. En savoir plus…

 

 

APA-Brazzaville(Congo)  - Signature d’un mémorandum d’accord portant création du Fonds Bleu du Bassin du Congo

Les ministres délégués de huit pays membres du Bassin du Congo (Angola, Burundi, Congo, RD Congo, RCA, Gabon, Rwanda, Tchad), et du Maroc, ont procédé jeudi à Oyo (département de la cuvette à environ 415 km, au nord de Brazzaville), à la signature d’un mémorandum d’accord portant création du Fonds Bleu du Bassin du Congo dont le but est la préservation des forêts de cette zone. En savoir plus…

 

 

Gabonnews : Economie : Mise en place d’un Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Neuf pays d’Afrique ont signé le 9 mars à Oyo, au Congo Brazzaville, un mémorandum d’accord de création du Fonds bleu pour le Bassin du Congo. Cet instrument vise à financer le développement et la promotion des ressources en eau de ces États. En savoir plus…

 

 

Slate Afrique : Lancement d'un Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l'AFP… En savoir plus…

 

 

Portail242: Le Congo propose le projet d'un Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Dans le cadre du Sommet africain de l'action, en marge la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22), le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso, a procédé le 15 novembre 2016 à Marrakech (Maroc), à la présentation du projet d’un Fonds bleu pour le Bassin du Congo. En savoir plus…

 

 

Africanews: Lancement d'un Fonds bleu pour le Bassin du Congo –

Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un “Fonds bleu pour le Bassin du Congo” visant à subventionner des projets au profit des riverains… en savoir plus

 

 

VOA Afrique: Un fonds bleu créé à Brazzaville pour gérer les eaux dans le bassin du Congo

Neuf pays membres du bassin du Congo ont signé le 9 mars à Oyo, à environ 400 Km au nord de Brazzaville, un mémorandum d’entente pour créer un fonds bleu la gestion des ressources en eau de cette région. L’idée consiste à engranger des financements pour préserver des mauvaises pratiques dans le bassin en favorisant des activités alternatives au bénéfice des populations locales… En savoir plus…

 

 

Les échos du Congo Brazza:  Préservation de l’Environnement : Sassou Nguesso a salué la détermination du continent africain «d’aller plus loin»

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso a salué la détermination du continent africain «d’aller plus loin » dans la préservation de l’environnement et la promotion des mécanismes d’un développement durable, à l’issue de la signature par les pays du Bassin du Congo, jeudi à Oyo (nord) du mémorandum sur l’accord portant création du Fonds Bleu. En savoir plus…

 

 

 

Relire…

 

Analyse - Le Fonds bleu expliqué par Sir David Richmond - « Les peuples du Bassin du Congo ont le droit d’accéder à une meilleure qualité de vie »

 

Le 15 novembre, le président Denis Sassou N'Guesso lançait à Marrakech le Fonds bleu pour le Bassin du Congo, une proposition de la République du Congo en collaboration avec la Fondation Brazzaville pour la Paix et la préservation de l'environnement. Dans une interview accordée aux Dépêches de Brazzaville, Sir David Richmond, le directeur général de la Fondation, dans un français impeccable du début à la fin, explique le sens de cette initiative. En savoir plus…

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Traffic: Prévalence du braconnage et du trafic des espèces sauvages dans le paysage Garamba-Bili-Chinko en Afrique centrale

Selon un nouveau rapport de TRAFFIC, des groupes armés étrangers, notamment l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), les Janjaweeds (une milice soudanaise) et d’autres milices non-étatiques, sont les principaux auteurs du braconnage et du trafic des espèces sauvages dans le paysage Garamba-Bili-Chinko en Afrique centrale, une région allant de la frontière nord-ouest de la République démocratique du Congo à la frontière sud-ouest de la République centrafricaine.

En savoir plus...

Projet APA GIZ COMIFAC : Formation sur la Gestion du Centre d’Echanges sur le mécanisme APA au Cameroun

22 Chefs de Services en charge d’information environnementale des Délégations Régionales du MINEPDED ont été formés sur les techniques de collecte et de publication sur le Centre d’Echange APA au Cameroun.

En savoir plus...

Projet GIZ APA-COMIFAC : Les premiers accords d’accès aux ressources génétiques d’APA au Cameroun évalués

Les premières expériences des Conditions Convenues d’un Commun Accord (CCCA) sur l’accès aux ressources génétiques et au partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des plantes Echinops giganteus et Mondia whitei ont été évalués.  Il est ressorti que d’une manière générale, que les clauses des accords entre les parties signataires dans les deux CCCA sont bien respectées.

 

En savoir plus...

Le Projet GIZ COMIFAC appuie les réseaux de la CEFDHAC dans l’élaboration de leurs stratégies !

Pour une participation multi-acteurs efficace aux prises de décision. Deux documents de stratégie des réseaux de la CEFDHAC ont été élaborés et validés à travers un processus participatif et inclusif au sein de chaque réseau concerné grâce aux différents appuis du Projet régional GIZ COMIFAC.

En savoir plus...

Les chercheurs et les juristes se mettent à l’école de l’APA

Pour une meilleure implication effective de toutes les parties prenantes au mécanisme d’Accès et de Partage des Avantages (APA) du Protocole de Nagoya. 13 chercheurs et 15 juristes des pays de l’espace COMIFAC ont été sensibilisés et formés sur le Protocole de Nagoya et la Convention sur la biodiversité Biologique. Des cahiers de charges ont été élaborés par ces acteurs en vue de leur participation à la mise en place des processus nationaux dans leurs pays respectifs.

En savoir plus...

La sonnette d’alarme est tirée !

Mme la Secrétaire Adjointe du MEP, représentant le Ministre de l’Elevage et des Pêches (MEP), a ouvert l’atelier de restitution des résultats de l’évaluation de la mise en œuvre du plan d’aménagement (PA) du PNSO. La Mission d’évaluation confiée au Dr Dolmia Malachie (consultant), avait pour objectif global d’évaluer la mise en œuvre du PA du parc suscité dans ses aspects techniques et financiers pour la période allant de 2010 à 2016, afin de proposer des mesures correctives transitoires et de formuler des orientations à soumettre à l’appréciation des parties prenantes pour leur prise en compte lors de sa révision.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo mobilise au cœur de la COP 23 à Bonn…

Bonn (Allemagne) -14 novembre 2017 – s’est tenu dans la salle de Réunion Brum -  BULA ZONE 3,  un événement parallèle de haut niveau organisé par la COMIFAC. La session a été rehaussée par la participation de plusieurs ministres des pays membres de la COMIFAC et des autres pays partis, la CEEAC et les représentants des organisations internationales.  

En savoir plus...

Note additionelle: Formation accréditée Lead Auditeur FSC en GF et CoC- Rainforest Alliance

Suite à de nombreux questionnements au sujet de la dite formation, Rainforest Alliance souhaite apporter clarifications sur les points suivants : ASI ayant renforcé ses procédures de qualification d’auditeurs FSC, toute personne ayant suivi précédemment une formation d’auditeur FSC FM-CoC mais SANS s’être qualifiée lors du FSC TRANSITION EXAM de Juillet 2017, se voit perdre son statut d’auditeur...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030