Le groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD) tient sa cinquième réunion à Bangui

 

Au terme des travaux, les participants ont formulé 15 recommandations, incluant entre autres : (1) au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à la CEEAC de mobiliser les ressources financières pour l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des PF CNULD sur l’utilisation du Portail PRAIS ; (2) aux partenaires au développement d’appuyer financièrement et techniquement la mise en œuvre de la feuille de route 2012-2013 du GTCCD tant au niveau sous-régional que national ; (3) au PFBC de mener le plaidoyer et le lobbying auprès des partenaires au développement pour l’appui à la GDT et au GTCCD 

 

 

docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTCCD/COMIFAC Photo de famille GTCCD 4.jpg

Bangui - République Centrafricaine, du 18 au 20 avril 2012 - S’est tenue la cinquième réunion du Groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD). Elle était organisée sur convocation de Monsieur Raymond Mbitikon, Secrétaire Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC). Présidée par Monsieur Martin TADOUM, Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC et modérée par Monsieur Chouaibou Nchoutpouen, Expert Biodiversité et Désertification du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, les travaux de Bangui ont rassemblé les points focaux des pays membres de la COMIFAC. Y ont également pris part les représentants des Organisations et Institutions sous-régionales et internationales suivantes: la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), la Commission de l’Élevage, du Bétail, de la Viande et des Ressources Halieutiques (CEBEVIRHA), la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) et la COMIFAC. (Photo du GTCCD4 -  @ rapport final)).

 

La cinquième réunion du GTCCD de la COMIFAC s’est déroulée en quatre phases: (1) Cérémonie d’ouverture ; (2) Présentations et échanges en plénière ; (3) Travaux en groupes et (4) Restitution et adoption des recommandations. La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par trois allocutions : le mot de circonstance de Monsieur le Facilitateur Délégué du PFBC, l’allocution de Monsieur le Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC et le Discours d’ouverture de Madame le Directeur de Cabinet, représentant Monsieur le Ministre de l’Environnement et de l’Écologie en République Centrafricaine.

 

Dans son mot de bienvenue, le Facilitateur Délégué du PFBC, Monsieur Cléto NDIKUMAGENGE, a remercié le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC pour avoir invité la facilitation du PFBC à participer à cet atelier. Poursuivant son propos, il a fait allusion à la gouvernance au niveau des partenariats comme gage pour promouvoir la mise en œuvre de la CNULD et le renforcement du plaidoyer au niveau de l’Afrique Centrale. Enfin, il a réaffirmé la disponibilité du PFBC à continuer de faire le lobbying pour la gestion durable des terres en Afrique Centrale et pour l’appui au GTCCD.

 

Le Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC, Monsieur Martin TADOUM, prenant la parole, a rappelé l’engagement politique et les efforts des pays d’Afrique Centrale pour la gestion durable des terres et la lutte contre la désertification. Il a souligné que ces efforts se traduiraient par l’adhésion de tous les pays de l’espace COMIFAC à la CNULD, l’adoption par chaque pays de son PAN pour la lutte contre la désertification, l’adoption du Programme d’Action Sous-régional pour la lutte contre la désertification en Afrique Centrale (PASR-LCD/AC), la prise en compte de la désertification dans le plan de convergence de la COMIFAC notamment dans l’axe 3, la création du GTCCD, etc. Il a aussi rappelé les réalisations du GTCCD. Poursuivant son propos, il a fait allusion à l’alignement des PAN et l’élaboration du 5ème rapport sur la mise en œuvre de la CNULD qui sont pour le moment les actions urgentes au sein de cette convention pour lesquelles les pays de la sous région devront prendre des dispositions adéquates en vue de leur réalisation.

 

Madame le Directeur de Cabinet, représentant Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Environnement et de l’Écologie en République Centrafricaine, avant d’ouvrir les travaux, a exprimé les remerciements du gouvernement à l’endroit de la GIZ qui a accepté d’appuyer financièrement la tenue de cette réunion. Enfin, elle a souhaité plein succès aux travaux et a déclaré ouverte la cinquième réunion du GTCCD.

 

Après la cérémonie d’ouverture, s’en sont suivies la présentation des participants, la présentation des objectifs de l’atelier, l’adoption de l’ordre du jour et les communications en plénière.

 

Au terme des travaux, les participants ont formulé 15 recommandations, incluant entre autres : (1) au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à la CEEAC de mobiliser les ressources financières pour l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des PF CNULD sur l’utilisation du Portail PRAIS ; (2) aux partenaires de développement d’appuyer financièrement et techniquement la mise en œuvre de la feuille de route 2012-2013 du GTCCD tant au niveau sous-régional que national ; (3) au PFBC de mener le plaidoyer et le lobbying auprès des partenaires au développement pour l’appui à la GDT et au GTCCD ; (4) aux PF CNULD du Burundi, du Congo, du Gabon, de la Guinée Équatoriale, du Rwanda et de Sao Tomé &Principe d’entrer en contact avec leur Point Focal Opérationnel du FEM afin de mobiliser les 30 000 USD prévues pour les consultations nationales devant permettre d’identifier les projets prioritaires.

 


Bien vouloir télécharger :

 

♦ Le Communiqué Final de la cinquième réunion du Groupe de travail pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification en Afrique centrale (GTCCD)

 

♦ La Feuille de route du GTCCD (2012-2013)

 

♦ Synthèse des - ACTIONS IDENTIFIEES POUR LA MISE EN OEUVRE DE QUELQUES DECISIONS DE LA DIXIEME CONFERENCE DES PARTIES A LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION (CNULD) (CdP10)

 

(Photo du GTCCD4 -  @ rapport final)).

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ClientEarth : Le nouveau partenaire du PFBC !!!

Bruxelles, le 6 novembre 2018 ; ClientEarth a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Pour ce faire, ClientEarth a soumis les documents requis et a accepté de respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale.

En savoir plus...

COMPTE RENDU : Atelier préparatoire de la conférence internationale de N’Djamena sur la lutte contre le braconnage a haut niveau

Dans le cadre de sa feuille de route, la Facilitation du PFBC projette d'organiser en Janvier 2019 sous l'égide du Gouvernement de la République du Tchad, une Conférence Internationale sur le braconnage, la sécurité et la stabilité ainsi que le contrôle de la transhumance armée des groupes pastoralismes entre l'Afrique Équatoriale, le Sahel, les deux Soudans et la RDC. Bien vouloir télécharger le compte rendu de l'atelier préparatoire de Douala Cameroun du 12 au 13 novembre 2018.

En savoir plus...

Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu par le ministre Rwandais de l’environnement Dr Vincent Biruta

Kigali, 8 et 9 novembre 2018 : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) a été reçu à Kigali au cours d’une mission par le ministre Rwandais de l’Environnement Dr Vincent Biruta par ailleurs président en exercice de la Comifac. 

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N° 002

Le projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) est mis en œuvre dans les pays d’Afrique Centrale dans un contexte dominé par un braconnage transfrontalier intensif, notamment celui des éléphants.Les activités du projet se concentrent sur la protection de la biodiversité et contribuent à réduire l’impact du braconnage dans les sites de mise en œuvre. A travers la lutte anti-braconnage qui suit une approche concertée et efficace, impliquant le renforcement des capacités matérielles et humaines, la multiplication des patrouilles, l’utilisation des outils innovants dans la collecte des données et le renforcement du volet judiciaire, la gestion du Dja et du TNS, deux sites fortement soumis aux pressions des braconniers s’améliore.

En savoir plus...

Le PFBC mobilisé à N’Djamena pour préparer la conférence internationale ministérielle sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières

Signature du protocole d’entente concernant l’organisation de la Conférence et ses termes de référence… le Facilitateur du PFBC est reçu par son Excellence Monsieur Idriss Deby, président de la République du Tchad… le Facilitateur du PFBC remet aux diplomates de la sous-région les termes de références de la Conférence… Définition des thèmes de la session des experts des 23/24 janvier 2019 et désignation des chefs de file des 4 thématiques retenues…

En savoir plus...

Sciencesetavenir : Le changement climatique pose un risque "extrême" pour deux tiers des villes africaines

Un rapport émanant d'un cabinet de conseil met en garde sur la vulnérabilité économique au changement climatique, qui concerne tout particulièrement les grandes villes africaines...Bangui, capitale et plus grande ville de la République centrafricaine, est l'une des villes les plus vulnérables au changement climatique selon ce rapport.

En savoir plus...

Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu en audience par le Président Idriss Deby ITNO

N’Djamena, le 23 octobre 2018Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC M. Ndomba Ngoye Raymond et le Co-Facilitateur Maxime Nzita ont été reçus par son Excellence Monsieur Idriss Deby ITNO, Président de la République du Tchad.  

En savoir plus...

UEREDD Facility-Insights sur les chaînes d'approvisionnement en produits présentant des risques pour la forêt

Le mécanisme UEREDD a le plaisir de partager avec vous quelques mises à jour sur l’initiative Transparence pour des économies durables (Trase), qui vise à améliorer la transparence, la clarté et l’accessibilité de l’information sur les chaînes d’approvisionnement en produits de base qui sont à l’origine du déboisement tropical.

 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018

CAWHFI NEWS N° 002
FGF Brazzaville 2018