Journée internationale de la Terre nourricière

 

« Aujourd’hui, en cette Journée internationale de la Terre nourricière, je lance un appel à tous les peuples du monde pour qu’ils fassent entendre leurs voix. Exprimez-vous au nom de notre planète, car elle est notre unique foyer. Prenons soin de notre terre nourricière, afin qu’elle puisse continuer à prendre soin de nous, comme elle l’a fait pendant des millénaires» Ceci est une invitation à la protection de notre planète Terre lancée par le Secrétaire Général des Nations Unies  M. Ban Ki-moon, à l’ occasion de la célébration de la Journée internationale de la Terre célébrée ce 22 Avril.

 

Célébrée à travers les artères des villes de près de 180 pays par plus d’un milliard de personne, elle se tient dans un contexte où on assiste de plus en plus, à un Boum démographique en zone urbaine des différents pays. Les conséquences sont énormes sur la biodiversité et sur l’écosystème à cause des activités anthropiques vectrices d’émission des gaz à effet de serre, à savoir le développement industriel, les automobiles, construction des infrastructures routières, maritimes et habitat au détriment des forêts, ce contribue au réchauffement climatique.

 

En plaçant cette célébration sous le thème « Des villes vertes », les organisateurs ont voulu interpelé les habitants de notre planète à un changement de comportement et à plus de contribution pour aider les villes et les communautés à travers le monde, à accélérer la transition vers un avenir plus durable. Cet objectif concorde avec la vision du père fondateur de cette évènement, le Sénateur américain Gaylord Nelson, qui dès le 22 Avril 1970, encourageait déjà les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés.

 

Cette journée internationale de la terre a été une occasion de plus, de mettre l’Homme face à ces responsabilités et de l’amener à réfléchir défis de la préservation de l’environnement et le développement de l’énergie renouvelable.

 

L’espoir est porté vers les célébrations avenir, pour pousser l’homme à modifier son comportement vis-à-vis de notre terre, afin qu’un jour les populations puissent respirer l’air frais à plein poumon sans le risque de chopper une maladie respiratoire, d’entendre chantonner les oiseaux, de regarder éclore les bourgeons, de sentir le doux rayon du soleil sans le risque de se faire bruler, de boire l’eau douce de nos sous-sol sans le risque de se faire contaminer et de vivre en harmonie avec l’écosystème.

 

Dans la presse :

 

Thème 2014 : « Des villes vertes »

Journée Mondiale.Com

 

Campagne « Des villes vertes » -La campagne « Des villes vertes » aide les villes et les communautés à travers le monde à accélérer leur transition vers un avenir plus durable.

 

 

Images credits : http://www.journee-mondiale.com/112/journee-mondiale-de-la-terre.htm  et http://www.google.de/imgres?imgurl=http://cybermag.cybercartes.com/wp-content/uploads/2011/04/Carte-Journ%25C3%25A9e-Internationale-de-la-Terre.gif&imgrefurl=http://cybermag.cybercartes.com/le-22-avril-cest-la-journee-de-la-terre/&h=300&w=499&tbnid=0-ks0mM4mtIH0M:&zoom=1&tbnh=90&tbnw=150&usg=__HEA_KCC9GE6raSKzu9nb_TJs5pI=&docid=bJQ3oOM4yOZx6M&client=firefox-a&sa=X&ei=F9hXU-r8H8GvO5ymgSA&ved=0CFEQ9QEwAw&dur=544

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

RdP 17 – FLAG Side Event : Comment faire de l’Observation Indépendante des forêts un outil de dialogue entre le secteur privé et la société civile .

En marge de la 17e rencontre des parties du Partenariat pour les forêts du bassin du Congo tenue en octobre 2017 à Douala, Field Legality Advisory Group a organisé une réflexion dont le thème était « Comment faire de l’Observation Indépendante des forêts un outil de dialogue entre le secteur privé et la société civile ». A cette occasion, les principales parties prenantes invitées ont présenté des communications PowerPoint, qui ont servi de base pour les discussions animées qui s’en sont suivies.

En savoir plus...

UE - Afrique centrale: Un appui de l'UE pour préserver la biodiversité et renforcer la gestion des écosystèmes forestiers

Le volet Cameroun du "Programme d’Appui à la Préservation de la biodiversité et aux Ecosystèmes Fragiles (ECOFAC)" a été officiellement lancé le 25 octobre 2017 à Douala en marge de la 17ième Réunion des Parties du PFBC. En plus de 25 ans, à travers les programmes ECOFAC, l’Union européenne appuie les efforts de l'Afrique centrale en matière de préservation de leur biodiversité exceptionnelle et de gestion de leurs écosystèmes forestiers. Ainsi, depuis 1992, l’UE a investi plus de 90 milliards de Francs CFA (138 millions d'euro) dans la région à travers les 5 premières phases de ce programme phare.

En savoir plus...

GIZ - Bureau d'appui à la COMIFAC « Bilan de dix ans de partenariat entre la République Fédérale d’Allemagne et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) 2005 – 2015 »

Depuis sa création en 2005, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) a connu des évolutions de plusieurs ordres, ceci entre autres avec l’appui des partenaires techniques et financiers, au rang desquels la coopération allemande à travers la GIZ. Cette alliance scellée tout au début du processus en 2005, est aujourd’hui vieille de plus de 10 ans.

En savoir plus...

UE : L'UE reste le marché le plus important et le plus ouvert aux produits alimentaires et manufacturés africains

Les exportations de l'Afrique vers l'Union européenne (UE) se sont élevées à plus de 116 milliards d'euros en 2016. L'Europe est de loin le plus grand marché d'exportation de l'Afrique (35% des exportations africaines), suivie de l'Afrique (18%), de la Chine (11%), des États-Unis (8%) et de l'Inde (7%).

En savoir plus...

COP23 : L’Italie et l’ONU lancent un programme de bourse pour Pays vulnérables aux changements climatiques

ONU Changements Climatiques Infos, Bonn, 16 nov – Le Gouvernement italien et l’ONU Changements Climatiques ont signé un nouveau protocole d'accord pour le lancement d’un nouveau programme de bourses visant le renforcement des capacités institutionnelles des petits États insulaires en développement (PEID) et des pays les moins avancés (PMA) à répondre aux défis du changement climatique.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel Octobre 2017

Le mois dernier, une centaine de pêcheurs sur la rivière Sangha ont reçu une formation par les équipes du Parc sur la construction et l’utilisation des fours Chorkor, faisant ainsi la promotion d'une technique de fumage du poisson optimisant sa conservation et contribuant à la réduction du prélèvement sur les ressources halieutiques. En savoir plus...

En savoir plus...

FSC : Retour sur l'Assemblée Générale du FSC 2017

Faire le lien entre FSC et les Objectifs de Développement Durable. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) offrent aux entreprises une excellente occasion de s'engager à imprimer un changement positif pour les hommes et la planète, de façon claire et structurée. Mais en quoi ces objectifs concernent-ils les entreprises ? Et pourquoi FSC devrait-il jouer un rôle dans l'atteinte de ces objectifs ?...

En savoir plus...

EU : Bassin du Congo : Vers une mutualisation des efforts de lutte contre le commerce illicite du bois l’exploitation illégale des forêts

La ville de Yaoundé a abrité, mi-novembre 2017, une conférence régionale sur l’exploitation illégale du bois. L'événement était soutenu par l’Union européenne, dans le cadre du projet "Voix des Citoyens pour le Changement : Observation Forestière dans le Bassin du Congo", une initiative d’observation indépendante de l'exploitation forestière. Pour la 1ere fois, les autorités chargées de l’application de la loi et des acteurs non étatiques se sont ainsi retrouvés, dans le but de créer une synergie d'action contre l'illégalité qui plombe le développement de ce secteur.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030