GEF Council reappoints Naoko Ishii as CEO, also sends strong signal of support for action on climate change

Washington DC, Oct.22 2015 -  The 49th session of the Global Environment Facility (GEF) Council wrapped up today with the reappointment of Naoko Ishii as the GEF CEO and Chairperson for a second four-year term. The Council emphasized Ms. Ishii's strong leadership in advancing a reform agenda for GEF-6, preparing the GEF2020 strategy, delivering a record replenishment, as well as her dedication to improving the GEF partnership.

The Council also gave the green light to a new work program that puts a strong emphasis on tackling climate change. The meeting, which opened in Washington DC on October 20, approved a work program to provide financing for 17 new projects and 2 programmatic approaches focusing mainly on climate change and sustainable ecosystem management in the Amazon.

In anticipation of the upcoming Paris climate talks, COP21, it emphasizes action on climate, as well as an integrated, multi-country program for the Amazon. 

The work program totals US$233.67 million for new projects and programs from the US$4.43 billion replenishment that began in July 2014, and covers energy efficiency investments, emissions reductions through land management, technology transfer and renewable energy promotion.

The proposed projects will more directly engage key actors and stakeholders to deliver practical, effective and long-term solutions. Potential emissions reductions are estimated at 498 million tons of CO2 and up to 73.45 million hectares of landscapes and seascapes will be conserved.

Addressing the Council earlier in the week, Richard Kinley, UNFCCC Deputy Executive Secretary said, "Climate finance is a critical element for the Paris package. In fact, there will be no Paris Agreement without credible outcomes on finance in the UNFCCC process proper and in the sister processes."

Noting that showcasing GEF actions in developing countries will help to strengthen confidence that finance is flowing, Kinley also urged increased support for adaptation, especially in the context of the Least Developed Countries Fund (LDCF) and the Special Climate Change Fund (SCCF), two funds hosted by the Global Environment Facility (GEF) that focus on adaptation support for the most vulnerable countries.

In her opening remarks to the 19th meeting of the LDCF/SCCF Council today, Naoki Ishii said, "With just six weeks to go until Paris, it is clear that adaptation will be at the core of the new agreement. Success in adaptation relies fundamentally on effective international cooperation, exchange and support."

"The GEF stands ready to play an important role in supporting enhanced, ambitious action on adaptation. Our early projects provide much-needed guidance on how this can be achieved," Ishii said. "With nearly US$1.3bn in funding approvals towards nearly 130 countries, our adaptation program is expected to directly reduce the vulnerability of more than 17 million people; while helping 70 countries integrate climate risks into their policy-making and planning processes."

During the three-day GEF Council meeting there was also a strategic discussion on the future direction on accreditation, an update on the preparation of the integrated approach pilots, and the presentation of a new report from the Scientific and Technical Advisory Panel on reducing black carbon to save lives and combat climate change.

 

Please consult the full Article under the following link:  GEF Council reappoints Naoko Ishii as CEO, also sends strong signal of support for action on climate change

 

In Press:

Global Environment Facility (GEF) Council Consultation Meeting with Civil Society Organizations (CSOs), GEF 49th Council Meeting and 19th Meeting of the Council for the Least Developed Countries Fund (LDCF) and Special Climate Change Fund (SCCF)
The 49th meeting of the GEF Council convened in Washington, DC, US. .. More »

 

Images credits: IISD-GEF

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019