Le Projet sous régional APA GIZ-COMIFAC lance ses activités.

 

 

 

Il s’est tenu du 6 au 8 octobre 2015 à Kinshasa, République Démocratique du Congo, l’atelier de lancement et de planification des activités du projet « Mise en œuvre de l’Accès aux Ressources Génétiques et Partage des Avantages (APA) dans les pays de l’espace COMIFAC ». Organisée par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la GIZ à travers le Projet sous régional APA GIZ-COMIFAC. Cette réunion avait pour objectifs d’informer les principaux groupes cibles sur le Projet (ses objectifs, résultats attendus,  indicateurs et arrangement institutionnel); identifier des groupes cibles APA et leurs besoins en formation; faire la planification opérationnelle du projet pour la période 2015-2016 ; échanger sur les arrangements institutionnels pour la mise en œuvre du projet et clarifier les responsabilités des acteurs en charge de la mise en œuvre de ce projet.

 

 

Présidée par Monsieur Godefroid NDAUKILA, Coordonnateur National COMIFAC de la RDC, représentant Monsieur le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, cette rencontre a connu la participation des Points Focaux CDB et APA des pays de l’espace COMIFAC, les représentants des institutions intergouvernementale et internationale que sont la  COMIFAC, la GIZ et la JICA, ainsi que ceux des Organisations de la Société Civile issus du REFADD, du REPALEAC et du REJEFAC.

 

 

A l’issue de cet atelier, les participants ont validé la chaine des résultats et le Plan de Travail annuel 2015-2016 du projet. Par ailleurs, ils ont pris acte de l’état d’avancement des projets APA de la JICA et de l’UICN.

Des recommandations ont été formulées à l’endroit de plusieurs partenaires dont le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la coordination de la mise en œuvre de tous les projets et initiatives sous régionaux APA en Afrique centrale.

 

 

En effet, tous les pays de l’espace COMIFAC ont signé la Convention sur la Diversité Biologique (CDB). La mise en œuvre du Protocole de Nagoya sur l’Accès aux ressources génétiques et le Partage juste et équitable des Avantages issus de leur utilisation adopté en 2010 représente pour les pays de la COMIFAC une opportunité de promouvoir les objectifs à long terme de conservation de la diversité biologique, d’utilisation durable, de bien-être socio-économique des populations grâce à des mesures d’incitation économique et le transfert approprié des technologies modernes. D’où le projet sous régional GIZ - COMIFAC dont l’objectif est d’améliorer les conditions nécessaires favorables à l’élaboration et la mise en œuvre exemplaire des réglementations en matière d’APA dans les pays membres de la COMIFAC.

 

 

Contact: bernadette.wandja@giz.de 

 

Pour plus de détails veuillez télécharger le document ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Vers plus de Co-Management, Partenariat Public et Privé en Afrique centrale

Deux articles scientifiques recommandent des partenariats Public et Privé pour améliorer la conservation de la biodiversité des forêts du Bassin du Congo; la gestion des aires protégées et faciliter un soutien financier et technique à long terme…

En savoir plus...

Le collège de la société civile en marche pour la tenue d’une journée spéciale le 18 décembre 2019

Thème: "Les forêts du Bassin du Congo à la croisée des chemins entre Conservation – Gestion et Développement Durable – Changements Climatiques et Investissements en milieu forestier : Rôle de la société civile et attentes des communautés riveraines"

En savoir plus...

Voaafrique-Le Cameroun et le Nigeria préoccupés par la sécurité de leur frontière commune

Les Gouverneurs des régions du Cameroun et États du Nigeria, des responsables administratifs et de sécurité ont discuté de la sécurité sur leur frontière commune pendant deux jours à Yaoundé mi-juillet.

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N°004

La phase actuelle du projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) mise en œuvre par l’UNESCO, grâce au soutien financier de l’Union européenne s’achèvera en mars en 2020. Un des résultats majeurs attendus à son terme est le lancement du processus d’inscription de nouveaux sites de la sous-région sur la Liste du patrimoine mondial.

En savoir plus...

Les pays de l’Afrique centrale unissent leur voix pour le Sommet de l’action sur le Climat de New York.

Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères composant la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté samedi 7 septembre à Brazzaville une position commune en vue de parler d’une même voix à l’occasion du sommet de l’action sur le climat du 23 septembre en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Bien vouloir télécharger la position commune et le communiqué final de la rencontre…

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019