Le groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD) tient sa cinquième réunion à Bangui

 

Au terme des travaux, les participants ont formulé 15 recommandations, incluant entre autres : (1) au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à la CEEAC de mobiliser les ressources financières pour l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des PF CNULD sur l’utilisation du Portail PRAIS ; (2) aux partenaires au développement d’appuyer financièrement et techniquement la mise en œuvre de la feuille de route 2012-2013 du GTCCD tant au niveau sous-régional que national ; (3) au PFBC de mener le plaidoyer et le lobbying auprès des partenaires au développement pour l’appui à la GDT et au GTCCD 

 

 

docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTCCD/COMIFAC Photo de famille GTCCD 4.jpg

Bangui - République Centrafricaine, du 18 au 20 avril 2012 - S’est tenue la cinquième réunion du Groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD). Elle était organisée sur convocation de Monsieur Raymond Mbitikon, Secrétaire Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC). Présidée par Monsieur Martin TADOUM, Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC et modérée par Monsieur Chouaibou Nchoutpouen, Expert Biodiversité et Désertification du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, les travaux de Bangui ont rassemblé les points focaux des pays membres de la COMIFAC. Y ont également pris part les représentants des Organisations et Institutions sous-régionales et internationales suivantes: la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), la Commission de l’Élevage, du Bétail, de la Viande et des Ressources Halieutiques (CEBEVIRHA), la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) et la COMIFAC. (Photo du GTCCD4 -  @ rapport final)).

 

La cinquième réunion du GTCCD de la COMIFAC s’est déroulée en quatre phases: (1) Cérémonie d’ouverture ; (2) Présentations et échanges en plénière ; (3) Travaux en groupes et (4) Restitution et adoption des recommandations. La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par trois allocutions : le mot de circonstance de Monsieur le Facilitateur Délégué du PFBC, l’allocution de Monsieur le Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC et le Discours d’ouverture de Madame le Directeur de Cabinet, représentant Monsieur le Ministre de l’Environnement et de l’Écologie en République Centrafricaine.

 

Dans son mot de bienvenue, le Facilitateur Délégué du PFBC, Monsieur Cléto NDIKUMAGENGE, a remercié le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC pour avoir invité la facilitation du PFBC à participer à cet atelier. Poursuivant son propos, il a fait allusion à la gouvernance au niveau des partenariats comme gage pour promouvoir la mise en œuvre de la CNULD et le renforcement du plaidoyer au niveau de l’Afrique Centrale. Enfin, il a réaffirmé la disponibilité du PFBC à continuer de faire le lobbying pour la gestion durable des terres en Afrique Centrale et pour l’appui au GTCCD.

 

Le Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC, Monsieur Martin TADOUM, prenant la parole, a rappelé l’engagement politique et les efforts des pays d’Afrique Centrale pour la gestion durable des terres et la lutte contre la désertification. Il a souligné que ces efforts se traduiraient par l’adhésion de tous les pays de l’espace COMIFAC à la CNULD, l’adoption par chaque pays de son PAN pour la lutte contre la désertification, l’adoption du Programme d’Action Sous-régional pour la lutte contre la désertification en Afrique Centrale (PASR-LCD/AC), la prise en compte de la désertification dans le plan de convergence de la COMIFAC notamment dans l’axe 3, la création du GTCCD, etc. Il a aussi rappelé les réalisations du GTCCD. Poursuivant son propos, il a fait allusion à l’alignement des PAN et l’élaboration du 5ème rapport sur la mise en œuvre de la CNULD qui sont pour le moment les actions urgentes au sein de cette convention pour lesquelles les pays de la sous région devront prendre des dispositions adéquates en vue de leur réalisation.

 

Madame le Directeur de Cabinet, représentant Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Environnement et de l’Écologie en République Centrafricaine, avant d’ouvrir les travaux, a exprimé les remerciements du gouvernement à l’endroit de la GIZ qui a accepté d’appuyer financièrement la tenue de cette réunion. Enfin, elle a souhaité plein succès aux travaux et a déclaré ouverte la cinquième réunion du GTCCD.

 

Après la cérémonie d’ouverture, s’en sont suivies la présentation des participants, la présentation des objectifs de l’atelier, l’adoption de l’ordre du jour et les communications en plénière.

 

Au terme des travaux, les participants ont formulé 15 recommandations, incluant entre autres : (1) au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à la CEEAC de mobiliser les ressources financières pour l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des PF CNULD sur l’utilisation du Portail PRAIS ; (2) aux partenaires de développement d’appuyer financièrement et techniquement la mise en œuvre de la feuille de route 2012-2013 du GTCCD tant au niveau sous-régional que national ; (3) au PFBC de mener le plaidoyer et le lobbying auprès des partenaires au développement pour l’appui à la GDT et au GTCCD ; (4) aux PF CNULD du Burundi, du Congo, du Gabon, de la Guinée Équatoriale, du Rwanda et de Sao Tomé &Principe d’entrer en contact avec leur Point Focal Opérationnel du FEM afin de mobiliser les 30 000 USD prévues pour les consultations nationales devant permettre d’identifier les projets prioritaires.

 


Bien vouloir télécharger :

 

♦ Le Communiqué Final de la cinquième réunion du Groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD)

 

♦ La Feuille de route du GTCCD (2012-2013)

 

♦ Synthèse des - ACTIONS IDENTIFIEES POUR LA MISE EN OEUVRE DE QUELQUES DECISIONS DE LA DIXIEME CONFERENCE DES PARTIES A LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION (CNULD) (CdP10)

 

(Photo du GTCCD4 -  @ rapport final)).

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Libreville a accueilli le 16 mai 2017 la 2e Réunion du Conseil du PFBC

La gouvernance axée sur les résultats du PFBC en marche : La 2e Réunion du Conseil du PFBC consolide les acquis, crédibilise la réforme de la gouvernance et prépare activement la 17e Réunion des Parties du PFBC. Libreville (Gabon), 16 mai 2017 -  S’est tenue la deuxième Réunion du Conseil du PFBC.

En savoir plus...

Étude diagnostique sur la foresterie communautaire en République du Congo

L’étude diagnostique se penche sur les opportunités et les contraintes pour le développement de la foresterie communautaire en République du Congo. Elle entend apporter des éclairages sur le cadre institutionnel et juridique notamment les textes et acteurs clés pertinents en matière de foresterie communautaire; dresser un état des lieux des droits fonciers des communautés locales; identifier les opportunités et contraintes de renforcement des droits fonciers coutumiers et d’accès à la foresterie communautaire, ainsi que des capacités organisationnelles et techniques des communautés forestières, et fournir des recommandations pour éclairer la mise en oeuvre du projet CoNGOs en République du Congo.

En savoir plus...

IISD : Conférence de Bonn sur le changement climatique - Mai 2017

La Conférence de Bonn sur les changements climatiques s'est poursuivie lundi. Des consultations informelles se sont déroulées tout au long de la journée pour discuter des questions soulevées par le Groupe de travail spécial sur l'Accord de Paris (APA), l'Organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI) et l'Organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique (SBSTA).

En savoir plus...

IISD : Résumé du Forum énergétique de Vienne 2017

Le Forum de l'Énergie de Vienne (FEV) 2017 intitulé « L'énergie durable pour la mise en œuvre des ODD et l'Accord de Paris » s'est tenu du 9 au 12 mai 2017 à Vienne, en Autriche. L'événement a rassemblé environ 1 650 participants venus de 128 pays, dont le Premier Ministre de Tuvalu, et plusieurs ministres d'Égypte, d'Inde, de Jordanie, du Maroc et du Swaziland, des dignitaires et représentants de haut niveau d'organisations internationales et non gouvernementales, universitaires, de la société civile et du secteur privé.

En savoir plus...

Climate Action Tracker : La croissance lente des émissions mondiales de la Chine et de l'Inde, les politiques de Trump allégeront les émissions américaines

Le leadership mondial sur le climat change : Les développements positifs sur l'utilisation du charbon en Chine et en Inde sont susceptibles de réduire la croissance prévue des émissions de carbone dans le monde d'environ deux à trois milliards de tonnes d'ici 2030 par rapport aux prévisions faites il y a un an, a déclaré Climate Action Tracker (CAT) aujourd'hui.

En savoir plus...

Rapport de situation sur les mesures d'atténuation appropriées au niveau national (MAAN). Mise à jour semestrielle 2017

Ce rapport de mise à jour semestriel commence par une vue d'ensemble des MAAN par nombres au Chapitre 1, comme dans les rapports de situation MAAN précédents. Le chapitre montre que le nombre total de MAAN soumis au Registre de la CCNUCC continue d'augmenter avec le temps, et la part des MAAN qui ont reçu un soutien financier reste constante mais relativement faible depuis la dernière mise à jour.

En savoir plus...

CCNUCC : Adaptation au climat, Risque de catastrophe et développement. Évènement à Bonn les 16 et 17 mai

Une réunion axée sur des solutions pour identifier les opportunités permettant d'intégrer l'adaptation au changement climatique, les Objectifs de Développement Durable (ODD) et la réduction du risque de catastrophe se tiendra lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique en mai.

En savoir plus...

ITTO-CITES spectroscopie de réflectance dans le proche infrarouge (NIRS) pour surveiller le commerce de l'acajou

Cette vidéo illustre l'application spectroscopie de réflectance dans le proche infrarouge (NIRS) pour l'identification du bois, qui est actuellement utilisée comme base pilote au Brésil pour l'identification de l'acajou (Swieteniamacrophylla), grâce au soutien technique et financier de l'OIBT, dans le cadre du Programme OIBT-CITES pour la mise en oeuvre des Listings des espèces ligneuses tropicales du CITES.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030