Greenpeace Africa salue le retrait de l’investissement du Fonds de pension norvégien accordé à Halycon Agri

 

 

En réponse aux nouvelles selon lesquelles le fonds souverain norvégien – le plus important au monde – a retiré l’année dernière son investissement d’Halcyon Agri Corporation – le géant du caoutchouc basé à Singapour, en raison des risques financiers liés à la déforestation tropicale, Victorine Che, chef de projet sur le bassin du Congo au sein de Greenpeace Afrique, a déclaré :

 

 

« C’est un appel clair à d’autres investisseurs de se retirer d’Halcyon Agri. En agissant de la sorte, il sera plus difficile pour la société de continuer à s’accaparer des terres, à violer les droits humains des populations locales et à détruire, par exemple, des forêts situées à sept kilomètres à l’est de la ville natale du président camerounais Paul Biya.

 

 

« L’année dernière, Greenpeace Afrique a exposé les impacts de la plantation camerounaise d’Halcyon Agri, Sud Cameroun Hévéa (Sudcam), sur l’écosystème et sur les communautés locales et autochtones. Le déplacement des communautés Baka sans compensation adéquate ni plan de réinstallation, l’intimidation des lanceurs d’alerte, l’absence d’une zone tampon clairement définie pour permettre aux communautés voisines de subvenir à leurs besoins et la grande opacité du projet exigent une réparation urgente.

 

 

« En plus de l’interdiction permanente à déforester et l’indemnisation adéquate des communautés, Greenpeace Africa demande à Halcyon Agri et au gouvernement camerounais une transparence totale sur le projet. Les documents indiquant l’ensemble de l’actionnariat de Sudcam, les études d’impact environnemental et social, les évaluations HCV (Haute Valeur de Conservation), les cartes de concession et d’autres documents clés doivent tous être rendus publics.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Alwihdainfo-Innovation environnementale : la tchadienne Hindou Oumarou remporte le prix Pritzker de 100 000 dollars

Native du Tchad, Hindou Oumarou reçoit 100 000 dollars pour un travail d'unification des cultures autour d'une ressource en eau qui se raréfie et qui dessert quatre pays africains.

En savoir plus...

mediaterre-Participation de la Francophonie à la CdP - COP25

À chaque Conférence des Parties négociant sur le climat depuis la CdP21 en 2015, la Francophonie a réservé et aménagé un Pavillon pour les acteurs francophones. Le pavillon mis à disposition permet durant deux semaines de la CdP permet d'abriter des événements, totalisant une participation de près de 2000 personnes à chaque édition. Cette expérience a toujours été couronnée de succès et beaucoup appréciée par les États et Gouvernements membres de la Francophonie ainsi que par les acteurs de la société civile et du privé!

En savoir plus...

SNOIE* I Note d’information I Numéro 8

Deux entreprises forestières dénoncées pour exploitation forestière illégale par le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) suspendues.

En savoir plus...

Lemonde-Après le désistement du Chili, la COP25 sur le climat sera organisée en Espagne en décembre

Après le renoncement du président chilien, Sebastian Piñera, en raison des troubles dans le pays, l’Espagne organisera la conférence aux dates prévues, du 2 au 13 décembre.

En savoir plus...

Lemonde-L’Afrique incontournable pour conduire la transition énergétique mondiale

L’Afrique subsaharienne consomme à peine plus d’électricité que l’Espagne. C’est pourtant sur le continent que se joue une importante bataille contre le dérèglement climatique. A quelques semaines de la 25e conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP25), l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publie, vendredi 8 novembre, un rapport que les négociateurs africains auraient tort de ne pas mettre dans leurs valises avant de s’acheminer vers Madrid. Ils y trouveront de solides arguments pour faire entendre leurs voix à côté des pays gros émetteurs de gaz à effet de serre. « La façon dont l’Afrique parviendra à satisfaire ses besoins énergétiques est cruciale pour l’avenir du continent, et du monde », posent d’emblée les auteurs de cette deuxième édition des Perspectives économiques de l’Afrique, une somme de près de 300 pages.

En savoir plus...

SWM Programme - Bulletin d'information numéro 3 - juillet - octobre 2019

Le troisième bulletin d’information du Programme de gestion durable de la faune sauvage (de l’anglais Sustainable Wildlife Management «SWM» Programme) vient tout juste de paraître. Ce troisième numéro présente les dernières avancées de la mise en œuvre du programme entre juillet et octobre 2019, à travers treize pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Il est disponible....

En savoir plus...

Trentième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC) : Une position commune adoptée.

Cette réunion a été organisée du 11 au 13 novembre 2019, à Kigali (Rwanda), dans la salle de réunion de l’hôtel CHEZ LANDO, en prélude de la onzième réunion du Groupe de Travail sur l’Article 8 (j) et les dispositions connexes (WG8J 11) et à la 23ème réunion de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (OSASTT-23) qui se tiendront du 20 au 22 et du 25 au 29 novembre 2019 à Montréal au Canada. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Adaptation aux changements climatiques : le Fonds d’Adaptation octroi le Congo une enveloppe de 5 milliards francs CFA

La République du Congo bénéficie du Fonds d’adaptation une enveloppe de 5 milliards de FCFA pour matérialiser le projet de renforcement des capacités d’adaptation au changement climatique des communautés vulnérables du Bassin du fleuve Congo, en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019