Le groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD) tient sa cinquième réunion à Bangui

 

Au terme des travaux, les participants ont formulé 15 recommandations, incluant entre autres : (1) au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à la CEEAC de mobiliser les ressources financières pour l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des PF CNULD sur l’utilisation du Portail PRAIS ; (2) aux partenaires au développement d’appuyer financièrement et techniquement la mise en œuvre de la feuille de route 2012-2013 du GTCCD tant au niveau sous-régional que national ; (3) au PFBC de mener le plaidoyer et le lobbying auprès des partenaires au développement pour l’appui à la GDT et au GTCCD 

 

 

docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTCCD/COMIFAC Photo de famille GTCCD 4.jpg

Bangui - République Centrafricaine, du 18 au 20 avril 2012 - S’est tenue la cinquième réunion du Groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD). Elle était organisée sur convocation de Monsieur Raymond Mbitikon, Secrétaire Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC). Présidée par Monsieur Martin TADOUM, Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC et modérée par Monsieur Chouaibou Nchoutpouen, Expert Biodiversité et Désertification du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, les travaux de Bangui ont rassemblé les points focaux des pays membres de la COMIFAC. Y ont également pris part les représentants des Organisations et Institutions sous-régionales et internationales suivantes: la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), la Commission de l’Élevage, du Bétail, de la Viande et des Ressources Halieutiques (CEBEVIRHA), la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) et la COMIFAC. (Photo du GTCCD4 -  @ rapport final)).

 

La cinquième réunion du GTCCD de la COMIFAC s’est déroulée en quatre phases: (1) Cérémonie d’ouverture ; (2) Présentations et échanges en plénière ; (3) Travaux en groupes et (4) Restitution et adoption des recommandations. La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par trois allocutions : le mot de circonstance de Monsieur le Facilitateur Délégué du PFBC, l’allocution de Monsieur le Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC et le Discours d’ouverture de Madame le Directeur de Cabinet, représentant Monsieur le Ministre de l’Environnement et de l’Écologie en République Centrafricaine.

 

Dans son mot de bienvenue, le Facilitateur Délégué du PFBC, Monsieur Cléto NDIKUMAGENGE, a remercié le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC pour avoir invité la facilitation du PFBC à participer à cet atelier. Poursuivant son propos, il a fait allusion à la gouvernance au niveau des partenariats comme gage pour promouvoir la mise en œuvre de la CNULD et le renforcement du plaidoyer au niveau de l’Afrique Centrale. Enfin, il a réaffirmé la disponibilité du PFBC à continuer de faire le lobbying pour la gestion durable des terres en Afrique Centrale et pour l’appui au GTCCD.

 

Le Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC, Monsieur Martin TADOUM, prenant la parole, a rappelé l’engagement politique et les efforts des pays d’Afrique Centrale pour la gestion durable des terres et la lutte contre la désertification. Il a souligné que ces efforts se traduiraient par l’adhésion de tous les pays de l’espace COMIFAC à la CNULD, l’adoption par chaque pays de son PAN pour la lutte contre la désertification, l’adoption du Programme d’Action Sous-régional pour la lutte contre la désertification en Afrique Centrale (PASR-LCD/AC), la prise en compte de la désertification dans le plan de convergence de la COMIFAC notamment dans l’axe 3, la création du GTCCD, etc. Il a aussi rappelé les réalisations du GTCCD. Poursuivant son propos, il a fait allusion à l’alignement des PAN et l’élaboration du 5ème rapport sur la mise en œuvre de la CNULD qui sont pour le moment les actions urgentes au sein de cette convention pour lesquelles les pays de la sous région devront prendre des dispositions adéquates en vue de leur réalisation.

 

Madame le Directeur de Cabinet, représentant Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Environnement et de l’Écologie en République Centrafricaine, avant d’ouvrir les travaux, a exprimé les remerciements du gouvernement à l’endroit de la GIZ qui a accepté d’appuyer financièrement la tenue de cette réunion. Enfin, elle a souhaité plein succès aux travaux et a déclaré ouverte la cinquième réunion du GTCCD.

 

Après la cérémonie d’ouverture, s’en sont suivies la présentation des participants, la présentation des objectifs de l’atelier, l’adoption de l’ordre du jour et les communications en plénière.

 

Au terme des travaux, les participants ont formulé 15 recommandations, incluant entre autres : (1) au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à la CEEAC de mobiliser les ressources financières pour l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des PF CNULD sur l’utilisation du Portail PRAIS ; (2) aux partenaires de développement d’appuyer financièrement et techniquement la mise en œuvre de la feuille de route 2012-2013 du GTCCD tant au niveau sous-régional que national ; (3) au PFBC de mener le plaidoyer et le lobbying auprès des partenaires au développement pour l’appui à la GDT et au GTCCD ; (4) aux PF CNULD du Burundi, du Congo, du Gabon, de la Guinée Équatoriale, du Rwanda et de Sao Tomé &Principe d’entrer en contact avec leur Point Focal Opérationnel du FEM afin de mobiliser les 30 000 USD prévues pour les consultations nationales devant permettre d’identifier les projets prioritaires.

 


Bien vouloir télécharger :

 

♦ Le Communiqué Final de la cinquième réunion du Groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD)

 

♦ La Feuille de route du GTCCD (2012-2013)

 

♦ Synthèse des - ACTIONS IDENTIFIEES POUR LA MISE EN OEUVRE DE QUELQUES DECISIONS DE LA DIXIEME CONFERENCE DES PARTIES A LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION (CNULD) (CdP10)

 

(Photo du GTCCD4 -  @ rapport final)).

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Fonds d'Adaptation : Le Conseil du Fonds d'Adaptation approuve un financement de 20,4 millions de dollars USD en faveur de nouveaux projets en période intersession

Washington, DC (10 juillet 2017) - Le Conseil du Fonds pour l'adaptation a approuvé un financement de nouveaux projets à hauteur 20,4 millions de dollars USD au cours de la période d'examen intersession qui se termine en début juillet - y compris un projet régional de sécurité alimentaire le long de la frontière entre la Colombie et l'Équateur, un projet relatif à la sécurité régionale de l'eau dans le Bassin du lac Victoria en Afrique de l'Est et un projet de restauration des mangroves au Sénégal.

En savoir plus...

COMIFAC : Communiqué final du 9eme Atelier du GTCCD

Le 9eme Atelier du Groupe de Travail de la Convention des Nations Unies pour la Lutte Contre la Désertification (GTCCD) des pays membres de la COMIFAC s’est tenu à Ndjamena (Tchad) à l’hôtel Mercure Chari, du 6-7 juillet 2017, en vue de préparer la Conférence des Parties 13 de la CNULD et de formuler une position commune consensuelle sous- régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la prochaine CoP, programmée du 6- 16 septembre à Erdos, Chine.

En savoir plus...

Fao : Communautés locales et utilisation durable de la faune en Afrique centrale

Le présent ouvrage comprend trois parties distribuées en treize chapitres. La première partie introduit le questionnement et le contexte abordant les aspects économiques, nutritionnels et juridiques liés à la chasse dite « villageoise » et à l’utilisation de la faune sauvage par les populations locales. Dans une deuxième partie, les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet « Gestion durable de la faune et du secteur de la viande de brousse en Afrique centrale » décrivent les retours d’expérience dans les sites pilotes du projet en République du Congo, République démocratique du Congo et République du Gabon.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo se mobilise à Bruxelles aux Journées européennes du développement

Le partenariat public-privé (PPP) en matière de conservation comme intervention pour la paix - Les PPP en conservation sont-ils une intervention efficace en matière de consolidation de la paix ? Ou devrions-nous laisser cela aux unités de maintien de la paix de l’ONU ?

En savoir plus...

ec.europa : Conférence ministérielle africaine sur l’environnement - CMAE

Vérifier à la livraison... Je vous remercie de l'invitation.  C’est un grand honneur de s’adresser à ce public ; c’est aussi une reconnaissance de la coopération très riche entre l’Union européenne et l’Afrique dans le domaine de l'environnement, le changement climatique, la biodiversité, la gestion des ressources naturelles et l'économie verte.

En savoir plus...

PNUE : Le G7 soutient le mouvement du financement durable

Bologne, 12 juin 2017 - Le G7 a rejoint le G20, d’autres pays et marchés en pesant de son poids en faveur d’un mouvement croissant pour transformer le pouvoir du sysatème financier mondial en développement durable.

En savoir plus...

Ec.europa.eu : Les Journées européennes du Développement se focalisent sur « Investir dans le Développement » #EDD17

La 11ième édition des Journées européennes du développement s’est ouverte le 7 juin, avec un accent particulier sur l’investissement dans le développement.

En savoir plus...

Le REFADD se prépare pour la COP 23

Le Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) a organisé du 3 au 5 juillet 2017 à Douala au Cameroun, un atelier sous régional portant sur la restitution des COP 21 et 22, la préparation du réseau à la COP23. Le communiqué final de cet atelier est disponible en téléchargement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030