Bienvenue à notre nouveau partenaire "The Last Great Ape organisation (LAGA) & the Eco Activists for Governance and Law Enforcement ( EAGLE network)" !

 

The "Last Great Ape organisation (LAGA) & the Eco Activists for Governance and Law Enforcement ( EAGLE network)" adhère au Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo

 

Yaoundé (Cameroun), 05 septembre 2013 – The "Last Great Ape organisation (LAGA) & the Eco Activists for Governance and Law Enforcement ( EAGLE network)" a confirmé officiellement son adhésion au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo (PFBC). "LAGA & EAGLE network" s’engage à cet effet à respecter les principes de gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale, à travailler en étroite collaboration suivant le cadre de coopération des partenaires du PFBC et à appuyer la mise en œuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC.

 

En devenant membre du PFBC, "LAGA & EAGLE network" espère améliorer son efficacité et augmenter son impact dans le Bassin du Congo, ceci en collaboration avec ses partenaires locaux et internationaux.

 

 

"LAGA & EAGLE network" est focalisé sur l’application des lois fauniques et s’appui sur la lutte contre la corruption pour traquer les trafiquants des espèces sauvages. "LAGA & EAGLE network" a développé des méthodes de travail avec les gouvernements en matière d’enquêtes, d’opérations d’interpellation, d'encadrement juridique et d’activités médiatiques pour favoriser l’application de la loi.

 

Le modèle "LAGA & EAGLE network" a pris corps au Cameroun et est désormais reproduit dans six pays membres d’un réseau. Il a permis aux pays de passer de zéro poursuite à un taux d’un grand trafiquant arrêté, poursuivi et condamné par semaine. Ce réseau a permis l’emprisonnement d’environ 900 trafiquants à ce jour.

 

Certains de ces membres envisagent de devenir par ailleurs membres du PFBC.

 

Quelques informations disponibles sur le site web de "LAGA & EAGLE network"-  

 

LAGA membre de EAGLE networkLAGA est l’ONG leader en matière d’application des lois fauniques en Afrique. Elle est unique au monde de par son approche et ses activités et travaille en collaboration avec les gouvernements. LAGA s’est établi avec au départ zéro poursuite en application des lois fauniques dans presque tous les pays d’Afrique de l’Ouest et centrale. Zéro est une référence assez marquante qui est restée la même pendant une décennie avec pourtant en place des lois suffisantes.

 

Aujourd’hui LAGA a établi une légitimité pour un nouveau modèle d’interaction entre une ONG et le gouvernement. Sept mois après sa légalisation, LAGA a permis d’entreprendre les premières poursuites au Cameroun. Depuis 2006, chaque semaine, un grand trafiquant est arrêté ; 87 % des trafiquants poursuivis sont derrière les barreaux dès leur arrestation sans possibilité de libération sous caution. Les poursuites sont satisfaisantes et ont déjà abouti à la peine maximale de 3 ans. Les réparations imputées aux incriminés ont atteint plus de 100 000 USD dans une affaire relative à la faune. Des efforts au niveau des média ont abouti sur la production et la diffusion de 365 messages télé, radio et presse écrite, soit un par jour.

 

Le Gouvernement camerounais est l’une des parties de CITES (la Convention des Nations Unies relative au commerce des Espèces menacées) qui a inclus une ONG dans la délégation et a désigné LAGA pour le prix Bavin international Award. Un prix que LAGA a reçu des mains du Secrétaire général de la Convention.

 

LAGA a été félicité pour ses réalisations dans le domaine de l’application des lois fauniques et pour son impact de manière générale à travers diverses lettres de recommandation.

 

REPRODUCTION

 

L’expérience du Cameroun a prouvé que l’application des lois fauniques existantes et l’établissement de normes mesurables pour l’efficacité de l’application, c.-à-d. le nombre de grands contrevenants des lois fauniques condamnés à des peines, sont possibles. Malheureusement, la référence pour cet indicateur est toujours zéro dans les sous-régions Afrique centrale et de l’Ouest, mettant en exergue la nécessité d’étendre le modèle LAGA. Le modèle a déjà été établi dans le cadre du projet PALF u Congo-Brazzaville et en République centrafricaine avec des interpellations et des poursuites. Au Gabon, le projet AALF a pour objectif de reproduire le modèle à travers l’ONG Conservation Justice. En dehors de la Centrafrique, le modèle se poursuit au Togo dans le cadre du projet TALFF et en Guinée Conakry dans le cadre du projet GALF. Tandis que le Tchad et le Nigeria sont toujours dans le processus.

 

« Bienvenue » à notre nouveau membre The "Last Great Ape organisation (LAGA) & the Eco Activists for Governance and Law Enforcement ( EAGLE network)"

 

Pour d‘amples informations, bien vouloir consulter le site web de The "Last Great Ape organisation (LAGA) & the Eco Activists for Governance and Law Enforcement ( EAGLE network)" 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020