Vers une stratégie de promotion du développement de l’industrie forestière dans le Bassin du Congo

 

Les recommandations  de l’atelier de Yaoundé couvrent les thèmes liés aux stratégies d'investissement en faveur de la transformation du bois; la fiscalité; les barrières commerciales sur les marchés locaux et régionaux, et l’intégration du secteur informel aux économies nationales.

 

Yaoundé (Cameroun), 21-22 septembre 2010, s’est tenu la réunion intitulée «Vers une stratégie de promotion du développement de l’industrie forestière dans le Bassin du Congo», organisée par l’ Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) en collaboration avec l’Association interafricaine des industries forestières (IFIA) et le Mécanisme pour les programmes forestiers nationaux (PFN) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), s’est tenue à Yaoundé, au Cameroun du 21 au 22 septembre 2010.

 

Photo de Famille des participants La journée a été inaugurée par Son Excellence Mr. Ngolle Ngolle, Ministre des forêts et de la faune du Cameroun, Monsieur Ze Meka le Directeur exécutif de l’OIBT, Hervé Bourguignon, Président de l’IFIA et d’Olman Serrano de la FAO. Soixante-dix représentants des institutions internationales d'une part, et des administrations, des Organismes non gouvernementaux  (ONG) et du secteur privé des pays du Bassin du Congo d'autre part, ont participé à cette réunion (voir Annexe 1, Liste des participants). Sur l'ensemble de ces participants, presque la moitié représentait le secteur privé. Mr. Jeremie Mbairamadji de la FAO a joué le rôle de modérateur de cette réunion. Le projet d’ordre du jour a été adopté (voir Annexe 2) et la réunion a suivi le programme prévu par les organisateurs dans la note conceptuelle (voir Annexe 3), avec des présentations et de brèves discussions durant le premier jour (voir Annexe 4, Présentations), suivies par l’élaboration de recommandations par les quatre groupes de travail durant la seconde journée et enfin, de discussions et conclusions en séance plénière à la fin de la réunion. En préparation de cette réunion des 21 et 22 septembre, une mission d’état des lieux de l’industrie forestière dans le Bassin du Congo a été menée conjointement par la FAO et l’IFIA du 13 au 20 septembre 2010 au Gabon et au Cameroun. Une quinzaine d'entrepreneurs –industriels et artisanaux - ont été rencontrés et quatre usines et plusieurs ateliers ont été visités. Un compte-rendu de cette mission a été présenté durant le premier jour.

 

La Réunion a élaboré une série de recommandations suite aux discussions des groupes de travail. Les recommandations présentées en Annexe 5 couvrent les thèmes liés aux stratégies d'investissement en faveur de la transformation du bois; la fiscalité; les barrières commerciales sur les marchés locaux et régionaux, et l’intégration du secteur informel aux économies nationales. Certaines des recommandations de la Réunion comprennent des activités qui sont en cours d’examen ou de mise en œuvre à travers divers projets ou programmes gérés par la communauté internationale. Par exemple, les travaux de recherche sur les échanges commerciaux de bois illégal entrepris et bien couverts par le CIFOR ; le projet financé par l’UE sur l’ACP-FLEGT en faveur de la mise en œuvre des Accords Volontaires de Partenariat (AVP) ; la proposition du projet préparé par l’OIBT sur le système opérationnel d'appui pour promouvoir la transformation plus poussée des bois dans cinq pays du Bassin du Congo et enfin, le projet de “Cluster Bois” financé par la Banque mondiale sur la transformation au Cameroun.

 

D’autres activités contribuant aux recommandations sont en cours de négociation entre les représentants du secteur privé et l’administration camerounaise. Il est donc très important de coordonner les diverses initiatives, projets et programmes contribuant au développement des industries forestières, en particulier en termes d’investissements pour la transformation et un meilleur approvisionnement des marchés du bois subrégionaux et régionaux.

L’OIBT, l’IFIA et la FAO peuvent contribuer à la coordination d’activités qui permettent de promouvoir la transformation et dont les résultats sont réalisables et tangibles. Voici quelques exemples:

a)L’élaboration d’étude de marketing des produits ligneux au Nigéria et au Tchad.

b)L’harmonisation des procédures douanières en Afrique Centrale et de l’Ouest. 

c)L’existence de diverses options pour créer des centres de formation pour le secteur forestier et les industries forestières.

d)Faciliter les discussions sur la promotion de la transformation du bois dans d’autres pays du Bassin du Congo.

Source: adaptée du site officiel de l'atelier: National Forest Programme Facility @Photo - NFPF

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020