Le groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD) tient sa cinquième réunion à Bangui

 

Au terme des travaux, les participants ont formulé 15 recommandations, incluant entre autres : (1) au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à la CEEAC de mobiliser les ressources financières pour l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des PF CNULD sur l’utilisation du Portail PRAIS ; (2) aux partenaires au développement d’appuyer financièrement et techniquement la mise en œuvre de la feuille de route 2012-2013 du GTCCD tant au niveau sous-régional que national ; (3) au PFBC de mener le plaidoyer et le lobbying auprès des partenaires au développement pour l’appui à la GDT et au GTCCD 

 

 

docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTCCD/COMIFAC Photo de famille GTCCD 4.jpg

Bangui - République Centrafricaine, du 18 au 20 avril 2012 - S’est tenue la cinquième réunion du Groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD). Elle était organisée sur convocation de Monsieur Raymond Mbitikon, Secrétaire Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC). Présidée par Monsieur Martin TADOUM, Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC et modérée par Monsieur Chouaibou Nchoutpouen, Expert Biodiversité et Désertification du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, les travaux de Bangui ont rassemblé les points focaux des pays membres de la COMIFAC. Y ont également pris part les représentants des Organisations et Institutions sous-régionales et internationales suivantes: la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), la Commission de l’Élevage, du Bétail, de la Viande et des Ressources Halieutiques (CEBEVIRHA), la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) et la COMIFAC. (Photo du GTCCD4 -  @ rapport final)).

 

La cinquième réunion du GTCCD de la COMIFAC s’est déroulée en quatre phases: (1) Cérémonie d’ouverture ; (2) Présentations et échanges en plénière ; (3) Travaux en groupes et (4) Restitution et adoption des recommandations. La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par trois allocutions : le mot de circonstance de Monsieur le Facilitateur Délégué du PFBC, l’allocution de Monsieur le Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC et le Discours d’ouverture de Madame le Directeur de Cabinet, représentant Monsieur le Ministre de l’Environnement et de l’Écologie en République Centrafricaine.

 

Dans son mot de bienvenue, le Facilitateur Délégué du PFBC, Monsieur Cléto NDIKUMAGENGE, a remercié le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC pour avoir invité la facilitation du PFBC à participer à cet atelier. Poursuivant son propos, il a fait allusion à la gouvernance au niveau des partenariats comme gage pour promouvoir la mise en œuvre de la CNULD et le renforcement du plaidoyer au niveau de l’Afrique Centrale. Enfin, il a réaffirmé la disponibilité du PFBC à continuer de faire le lobbying pour la gestion durable des terres en Afrique Centrale et pour l’appui au GTCCD.

 

Le Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC, Monsieur Martin TADOUM, prenant la parole, a rappelé l’engagement politique et les efforts des pays d’Afrique Centrale pour la gestion durable des terres et la lutte contre la désertification. Il a souligné que ces efforts se traduiraient par l’adhésion de tous les pays de l’espace COMIFAC à la CNULD, l’adoption par chaque pays de son PAN pour la lutte contre la désertification, l’adoption du Programme d’Action Sous-régional pour la lutte contre la désertification en Afrique Centrale (PASR-LCD/AC), la prise en compte de la désertification dans le plan de convergence de la COMIFAC notamment dans l’axe 3, la création du GTCCD, etc. Il a aussi rappelé les réalisations du GTCCD. Poursuivant son propos, il a fait allusion à l’alignement des PAN et l’élaboration du 5ème rapport sur la mise en œuvre de la CNULD qui sont pour le moment les actions urgentes au sein de cette convention pour lesquelles les pays de la sous région devront prendre des dispositions adéquates en vue de leur réalisation.

 

Madame le Directeur de Cabinet, représentant Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Environnement et de l’Écologie en République Centrafricaine, avant d’ouvrir les travaux, a exprimé les remerciements du gouvernement à l’endroit de la GIZ qui a accepté d’appuyer financièrement la tenue de cette réunion. Enfin, elle a souhaité plein succès aux travaux et a déclaré ouverte la cinquième réunion du GTCCD.

 

Après la cérémonie d’ouverture, s’en sont suivies la présentation des participants, la présentation des objectifs de l’atelier, l’adoption de l’ordre du jour et les communications en plénière.

 

Au terme des travaux, les participants ont formulé 15 recommandations, incluant entre autres : (1) au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à la CEEAC de mobiliser les ressources financières pour l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des PF CNULD sur l’utilisation du Portail PRAIS ; (2) aux partenaires de développement d’appuyer financièrement et techniquement la mise en œuvre de la feuille de route 2012-2013 du GTCCD tant au niveau sous-régional que national ; (3) au PFBC de mener le plaidoyer et le lobbying auprès des partenaires au développement pour l’appui à la GDT et au GTCCD ; (4) aux PF CNULD du Burundi, du Congo, du Gabon, de la Guinée Équatoriale, du Rwanda et de Sao Tomé &Principe d’entrer en contact avec leur Point Focal Opérationnel du FEM afin de mobiliser les 30 000 USD prévues pour les consultations nationales devant permettre d’identifier les projets prioritaires.

 


Bien vouloir télécharger :

 

♦ Le Communiqué Final de la cinquième réunion du Groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD)

 

♦ La Feuille de route du GTCCD (2012-2013)

 

♦ Synthèse des - ACTIONS IDENTIFIEES POUR LA MISE EN OEUVRE DE QUELQUES DECISIONS DE LA DIXIEME CONFERENCE DES PARTIES A LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION (CNULD) (CdP10)

 

(Photo du GTCCD4 -  @ rapport final)).

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020