La GIZ appui l’actualisation des formations continues de l’EFG

 

 

A l’initiative et invitation du Directeur de l’Ecole de Faune de Garoua (EFG), le personnel enseignant de l’EFG,  l’Expert Intégré et représentants du Projet d’appui au Complexe Binational Sena Oura- Bouba Ndjidda (BSB Yamoussa) ont convergé le samedi, 18 février 2017 vers la bibliothèque de l’Ecole avec pour objectif principal de finaliser et valider l’état des lieux des formations continues. De manière spécifique, il s’agissait de faire le bilan des formations continues dispensées par l’EFG  et d’identifier les thématiques de l’heure qui pourraient être à la base de nouvelles offres de formations continues.

 

 

Les attentes de la trentaine de participants qui y ont pris part étaient cristallisées autour de:  i) la production d’une liste exhaustive des formations continues qui ont été  dispensées par l’EFG dans la décennie 2006 - 2016; ii) une proposition de nouvelles offres de formation qui soient compétitives et répondent aux besoins réels en renforcement des capacités du personnel des AP; et iii) la sécurisation des financements nécessaires à la mise en œuvre des formations sélectionnées et activités y afférentes.

 

 

En marge de quelques commentaires sur la forme et le fond du tableau récapitulant les formations continues exécutées par l’EFG sur la période 2006-2016, l’atelier a permis aux participants de s’assurer de la bonne formulation des objectifs desdites formations, de faire ressortir les besoins en matériels et d’ajuster la durée et le budget indicatif de ces formations.

 

 

A titre de rappel, le Projet BSB Yamoussa et l’EFG ont une longue histoire de collaboration qui s’est concrétisée le 28 Juillet 2015 par un accord de coopération. Faisant référence à l’Accord de coopération technique entre les Gouvernements du Cameroun et d'Allemagne du 19.juillet.1980, ainsi que le Décret Présidentiel N°72/359 du 24 juillet 1972 créant l’EFG, ces deux partenaires se sont engagées à collaborer dans le cadre du: i) renforcement des capacités des acteurs clés dans la protection de la Faune; ii) de la promotion de la lutte anti braconnage; iii) la recherche des techniques innovantes et leur application dans la gestion des aires protégées pour faire face aux menaces identifiées. Ledit accord traduit la volonté de coopérer conformément à l’Accord BMZ N° 2013.2280.9 du Projet BSB Yamoussa en vue d’établir un partenariat pour la gestion durable et intégrée des ressources du BSB Yamoussa.

 

 

Au terme de l’atelier, le Chef de projet GIZ/BSB Yamoussa, Mr. Jürgen Hochrein a fait des recommandations relatives à la prochaine étape. Il a insisté sur la finalisation des enquêtes adressées aux anciens étudiants de l’EFG pour recueillir leur avis sur les formations continues dispensées par l’EFG. Les résultats des enquêtes devraient permettre d’organiser l’atelier sur la priorisation des offres de formations continues prévue à Guider en Avril 2017. A sa suite, le représentant du Directeur, s’est dit très satisfait du travail abattu et du climat de convivialité qui a prévalu pendant les travaux. En déclarant les travaux clos, Mr. MINLO a salué la collaboration entre la GIZ et l’EFG et a émis le vœu de voir les formations sélectionnées se réaliser avec succès.

Bertille MAYEN

 

 

Pour plus de détails veuillez contacter bernadette.wandja@giz.de

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

UICN : Massacre des éléphants à la RFBL

Le grand braconnage (particulièrement pour les ivoires afin d’alimenter la grande demande sur le marché illicite) frappe en ce début d’année 2018 la Réserve de faune de Binder Léré (RFBL) situé dans le Mayo-Kebbi Ouest (Départements de Léré et Binder) avec un bilan très lourd. Pour l’instant, il fait état de 19 éléphants tués entre le 18 et le 30 janvier 2018 dont les carcasses identifiées.

En savoir plus...

Cameroun - Insécurité : Six militaires du BIR et deux civils tués au Parc National de Bouba Ndjidda, région du Nord

Ils sont tombés dans une embuscade tendue par des braconniers dans la nuit du 8 au 9 février 2018. Six militaires du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) et deux villageois qui leur servaient de guides ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi au Parc National de Bouba Ndjidda selon des sources auprès de la 3e région militaire interarmées du Nord.

 

En savoir plus...

environews-rdc-Actualités, Forêt : Forêt : Kinshasa et Brazzaville s’accordent pour promouvoir les tourbières de la cuvette centrale

Le Ministre  de l’Environnement et développement  durable  de la RDC, Amy Ambatobe,  et son homologue  de la République du Congo,  Arlette Soudan  Nonault ont échangé  ce samedi  à  Kinshasa, sur la nécessité  de mettre en place une coordination pour la protection et la valorisation  des tourbières, récemment  découvertes par les scientifiques en RDC et au Congo Brazzaville.

En savoir plus...

FERN-Projet CoNGOs: discussion d'un nouveau paradigme pour la foresterie communautaire (Douala)

Les partenaires du projet CoNGOs discutent d'un nouveau paradigme pour la foresterie communautaire lors de la réunion des partis du PFBC à Douala.

En savoir plus...

[BFT-Special Newsletter] Bois et Forêts des Tropiques-Les concessions d’exploitation forestière menacent-elles les tourbières en République démocratique du Congo ?

Dans une lettre cosignée par 30 chercheurs et publiquement adressée au ministère norvégien du Climat et de l’Environnement, le Pr Simon Lewis (University of Leeds) et ses collègues dénoncent l’impact potentiellement négatif de l’exploitation forestière sur les vastes marécages de la cuvette congolaise, abritant en partie des tourbières.

En savoir plus...

COMIFAC : Les grandes conclusions de la vingt-sixième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC)

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec le soutien financier de la GIZ, à travers le projet d’appui à la COMIFAC, a organisé du 15 au 18 Janvier 2018, à Douala (Cameroun), la vingt-sixième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC). Bien vouloir télécharger -  Le Communiqué final de la vingt-sixième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC)…

En savoir plus...

GREENBIZ : 5 façons de débloquer la finance de restauration

Les arbres sont évidemment bons pour la planète. Ce qui n’est pas clair pour la plupart des gens - gouvernements, ONG, investisseurs, public - ce sont leurs avantages socioéconomiques. Les arbres sont importants pour notre économie, notre santé et notre bien-être.

En savoir plus...

WRI : Racines de la prospérité : Économie et finance de la restauration des terres

Ce rapport fournit une analyse complète des avantages et des coûts de la restauration des forêts et des paysages dans les pays du monde, montrant comment des politiques intelligentes et des financements innovants peuvent permettre aux gouvernements d’atteindre leurs objectifs de restauration. Les auteurs constatent que la finance, à la fois publique et privée, relative à la restauration est inadéquate pour sept raisons, et propose des solutions à ces barrières financières.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018