IIED : un rapport pose les jalons de la recherche en gouvernance forestière entre la Chine et l’Afrique

Vous pouvez télécharger le rapport China-Africa Forest Governance Learning Platform, Rapport d’un évènement de lancement et perspective

 

IIED a publié un rapport qui identifie les recherches qui pourraient mettre en lumière les effets positifs et négatifs des investissements chinois dans les forêts africaines, et de montrer comment améliorer la gouvernance du commerce du bois.

 

Le rapport de l’IIED rend compte de la première rencontre première rencontre de « China-Africa Forest Governance Learning Platform », un nouveau groupe qui vise à assurer que de tels investissements sont durables du point de vue environnemental et profitent aux communautés locales.

 

Les participants à la plateforme proposent que la recherche porte sur les points suivants :

 

♦Écarts entre les données relatives aux exportations de produits forestiers africains et leurs importations par la Chine.

Directives, normes, principes et législation en vigueur en Afrique et en Chine qui affectent les activités des entreprises forestières chinoises dans les pays africains

Pratiques et modèles d’échelles et types de gestion forestière efficace, et question connexes telles que les régimes foncier et forestier, en Chine et dans les pays africains

Analyse multisectorielle pour comprendre l’impact des investissements chinois dans des secteurs autres que le forestier sur la gouvernance forestière

Commerce du bois et investissements forestiers impliquant des sociétés chinoises en Afrique – Études de cas et enquêtes de journalistes chinois.

Réglementions du marché intérieur chinois et priorités des consommateurs et potentiel à encourager les sociétés chinoises à appliquer des principes de gestion forestières durables.

 

« La relation sino-africaine se consolide et présente un potentiel énorme – à travers la recherche, le dialogue et une action commune – en faveur des forêts et des droits et intérêts forestiers des communautés locales » a déclaré James Mayers, Responsable du Groupe Ressource naturelles de l’IIED.

 

« Beaucoup reste à faire pour améliorer le respect de la législation qui protège les forêts et les intérêts des communautés locales, et de nombreux efforts doivent encore être consentis pour encourager la création d’entreprises durables et la mise au point de programmes de vérification de l’origine légale des produits ligneux », a-t-il ajouté. « Nous espérons que d’autres acteurs rejoindrons la China-Africa Forest Governance Learning Platform, en vue du déploiement de ce potentiel exceptionnel. »

 

Vous pouvez télécharger le rapport China-Africa Forest Governance Learning Platform, Rapport d’un évènement de lancement et perspective

 

Vous pouvez consulter le texte complet sur le blog y relatif publié par James Mayers China in Africa’s forests

 

Contact : Pour obtenir un entretien, veuillez contacter Lila Buckley (lila.buckley@iied.org) +44 (0)203463 7399+44 (0)203463 7399

 

L’International Institute for Environment and Development (IIED) est un institut de recherche indépendant et à but non lucratif. Créé en 1971 et basé à Londres, l’IIED apporte expertise et leadership dans la recherche et la mise en œuvre en matière de développement durable (voir www.iied.org).

 

La Version anglaise de cet article disponible sur le lien ci-après fait foi : Report sets stage for China-Africa forest governance research

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Proposition de plan d’action pour l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+

Dans l’optique de contribuer à l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+, un plan d’action triennal (2018-2020) a été proposé par les acteurs du secteur forêt et environnement, réunis à un atelier pour l'évaluation de la transparence dans les deux processus (APV et REDD+).

En savoir plus...

Conférence Internationale « La recherche pour la conservation de la Biodiversité et des Services Ecosystémiques (CIBES 18)

Aux lendemains de la publication des résultats de la première évaluation Afrique de l’IPBES, s’est tenue à Kinshasa du 24 au 26 juillet 2018, une conférence internationale sur le thème : « la recherche pour la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques. Etat des lieux, enjeux et solutions pour la RDC », CIBES 18 en sigle. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

COMMUNIQUE FINAL : Atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun

Du 03 au 04 juillet 2018, s'est tenu dans la salle de conférence Chalet Bantu de l’hôtel Le Paradis à Kribi, un atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun.

En savoir plus...

Rapport annuel 2017 de la Fondation pour le Trinational de la Sangha-FTNS

Du 1er janvier au 31 décembre 2017, le bilan risque d’être long à dresser, tellement les actions menées sont nombreuses et variées ! Que retenir donc parmi la multitude de projets mis en œuvre dans le complexe transfrontalier du TNS ?

En savoir plus...

Radiookapi-Haut-Uele : la délégation chargée d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens à Dungu

La délégation déployée lundi 23 juillet dans le territoire de Dungu pour le lancement de l’opération d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens et éprouve d’énormes difficultés pour remplir sa mission.

En savoir plus...

Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux, Belgique devient le 108e membre du PFBC

C’est avec beaucoup de plaisir que la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC et l'ensemble des partenaires du PFBC accueillent chaleureusement l’adhésion de Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux qui s’engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC.

En savoir plus...

REDD+ au Cameroun : 850 millions de Fcfa pour cinq projets développés au sein des Communes/Groupements de communes par Le PNDP

Dans le cadre de l’implémentation du processus REDD+ et de la lutte contre les changements climatiques au Cameroun, le Programme National de Développement Participatif (PNDP) participe comme acteur majeur, au niveau national avec la mise en œuvre des projets pilotes REDD+ et accompagne le gouvernement à travers le Secrétariat Technique REDD+ à la réalisation des études et réflexions, à l’élaboration des outils et documents de stratégie pour l’implémentation du processus REDD+ au Cameroun.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier national de lancement de la Composante CAMEROUN du projet régional CBSP-Partenariats pour la conservation de la biodiversité : financement durable des systèmes d’aires protégées dans le Bassin du Congo-PIMS 3447

L’atelier national de lancement de la composante Cameroun du Projet Régional s’est tenu le 5 juillet 2018 à l’Hôtel Djeuga Palace à Yaoundé. Au terme des présentations et des échanges, les participants ont formulé les recommandations suivantes :A l’endroit du PNUD: Prendre le « lead » en vue de coordonner le plaidoyer en vue de la signature et la mise en place de l’agence de gestion des aires protégées...A l’endroit du MINFOF: Relancer le projet de création de l’agence de gestion des aires protégées...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018