IISD-Faits Marquants de la conférence de Bonn sur les Changements Climatiques

 

 

Samedi, la Conférence de Bonn sur les changements climatiques s’est poursuivie avec de nombreuses consultations informelles dans le cadre du SBI et du SBSTA, et des consultations de l’APA sur l'organisation des travaux. Des ateliers en session sur les liens entre le Mécanisme technologique et le Mécanisme financier, et sur le FSV dans le cadre du processus de l’ICA se sont également tenus dans la matinée. Un événement de bilan a été organisé dans l'après-midi.

 

 

Le Co-Président Jo Tyndall a présenté un exposé sur la proposition des Co-Présidents: de se réunir dans un seul groupe de contact le 23 mai pour examiner les points 3 à 7 de l'ordre du jour; de fournir des questions d'orientation d’ici lundi soir pour des discussions ciblées et techniques des 24 et 25 mai; d’examiner le point 8 après une séance d'information du Secrétariat sur les implications juridiques de l'entrée en vigueur rapide; et d’examiner les résultats de la session mercredi, ce qui pourrait inclure des demandes de soumissions et du travail intersessions, y compris des ateliers techniques.

 

Les Parties ont accueilli favorablement la proposition dans l’ensemble. Certaines ont suggéré deux groupes de contact parallèles et d'autres ont mis en garde contre la tenue de plus de deux réunions simultanément. Alors que certains ont soutenu l'organisation d'ateliers intersessions, d'autres ont exprimé des préoccupations concernant les incidences financières et la participation. D'autres Parties craignaient que les ateliers de l’APA puissent déboucher sur des points relevant des OS et dont l’examen ne progresse pas de la même manière que ceux de l’APA. Les Co-Présidents fourniront des informations sur le mode de travail le 23 mai en matinée et commenceront le travail.

 

Au cours de l’évènement sur l'inventaire dont le but était d’assurer la cohérence et l'exhaustivité de la mise en œuvre. La Présidente de la CdP 21, Ségolène Royal, a suggéré l'élaboration d'une feuille de route pour identifier les domaines dans lesquels des progrès ont été accomplis. Elle a ajouté que la feuille de route devrait indiquer les raisons pour lesquelles les progrès ont été plus lents dans certains domaines et permettre d’élaborer une méthodologie pour faire avancer les travaux sur toutes les questions de manière cohérente.

 

Décrivant la CdP 22 comme une «CdP axée sur l'action», Hakima El Haite, Président entrant de la CdP 22, a fait savoir que la Présidence de la CdP 22 tiendra des consultations informelles pour rassurer les Parties sur la coordination permanente et le travail équilibré des différents organes.

 

Le Président du SBSTA, Carlos Fuller, a souligné le consensus sur le report des délibérations sur le champ d’application de l'examen périodique afin de permettre à l'APA de débattre du bilan mondial. Le Président du SBI, Tomasz Chruszczcow, a noté que les événements prescrits contribuent à améliorer la cohérence entre les questions transversales.

 

La Co-Présidente de l’APA, Sarah Baashan, a appelé à une approche coordonnée avec les organes subsidiaires sur les questions telles que les communications sur l’adaptation et leur registre.

 

Les organes constitués de la CCNUCC, le FEM et le GIEC ont présenté leurs travaux en rapport avec le résultat de Paris.

 

La Thaïlande, au nom du G-77/CHINE, a plaidé pour l'équilibre et la cohérence entre l'APA et les OS. Le représentant a déclaré que le Groupe s’attend à une élaboration «substantielle» par le CPRC pour adoption à la CdP 22. La Colombie, au nom de l’AILAC, et la Malaisie, au nom des LMDC, a souligné le travail sur la session 2018 du dialogue axé sur la facilitation.

 

L’Australie, au nom du GROUPE DE COORDINATION, a appelé à des discussions sur l'entrée en vigueur rapide, et les Maldives, au nom de l'AOSIS, ont insisté sur la nécessité d'une entrée en vigueur accélérée.

 

L'UE a demandé des éclaircissements sur les questions nécessitant un travail plus approfondi, tandis que la République démocratique du Congo, au nom des PMA, a souligné le besoin de clarté sur la manière de faire le bilan des progrès accomplis. La Suisse, au nom du GIE, a appuyé la tenue d’ateliers intersessions et les PMA ont identifié les domaines pour les ateliers techniques.

 

Faisant référence aux points 5 (registre des CDN) et 6 (Registre des communications sur l’adaptation) de l’ordre du jour du SBI, le Mali, au nom du GROUPE AFRICAIN, a demandé qu’ils soient examinés parallèlement et que les discussions soient dirigées par les mêmes co-animateurs; et a ajouté que «nous travaillons pour la création d’un registre des CDN, et non pour deux».

 

YOUNGO a accueilli favorablement les travaux effectués au cours de cette session sur ACE et le Forum de Durban sur le renforcement des capacités.

 

CAN a appelé à l’identification des produits livrables pour la CdP 22, y compris les modalités du dialogue axé sur la facilitation.

 

 CJN! a demandé instamment d’accorder une importance égale au traitement de l’adaptation et de l'atténuation.

 

Laurence Tubiana, Présidence de la CdP 21, a identifié la nécessité d'une vision claire sur le programme de travail de la CdP 22, tandis qu’El Haité a souligné l'importance de l'égalité et de la coopération entre tous les organes subsidiaires.

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020