Création d'un fonds de financement de l'économie bleue dans le bassin du Congo : Fonds bleu

 

 

Oyo (400 km au nord de Brazzaville, République du Congo) -  9 mars 2017 :   Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères de douze États ont lancé un « Fonds bleu » pour le Bassin du Congo au terme d’une cérémonie présidée par ses Excellences M. Sassou Nguesso, assisté de son homologue togolais Faure Gnassingbé. Les anciens chefs d’Etat, Olusegun Obasanjo du Nigeria et Alpha Omar Konaré du Mali ont également pris part à cet événement.

 

 

Le Fonds bleu s'inscrit dans le cadre de l’économie bleue et tel que définie par la Commission Economique des Nations Unies (CEA) pour l’Afrique : « L’économie bleue concerne toutes les étendues d’eau, y compris les lacs, les cours d’eau et les nappes souterraines, sans oublier les mers et les côtes. Les principales branches de l’activité économique de l’Afrique basée sur les ressources marines et aquatiques sont aujourd’hui la pêche, l’aquaculture, le tourisme, les transports, le secteur portuaire, le secteur minier et le secteur de l’énergie ».

 

 

En cela, le Fonds Bleu jouera un rôle essentiel dans la promotion de l’économie bleue dans le Bassin du Congo, en vue de la croissance économique et du développement durables et du bien-être des populations.

 

 

Les pays signataires du Mémorandum sont les suivants : L’Angola, le Congo, la RDC, le Gabon, la Centrafrique, le Burundi, le Rwanda, le Tchad et le Maroc.

 

 

La Guinée équatoriale, la Tanzanie et la Zambie, engagées dans le projet, signeront prochainement.

 

 

 

 

Pour en savoir plus, bien vouloir consulter les articles de presses suivants :

 

Financement du Fonds

Selon les signataires de ce mémorandum …Les pays entendent lever au cours de la première année, 100 millions d’euros. En savoir plus

 

 

Hébergement du fonds

Il est signalé  que “ce Fonds bleu sera basé à Brazzaville et logé dans le compte de la Banque africaine de développement (BAD)”: En savoir plus..

 

 

Adiac : Fonds bleu pour le Bassin du Congo : une initiative salutaire pour l’Afrique centrale

Les pays d’Afrique centrale et des autres régions du continent tireront profit du Fonds bleu pour le Bassin du Congo, ont estimé le 8 mars à Oyo, au Nord Congo, les ministres en charge de l’Environnement de l’Angola, Maria De Fatima Jardim ; du Tchad,  Brah Mahamat et de la République du Congo, Rosalie Matondo.... En savoir plus...

 

 

CICOS  au Lancement du Fonds bleu

La secrétaire générale de la Conférence internationale des pays du bassin du fleuve Congo et du lac Tchad (CICOS) a indiqué qu’il était temps de mettre en œuvre ce fonds. "Les populations dans tous les villages du bassin du Congo subissent les effets du changement climatique et n’attendent que ces financements pour exercer d’autres activités", a-t-elle dit avec satisfaction. Le fonds, créé ce jour à Oyo, prévoit de financer les activités de lutte contre la pollution des eaux au sein de ce bassin. En savoir plus…

 

 

AFP: Lancement d'un Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l’AFP. En savoir plus…

 

 

APA-Brazzaville(Congo)  - Signature d’un mémorandum d’accord portant création du Fonds Bleu du Bassin du Congo

Les ministres délégués de huit pays membres du Bassin du Congo (Angola, Burundi, Congo, RD Congo, RCA, Gabon, Rwanda, Tchad), et du Maroc, ont procédé jeudi à Oyo (département de la cuvette à environ 415 km, au nord de Brazzaville), à la signature d’un mémorandum d’accord portant création du Fonds Bleu du Bassin du Congo dont le but est la préservation des forêts de cette zone. En savoir plus…

 

 

Gabonnews : Economie : Mise en place d’un Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Neuf pays d’Afrique ont signé le 9 mars à Oyo, au Congo Brazzaville, un mémorandum d’accord de création du Fonds bleu pour le Bassin du Congo. Cet instrument vise à financer le développement et la promotion des ressources en eau de ces États. En savoir plus…

 

 

Slate Afrique : Lancement d'un Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l'AFP… En savoir plus…

 

 

Portail242: Le Congo propose le projet d'un Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Dans le cadre du Sommet africain de l'action, en marge la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22), le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso, a procédé le 15 novembre 2016 à Marrakech (Maroc), à la présentation du projet d’un Fonds bleu pour le Bassin du Congo. En savoir plus…

 

 

Africanews: Lancement d'un Fonds bleu pour le Bassin du Congo –

Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un “Fonds bleu pour le Bassin du Congo” visant à subventionner des projets au profit des riverains… en savoir plus

 

 

VOA Afrique: Un fonds bleu créé à Brazzaville pour gérer les eaux dans le bassin du Congo

Neuf pays membres du bassin du Congo ont signé le 9 mars à Oyo, à environ 400 Km au nord de Brazzaville, un mémorandum d’entente pour créer un fonds bleu la gestion des ressources en eau de cette région. L’idée consiste à engranger des financements pour préserver des mauvaises pratiques dans le bassin en favorisant des activités alternatives au bénéfice des populations locales… En savoir plus…

 

 

Les échos du Congo Brazza:  Préservation de l’Environnement : Sassou Nguesso a salué la détermination du continent africain «d’aller plus loin»

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso a salué la détermination du continent africain «d’aller plus loin » dans la préservation de l’environnement et la promotion des mécanismes d’un développement durable, à l’issue de la signature par les pays du Bassin du Congo, jeudi à Oyo (nord) du mémorandum sur l’accord portant création du Fonds Bleu. En savoir plus…

 

 

 

Relire…

 

Analyse - Le Fonds bleu expliqué par Sir David Richmond - « Les peuples du Bassin du Congo ont le droit d’accéder à une meilleure qualité de vie »

 

Le 15 novembre, le président Denis Sassou N'Guesso lançait à Marrakech le Fonds bleu pour le Bassin du Congo, une proposition de la République du Congo en collaboration avec la Fondation Brazzaville pour la Paix et la préservation de l'environnement. Dans une interview accordée aux Dépêches de Brazzaville, Sir David Richmond, le directeur général de la Fondation, dans un français impeccable du début à la fin, explique le sens de cette initiative. En savoir plus…

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT-Aux arbres : l’ATIBT intervient au 1er événement de sensibilisation grand public aux forêts

15.06.2018 C’est une première ! Vendredi et samedi derniers était organisé par la Fondation Maisons du Monde un événement grand public autour de la préservation des forêts, du climat et de la biodiversité, à Nantes.

En savoir plus...

ATIBT : Nouvelle édition du Racewood au sein du Gabon WoodShow

Les 21 et 22 juin, l’ATIBT a organisé le Racewood à Libreville, dans le cadre plus large du Gabon WoodShow, premier salon du bois dans le bassin du Congo. L’ATIBT a décidé de profiter du lancement du premier salon du bois et de la technologie au Gabon cette année, le Gabon WoodShow, pour s’associer à l’événement et y tenir une nouvelle édition du Racewood.

En savoir plus...

L’ATIBT et la COMIFAC signent une convention de collaboration lors du Racewood

 L’ATIBT et la COMIFAC ont signé une convention de collaboration lors du Racewood le 21 juin, à Libreville (Gabon). Le Racewood de l’ATIBT demeure l’un des évènements essentiels de la filière bois tropicaux. Il représente une occasion majeure sur le continent africain de mise en relation multi-partenaire. Pendant deux jours, les acteurs clefs de la filière se rencontrent et échangent : bailleurs, agences de développement, décideurs politiques, ONG, société civile, représentants des pays, chercheurs, scientifiques, organismes de formation, syndicats, producteurs, aménagistes, importateurs et industriels.

En savoir plus...

UICN: La France accueillera le Congrès mondial de la nature de l'UICN 2020

Marseille, France - Le ministère français de la Transition écologique et solidaire et l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) ont signé aujourd’hui un accord afin d’organiser conjointement le prochain Congrès mondial de la nature de l’UICN, qui se tiendra en 2020 à Marseille.

En savoir plus...

UICN : Dire « non » à l’huile de palme ne ferait que déplacer la perte des espèces, sans y mettre un terme - le rapport de l’UICN

Paris, 26 juin 2018 (UICN) - Interdire l’huile de palme augmenterait très certainement la production d’autres cultures oléagineuses pour répondre à la demande d’huile, et ne ferait ainsi que déplacer, sans arrêter, l’appauvrissement significatif de la biodiversité à l’échelle mondiale causé par l’huile de palme, met en garde un rapport de l’UICN publié aujourd’hui.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo au cœur de l'Assemblée générale du FEM - Secrétariat du FEM: Table-Ronde de Haut Niveau sur les Paysages du Bassin du Congo, 28 Juin 2018, Assemblée du FEM, Da Nang, Viet Nam

GEF - Secrétariat : Résumé de la Table ronde de haut niveau sur les Paysages du Bassin du Congo du 28 juin 2018, Salle de bal Ariyana, Assemblée GEF, Da Nang, Viet Nam - Environ 70 personnes ont participé à cette table ronde de haut niveau modérée par Mme Cyriaque Sendashonga, Directrice Globale des Programmes et Politiques à l’UICN. Les discussions ont porté sur la protection de la biodiversité mondiale importante dans les aires protégées, la gestion de la biodiversité hors des aires protégées à travers des approches paysages à grande échelle, l'importance des communautés dépendantes des forêts et des connaissances traditionnelles ...

En savoir plus...

Environews : Mise au point des activités du Groupe inter-bailleurs pour l’Environnement, GIBE en RDC

Cette rencontre a permis aux participants de faire un point sur la réponse conjointe du GIBE au ministre des hydrocarbures concernant le déclassement d’une partie des parcs nationaux de Virunga et Salonga.  Sur ce, l’USAID a informé le groupe que la lettre a été revue à la demande des Ambassadeurs de l’Union européenne, des Etats-Unis, du Canada et de la Suisse pour qu’elle soit élevée au niveau des Ambassadeurs et qu’elle soit plutôt adressée au Premier Ministre.

En savoir plus...

Rainforest Pétition : Non au sacrifice des primates pour le pétrole !

Des grands singes menacés par les hommes et leur soif de pétrole. Ainsi se résume le destin des gorilles et des bonobos dans le bassin du Congo. Le gouvernement veut réduire les aires protégées des Virunga et de la Salonga car elles renferment du pétrole. Empêchons l’exploitation des ressources naturelles au détriment des primates.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018