Bienvenue à notre nouveau partenaire, « Greater Virunga Transboundary Collaboration » !

 

 

 

Greater Virunga Transboundary Collaboration devient officiellement membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC)

 

Kigali (Rwanda), le 27 mai 2014 - Greater Virunga Transboundary Collaboration (GVTC) est devenu officiellement membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) et s’engage à respecter le cadre de coopération du PFBC visant à promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale.

 

Le Dr Muamba Tshibasu Georges, Secrétaire exécutif, est persuadé que Greater Virunga Transboundary Collaboration (GVTC) peut partager sa précieuse expérience en tant que programme de collaboration transfrontalière développé en période de conflit armé et profitera de sa coopération avec le Partenariat pour favoriser la reconnaissance de son modèle transfrontalier pour une collaboration plus efficace. En outre, Greater Virunga Transboundary Collaboration (GVTC) a récemment signé un protocole d'accord tripartite entre CIRGL, CEPGL et GVTC pour une action synergique pour la paix, la sécurité, la conservation et le développement.

 

A propos de la Collaboration Transfrontières du Grand Virunga (GVTC)

 

La Collaboration Transfrontières du Grand Virunga (GVTC) est un mécanisme transfrontier de gestion stratégiques et collaborative du paysage du Grand Virunga. Né d’activités informelles entre le personnel des aires protégées transfrontières, GVTC est devenue une entité formelle avec une forte volonté politique des trois pays de la République démocratique du Congo, le Rwanda et l’Ouganda.

 

Accomplissements

Du interactions informelles du personnel du parc à travers les frontières à la légalisation de l’attente de la Collaboration Grand Virunga transfrontières, ce sont les jalons de la collaboration transfrontalière :

 

♦  2011 : ? La légalisation de la Collaboration Grand Virunga transfrontières par un traité signé par les chefs d’Etat de la République démocratique du Congo, le Rwanda et l’Ouganda. Cette étape est en train, mais en attendant signatures.

 2010 : Plan raffinés transfrontières stratégique quinquennal.

 2009 : Institutionnalisation de la collaboration transfrontalière des Virunga par le Grand Conseil interministériel.

 2008 : Déclaration ministérielle de Rubavu pour la collaboration transfrontalière Grand Virunga.

 2008 : Création d’un Secrétariat exécutif pleinement opérationnel, provisoirement basé à Kigali, pour coordonner la mise en œuvre de la 10-Année transfrontières Plan stratégique.

 2007 : Acquisition de quatre années de financement du Royaume des Pays-Bas pour mettre en œuvre la collaboration transfrontalière et le partage des revenus de soutien et des entreprises de conservation à travers le paysage du Grand Virunga.

 2006 : Année 10-transfrontières Plan stratégique autorisant la création d’un secrétariat permanent.

 2005 : protocole d’accord tripartite sur les recettes du tourisme partage par les groupes transfrontaliers du tourisme des gorilles.

 2005 : Déclaration ministérielle tripartite de Goma sur la gestion transfrontalière des ressources naturelles du réseau de zones protégées transfrontalières du Rift Albertin Central.

 2004 : protocole d’accord trilatéral entre les trois autorités des aires protégées sur la conservation de collaboration de la Banque centrale du Rift Albertin transfrontalière réseau de zones protégées.

 

Initiatives

 

Pour être efficace et efficiente, la plus grande collaboration transfrontalière des Virunga a connu une série de priorités et identification des projets afin de réussir à améliorer la conservation des espèces, des habitats et des services écologiques qui contribuent à l’accroissement des avantages socio-économiques, grâce à la collaboration transfrontalière efficace.

Découvrez ce que le Grand Virunga transfrontières Collaboration fait dans les domaines de la collaboration régionale, la gestion des ressources naturelles transfrontières, les moyens de subsistance, l’utilisation des terres, et de plaidoyer et de sensibilisation

 

Mandat

Le GVTC est guidé par un plan stratégique de dix ans ainsi que la mise en œuvre d’un plan de cinq ans qui fixe comme objectif l’amélioration de la conservation des espèces, des habitats et des services écologiques qui contribuent à l’accroissement des avantages socio-économiques, grâce à la collaboration transfrontalière efficace.

Le Secrétariat Exécutif a pour mandat de recueillir des fonds au nom des trois aires protégées pour soutenir les initiatives transfrontières. Actuellement, le Secrétariat exécutif met en œuvre un projet de quatre ans financé par le Royaume des Pays-Bas l’spécifiques pour renforcer la collaboration transfrontalière, les mécanismes de partage des recettes et des entreprises communautaires.

Comme dicté par le plan stratégique actuel, les paramètres géographiques pour les travaux de la GVTC comprennent l’écosystème transfrontalier du Central Albertine transfrontalière réseau de zones protégées partagé par huit aires protégées, notamment : Parc National des Virunga et des Sarambwe Réserve Naturelle en RDC ; Mgahinga Gorilla National Park, Bwindi Impenetrable National Park, Queen Elizabeth National Park, Rwenzori Mountains National Park, Semuliki National Park et Kibale National Park en Ouganda, et Parc National des Volcans au Rwanda.

 

Structure

La fondation de la plus grande collaboration transfrontalière des Virunga est fondée sur des équipes de travail transfrontalier au niveau politique et la politique au niveau technique.

Ces entités interagissent sur une base régulière avec les comités techniques régionaux réunissant deux fois par an et les chefs d’État a proposé de se réunir une fois tous les deux ans.

 Chefs d’États
 Ministères nationaux (niveau politique)
 Transfrontières de base du secrétariat (niveau de mise en œuvre)
 Transfrontières Secrétariat exécutif (niveau technique)
 Comité régional de recherche
 Comité Régional de Tourisme
 Comité Régionale pour la conservation communautaire et d’entreprise
 Comité Régionale pour la Sécurité et application de la loi
 Organigramme de la Collaboration Transfrontalière du Grand Virunga

 

Pour en savoir plus, bien vouloir consulter le lien ci-après:  Collaboration Transfrontières du Grand Virunga (GVTC)

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019