IITA : Un produit biologique "Aflasafe" réduit l’aflatoxine sur l’arachide et le maïs

Image: Senego

 

 

Dakar (SÉNÉGAL), 22 mars 2017 – Les effets des aflatoxines sur la santé, l’agriculture et le commerce en Afrique sont considérables. L’aflatoxine est parmi les vecteurs du cancer du foie qui fait chaque année des milliers de victimes dans le monde, mais c’est l’Afrique qui paye le plus lourd tribut avec un taux de 30%, particulièrement dans les pays producteurs de l’arachide, du maïs, du riz entre autres.

 

 

Les aflatoxines sont un poison produit par le champignon Aspergillus flavus que l’on trouve dans le sol et qui infectent les cultures dans les champs, entrainant la perte de vies humaines et de récoltes.

 

 

Face à cette situation catastrophique, les décideurs du continent se sont mobilisés pour mettre en place des initiatives visant à renverser ces effets négatifs dont le cancer par une alimentation saine et sécurisée, à identifier les moyens d’accroitre la production agricole en quantité et en qualité, et à booster les exportations.

 

 

Dans cette disposition de lutte, l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) en collaboration avec la Direction de la protection des Végétaux (DPV) du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural a lancé ce jour à Dakar, aflasafe SN01, un produit biologique de lutte contre les aflatoxines du champ à l’assiette 100% naturel. aflasafe SN01 réduit systématiquement la contamination du maïs et de l'arachide par les aflatoxines. Des tests d’efficacité du produit aflasafe SN01menés dans le bassin arachidier du Sénégal au cours des 5 dernières années ont permis une réduction du taux d’aflatoxine jusqu`à plus de 95% à la récolte et pendant le stockage.

 

 

Ce produit biologique homologué par le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) a été mise en place grâce à la collaboration de l’IITA avec le Service de recherche agricole du Ministère de l'Agriculture des États-Unis (USDA-ARS), la DPV avec l’appui d’autres partenaires nationaux.

 

 

L’objectif de cet évènement de lancement officiel d’ aflasafe SN01est d’abord de le faire connaître au grand public, ensuite identifier des partenaires au niveau local prêts à assurer sa production et sa commercialisation, et surtout sensibiliser les agriculteurs sur l’efficacité du produit. Ce lancement se situe dans le cadre du Projet de Transfert de Technologie et de Commercialisation d’Aflasafe (ATTC) mis en œuvre par l’IITA dans 11 pays africains, à travers sa Plate-forme d’Incubation d’entreprises (BIP), et qui a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité sanitaire des aliments en Afrique à travers l'utilisation d'Aflasafe®. Le Sénégal fait partie du premier groupe de pays bénéficiaires de ce projet.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT-Aux arbres : l’ATIBT intervient au 1er événement de sensibilisation grand public aux forêts

15.06.2018 C’est une première ! Vendredi et samedi derniers était organisé par la Fondation Maisons du Monde un événement grand public autour de la préservation des forêts, du climat et de la biodiversité, à Nantes.

En savoir plus...

ATIBT : Nouvelle édition du Racewood au sein du Gabon WoodShow

Les 21 et 22 juin, l’ATIBT a organisé le Racewood à Libreville, dans le cadre plus large du Gabon WoodShow, premier salon du bois dans le bassin du Congo. L’ATIBT a décidé de profiter du lancement du premier salon du bois et de la technologie au Gabon cette année, le Gabon WoodShow, pour s’associer à l’événement et y tenir une nouvelle édition du Racewood.

En savoir plus...

L’ATIBT et la COMIFAC signent une convention de collaboration lors du Racewood

 L’ATIBT et la COMIFAC ont signé une convention de collaboration lors du Racewood le 21 juin, à Libreville (Gabon). Le Racewood de l’ATIBT demeure l’un des évènements essentiels de la filière bois tropicaux. Il représente une occasion majeure sur le continent africain de mise en relation multi-partenaire. Pendant deux jours, les acteurs clefs de la filière se rencontrent et échangent : bailleurs, agences de développement, décideurs politiques, ONG, société civile, représentants des pays, chercheurs, scientifiques, organismes de formation, syndicats, producteurs, aménagistes, importateurs et industriels.

En savoir plus...

UICN: La France accueillera le Congrès mondial de la nature de l'UICN 2020

Marseille, France - Le ministère français de la Transition écologique et solidaire et l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) ont signé aujourd’hui un accord afin d’organiser conjointement le prochain Congrès mondial de la nature de l’UICN, qui se tiendra en 2020 à Marseille.

En savoir plus...

UICN : Dire « non » à l’huile de palme ne ferait que déplacer la perte des espèces, sans y mettre un terme - le rapport de l’UICN

Paris, 26 juin 2018 (UICN) - Interdire l’huile de palme augmenterait très certainement la production d’autres cultures oléagineuses pour répondre à la demande d’huile, et ne ferait ainsi que déplacer, sans arrêter, l’appauvrissement significatif de la biodiversité à l’échelle mondiale causé par l’huile de palme, met en garde un rapport de l’UICN publié aujourd’hui.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo au cœur de l'Assemblée générale du FEM - Secrétariat du FEM: Table-Ronde de Haut Niveau sur les Paysages du Bassin du Congo, 28 Juin 2018, Assemblée du FEM, Da Nang, Viet Nam

GEF - Secrétariat : Résumé de la Table ronde de haut niveau sur les Paysages du Bassin du Congo du 28 juin 2018, Salle de bal Ariyana, Assemblée GEF, Da Nang, Viet Nam - Environ 70 personnes ont participé à cette table ronde de haut niveau modérée par Mme Cyriaque Sendashonga, Directrice Globale des Programmes et Politiques à l’UICN. Les discussions ont porté sur la protection de la biodiversité mondiale importante dans les aires protégées, la gestion de la biodiversité hors des aires protégées à travers des approches paysages à grande échelle, l'importance des communautés dépendantes des forêts et des connaissances traditionnelles ...

En savoir plus...

Environews : Mise au point des activités du Groupe inter-bailleurs pour l’Environnement, GIBE en RDC

Cette rencontre a permis aux participants de faire un point sur la réponse conjointe du GIBE au ministre des hydrocarbures concernant le déclassement d’une partie des parcs nationaux de Virunga et Salonga.  Sur ce, l’USAID a informé le groupe que la lettre a été revue à la demande des Ambassadeurs de l’Union européenne, des Etats-Unis, du Canada et de la Suisse pour qu’elle soit élevée au niveau des Ambassadeurs et qu’elle soit plutôt adressée au Premier Ministre.

En savoir plus...

Rainforest Pétition : Non au sacrifice des primates pour le pétrole !

Des grands singes menacés par les hommes et leur soif de pétrole. Ainsi se résume le destin des gorilles et des bonobos dans le bassin du Congo. Le gouvernement veut réduire les aires protégées des Virunga et de la Salonga car elles renferment du pétrole. Empêchons l’exploitation des ressources naturelles au détriment des primates.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018