Directives du Gouvernement chinois relatives aux investissements à l’étranger

 

Le 28 février 2013, les ministères chinois du Commerce et de la protection de l’Environnement ont publié des « Directive relatives à la Protection de l’Environnement dans les Investissements à l’étranger et la Coopération » (« Les Directives »). Ces Directives constituent pour les OSC un nouvel instrument permettant de veiller à la responsabilité des sociétés chinoises vis-à-vis des impacts environnementaux et sociaux dont ils sont à l’origine à l’étranger.

 

Le 28 février 2013, les ministères chinois du Commerce et de l protection de l’Environnement ont publié des « Directive sur la Protection de l’Environnement dans les Investissements à l’étranger et la Coopération » (Les Directives »), qui sont basées sur les recommandations formulées par l’ONG chinoise Global Environmental Institute (GEI). Ces Directives constituent pour les OSC un nouvel instrument permettant de veiller à la responsabilité des sociétés chinoises vis-à-vis des impacts environnementaux et sociaux dont ils sont à l’origine à l’étranger.

  • Voir les Directives relatives à la protection de l’environnement dans les investissements à l’étranger et la coopération en Birman | Chinois | Anglais | Espagnol | Français
  • Lire l’analyse des Directives par Grace Mang, Directrice du Programme chinois
  • Lire la comparaison des Directives avec les normes internationales par le Directeur de Politique Peter Bosshard (également disponible en chinois sur chinadialogue)
  • Lire les entretiens avec M. Ren Peng du Global Environmental Institute et Dr. Hu Tao du World Resources Institute

Les Directives concernent des questions clés, telles que la conformité juridique, les politiques environnementales, les plans de gestions de l’environnement, les mesures d’atténuation, les plans de gestion des catastrophes, les relations avec les communautés, la gestion des déchets et les normes internationales.

 

Certes, les Directives ne sont pas contraignantes, mais il s’agit de politiques du gouvernement qui peuvent s’avérer pratique pour la société civile qui cherche à responsabiliser les sociétés chinoises. Bien qu’il ne soit pas garanti que les Directives apporteront des changements immédiats sur les sites de projet, elles offrent néanmoins la possibilité à la société civile de s'engager aux côtés des sociétés chinoises à l'étranger, d'obtenir des informations et des documents relatifs aux projets et de les amener à assumer leur responsabilité d'atténuation des dommages.

Pour en savoir plus, veuillez visiter ce site Internet : ICI

Vous pouvez contacter :

  • Grace Mang (grace@internationalrivers.org; + 1 (510) 848-1155) et Peter Bosshard (peter@internationalrivers.org; +1 (510) 848-1155 ext. 320)

 

Vous pouvez aussi consulter :

 

La notification du ministère du Commerce et du ministère de la Protection de l’Environnement concernant la publication des Directives relatives à la Protection de l’Environnement dans les investissements à l’étranger et la coopération -

Un extrait des Directives pour la Protection de l’Environnement dans les investissements à l’étranger et la coopération : Afin d’amener les entreprises chinoises à revoir leurs comportements en matière de protection de l’environnement dans leurs investissements à l’étranger et la coopération, les aider à assumer leur responsabilité sociale de protection de l’environnement et à promouvoir le développement durable dans leurs investissements à l’étranger et la coopération, nous avons formulé les Directives pour la protection de l’environnement dans les investissements à l’étranger et la coopération (ci-après désignées les Directives) publiées dans les présentes. Les administrations en charge du Commerce et de la protection de l’environnement de toutes les régions assureront la vulgarisation de ces Directives et sensibiliseront les sociétés chinoises à plus d’efforts dans la protection de l’environnement, la compréhension et le respect des politiques de protection de l’environnement et de la réglementation du pays hôte dans leurs investissements à l’étranger et la coopération, une approche gagnant-gagnant.

Article 1 Les présentes Directives sont ainsi formulées afin d’amener les entreprises chinoises à revoir leurs comportements en matière de protection de l’environnement dans les investissements à l’étranger et les activités de coopération, anticiper et prévenir les risques environnementaux, amener les entreprises à assumer activement leur responsabilité de protection de l’environnement, soigner l’image de marque des entreprises chinoises à l’international et contribuer au développement durable du pays hôte.

Article 2 Ces Directives concernent le respect de l’environnement par les entreprises chinoises dans les investissements à l’étranger et dans les activités de coopération. Les entreprises sont tenues d’y souscrire de manière consciente.

Article 3 Il est entendu que dans le cadre de leur responsabilité de protection de l’environnement, les entreprises devraient respecter les croyances religieuses, les traditions culturelles et les coutumes nationales des communautés locales dans le pays hôte, préserver les droits et intérêts légitimes des employés, assurer la formation et l’emploi des locaux, promouvoir le développement local harmonieux de l’économie, l’environnement et la communauté locale, et établir une coopération gagnant-gagnant.

 

Derniers ajouts :

  • La Chine publie des Directives « vertes » à l’attention des entreprises énergétiques
  • Entretien avec Dr. Hu Tao sur les Directives relatives aux investissements chinois à l’étranger
  • Entretien avec Ren Peng sur les Directives relatives aux investissements chinois à l’étranger
  • Beijing envoie un signal aux sociétés chinoises de construction de barrages à l’étranger
  • Responsabilisation des investisseurs chinois

 N.B. La version anglaise de cet article fait foi: http://pfbc-cbfp.org/news_en/items/iies-china-Guidelines-EN.html 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Projet de programme officiel :17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017 Douala, Cameroun, Hôtel Sawa

Bien vouloir télécharger le Projet de programme officiel de la 17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017,  Douala, Cameroun Hôtel Sawa....

 

En savoir plus...

environews-rdc-Conservation : Les marchés domestiques de l’ivoire disparaissent de plus en plus en Afrique centrale

Une étude complète sur le commerce illégal d’ivoire dans cinq pays d’Afrique centrale vient d’être publiée, après près de 20 ans d’enquêtes sur terrain. Réalisé par TRAFFIC, ce rapport dont Environews RDC s’est procuré une copie, présente les résultats des investigations sur les marchés d’ivoire dans les principales villes de cinq pays d’Afrique centrale ( Cameroun, République démocratique du Congo, Congo, République centrafricaine et le Gabon), en 2007, 2009 et 2014 et 2015.

En savoir plus...

Le CBPE en est à sa quatrième session!

La région de l’Adamaoua – château d’eau du Cameroun a été le lieu de la rencontre binationale Cameroun-Tchad  relative à la création et la gestion concertée du Complexe transfrontalier des aires protégées Bouba Ndjidda – Sena Oura (BSB Yamoussa). Cette rencontre organisée par les services de conservation du Complexe BSB Yamoussa a permis au Comité de faire un bilan d’un quinquennat de mise en œuvre de l’Accord binational.

En savoir plus...

L’histoire retiendra ! N’Gaoundéré abrite la toute première session du CTPE

Organisée par le WWF à travers le Programme PCBAC-SEAC avec l’appui technique de la GIZ (Projet d’appui au Complexe BSB Yamoussa) et de l’UICN, la toute première session du Comité Tripartite de Planification et d’Exécution (CTPE) de l’Accord Tripartite (AT) LAB de N’Djamena concernant le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad, s’inscrit dans la dynamique de l’opérationnalisation dudit Accord signé par les parties en 2013.

En savoir plus...

Eco-sécurité, conflit homme/faune et utilisation des terres au cœur des débats : Tous les chemins mènent à N’Djamena !

Les  Ministres chargés de la Protection de la Faune, des questions de Défense et de Sécurité, de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Administration du Territoire, des Etats membres de la Communauté  Economique  des  Etats  de  l’Afrique  Centrale (CEEAC) se sont retrouvés à N’Djamena pour donner des orientations politico- juridico-diplomatiques et socio-économiques aux questions relatives à l’éco-sécurité, conflit homme/faune et autres conflits liés à l’utilisation des terres en Afrique centrale.

En savoir plus...

Agripo : Publication du livre "Les vergers écologiques, un modèle d’agriculture climato-intelligente responsable et exemplaire "

Les données présentées dans ce livre mettent l’accent sur la nécessité d’une gestion raisonnée des territoires en favorisant les systèmes agricoles durables. Le livre peut être utilisé par les acteurs de développement, les planificateurs et tous ceux qui sont intéressés par les enjeux du développement durable en milieu rural, afin d’impulser la performance des démarches d’accompagnement des communautés et d’identifier les bonnes pratiques.

En savoir plus...

Mise en ligne site web de SEP2D

Le site web de SEP2D, tant attendu, est enfin en ligne. Vous y trouverez des informations relatives au programme SEP2D, mais également la liste des lauréats aux appels à projets.

 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030