MappingForRights: Mettre les Communautés Forestières sur la Carte

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

MappingForRights briefings overview 2018 french.pdf (3.7 Mo)

 

 

Cette note d’information introductive donne un aperçu général du programme MappingForRights, explique comment ce programme contribue à transformer les perceptions des forêts du bassin du Congo et analyse les répercussions plus larges sur un certain nombre de politiques et programmes forestiers mis en œuvre dans la région.

 

 

MappingForRights vise à faire évoluer la situation à travers la simplification du processus de cartographie participative des forêts et à rendre les données collectées sur la présence des communautés, sur leurs revendications et sur l’exploitation de ces régions facilement accessibles aux dirigeants.

 

 

Au niveau du village, les communautés cartographient leurs terres grâce à une méthodologie spécifique, qui permet d’assurer une participation efficace au processus de cartographie développé sur la base de plus de 15 années d’expérience dans ce domaine. Les cartographes sont équipés de technologies abordables et facilement utilisables, qui leur permettent de répertorier des caractéristiques géographiques qui sont importantes à leurs yeux telles que les délimitations du territoire d’un clan, des zones de pêche ou des sites sacrés. La mobilisation d’équipes mobiles de cartographie (équipes de facilitateurs en cartographie et de techniciens en SIG d’organisations de la société civile) vient soutenir le processus par le biais d’une assistante technique de proximité au sein des villages.

 

 

Ces avancées ont permis de mieux adapter le processus de cartographie participative aux besoins locaux, et ont aussi permis de réduire les coûts à tel point qu’il est maintenant possible d’avoir recours à la cartographie participative des forêts pour moins d’1 US$ par hectare. Depuis 2013, le programme a soutenu près de 1000 communautés dans la création de cartes extrêmement précises sur leurs terres et leurs ressources, couvrant ainsi plus de cinq millions d’hectares (l’équivalent d’une zone faisant environ un quart de la taille de la Grande-Bretagne).

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

afriquenvironnementplus: l’Hydrométéorologique bientôt au cœur d’un forum sous-régional

La ville de Libreville, au Gabon, va abriter du 14 au 16 novembre 2018, le 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale, sous l’égide de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD).

En savoir plus...

Burkinademain : La gestion des catastrophes naturelles traitée à Libreville

À l’initiative de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD), les experts et… vont se retrouver à Libreville, du 14 au 16 novembre 2018, au 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale.

En savoir plus...

CEEAC-BAD : signature de l’aide-mémoire sur la préparation du Programme PACEBco2

Libreville(Rép. Gabonaise), le 25 septembre 2018- Le Secrétaire général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza et le chef de la mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) M.  DIOP Amadou Bamba, Environnementaliste à la BAD, ont procédé à la signature ce matin de l’aide-mémoire pour la préparation du Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes et à la Résilience aux changements climatiques en Afrique Centrale (PACEBCo2).

En savoir plus...

CHARTE SUR LES MANGROVES DU GABON

La Charte pour la conservation des mangroves du Gabon a été validée par les parties prenantes le 29 Juin 2018. Cette charte, résultant d'un processus participatif réussi, constitue une base de plaidoyer pour l'engagement de toutes les parties prenantes dans la gestion durable de ce précieux écosystème naturel.

En savoir plus...

OSFACO Lettre d'information Septembre/Octobre 2018

Le projet OSFACO "Observation Spatiale des Forêts d'Afrique Centrale et de l'Ouest" vise à améliorer la connaissance des dynamiques passées et actuelles en matière d’occupation des terres et de changement d’usage des sols dans plusieurs pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest, grâce aux outils d’observation spatiale. Le projet vise à mettre à disposition des images satellitaires et promouvoir leur utilisation à travers des projets de recherche et des appuis aux pays.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus : Son Excellence François-Xavier de DONNEA, Facilitateur Belge pour la PFBC

Brazzaville a accueilli le 1er juin la 4e réunion des collèges du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, PFBC. A cet occasion, AEP  a échangé avec  le Facilitateur Belge à la tête  de ce Partenariat, Son Excellence François-Xavier de DONNEA qui nous livre dans cette entretien sa vision globale sur le fonctionnement de cette institution et nous donne une idée de la feuille de route de la nouvelle sa Facilitation.

En savoir plus...

Biopama: Le programme BIOPAMA lancé en Afrique Centrale

26 septembre 2018, Douala, Cameoun. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN),  le Centre Commun de recherche de la Commission européenne (CCR) et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) organisent conjointement l’atelier régional de lancement, pour l’Afrique Centrale, de la seconde phase du Programme pour la gestion des aires protégées et la biodiversité (BIOPAMA) du 26 au 28 septembre 2018 à Douala, en République du Cameroun.

En savoir plus...

Unenvironment : Mettre le commerce au service de l'environnement, de la prospérité et de la résilience

Selon la Commission du Commerce et du Développement durable, les nouvelles opportunités d’affaires découlant d’une économie mondiale plus durable pourraient représenter une valeur estimée à 12 milliards USD par année d’ici à 2030.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018